Information

Le livre « Mein Kampf » est interdit uniquement dans la « méchante Russie »

La réédition de l'ouvrage monstrueux d'Adolf Hitler a créé la polémique en Europe, toutefois Mein kampf, le manuel du "bon nazi" est en vente partout sauf en Russie...

Alors que la « gentille Ukraine » supprime toute la littérature russe et la langue russe dans son pays, la Russie a depuis longtemps ajouté l’autobiographie d’Adolf Hitler, « Mein Kampf » (mon combat), sur une liste de livres interdits en raison de leur contenu à caractère extrémiste.

L’ouvrage était « jusqu’en 2010 en accès libre sur quelques sites internet et vendu semi-légalement dans les points de ventes de livres. Selon la législation russe de l’époque, les livres écrits par des dirigeants de l’ancien parti nazi allemand étaient considérés comme des publications à caractère extrémiste, mais « Mein Kampf » n’était pas explicitement mentionné comme un ouvrage interdit.

Ce livre exposant « les idées du national-socialisme (…) justifie la discrimination et l’extermination des personnes qui ne sont pas de la race aryenne ».

L’interdiction de l’ouvrage en Russie a été prise à la suite d’une décision d’un tribunal à Oufa, dans l’Oural, qui l’a qualifié d’extrémiste. Le livre était en vente libre et l’affaire avait été portée devant la justice locale. Depuis cette affaire, la vente ou la distribution de Mein Kampf sont passibles d’une amende.

Les éditions pirates de « Mein Kampf » dans le monde musulman

Si la réédition de Mein Kampf était interdite en Allemagne depuis la Seconde Guerre mondiale, il était possible de dénicher l’ouvrage en France en édition intégrale. Toutefois, le livre ne peut pas être exposé en vitrine et il doit être vendu accompagné d’un avertissement de huit pages soulignant que cette œuvre « peut encore, malgré l’inanité de ses théories, contribuer à une renaissance de la haine raciale ou à l’exaspération de la xénophobie ».

En revanche, les éditeurs dans les pays musulmans ne prennent pas ce genre de précaution. Au Caire, à Damas, ou à Erbil, au Kurdistan irakien, Mein Kampf est en bonne place, non seulement aux devantures des librairies, mais dans la rue, chez les marchands de journaux. Ce sont en général des éditions pirates. Antoine Vitkine, auteur de Mein Kampf. Histoire d’un livre, raconte qu’en quelques semaines la réédition de l’œuvre du Führer, en 2005, s’est vendue à 80 000 exemplaires en Turquie. Alors qu’en France il ne s’en écoule guère plus de 2 000 à 3 000 par an.

Dans ce livre, de 700 à 800 pages Adolf Hitler, alors emprisonné dans la forteresse de Landsberg après un coup d’État manqué, écrit :

« Le juif international avait alors bien apprécié la situation. Le peuple allemand n’était pas encore mûr de pouvoir être, comme il advint en Russie, traîné dans la boue sanglante du marécage bolchevique ».


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.