A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

Le COVID serait issu de laboratoires américains

Le Lancet ouvre la boîte de Pandore et suggère que le COVID pourrait être issu de laboratoires américains

Par Tyler Durden pour Zero Hedge,

Après avoir servi de plate-forme à une vaste campagne de désinformation sur les « origines naturelles » du Covid-19 menée par Peter Daszak, responsable d’EcoHealth Alliance, le Lancet semble avoir fait volte-face en suggérant que le Covid-19 pourrait provenir, entre autres, de « laboratoires américains engagés dans la manipulation en laboratoire de virus similaires au SARS-CoV ».

« Aucune enquête indépendante, transparente et fondée sur des données scientifiques n’a été menée concernant la bio-ingénierie des virus de type SRAS qui était en cours avant l’apparition du COVID-19 », écrit la commission sur le Covid-19 du Lancet, après deux années de labeur.

« Les chercheurs indépendants n’ont pas encore enquêté sur les laboratoires américains engagés dans la manipulation en laboratoire des virus de type SARS-CoV, ni sur les détails des recherches en laboratoire qui étaient en cours à Wuhan. En outre, les National Institutes of Health (NIH) américains ont refusé de divulguer les détails des recherches sur les virus apparentés au SARS-CoV qu’ils avaient soutenues, ne fournissant des informations largement expurgées que dans le cadre des procès intentés en vertu de la loi sur la liberté d’information. »


Les lecteurs réguliers se souviendront que quatre mois avant que l’administration Obama n’interdise la recherche sur les « gains de fonction » sur le sol américain, EcoHealth a décroché un contrat lucratif avec les NIH pour délocaliser la recherche risquée à Wuhan, en Chine, où il a été chargé de manipuler les COVID de chauve-souris pour les rendre plus transmissibles aux humains.

Daszak voulait aussi créer des « virus chimériques, génétiquement améliorés pour infecter les humains plus facilement », mais sa demande de 14 millions de dollars à la DARPA a été rejetée car elle était jugée trop risquée.

Angus Dalgleish, professeur d’oncologie à l’Université St Georges de Londres, qui s’est battu pour faire publier des travaux montrant que l’Institut de virologie de Wuhan (IVW) effectuait des travaux de « gain de fonction » depuis des années avant la pandémie, a déclaré que la recherche aurait pu se poursuivre même sans le financement.

« Il s’agit clairement d’un gain de fonction, de l’ingénierie du site de clivage et du perfectionnement des nouveaux virus pour améliorer l’infectiosité des cellules humaines dans plus d’une lignée cellulaire », a-t-il déclaré. –Telegraph

Et après l’apparition du virus du SARS-CoV-2 dans la ville où Daszak manipulait les coronavirus de chauve-souris, le Lancet a publié une lettre de Daszak (signée par plus de deux douzaines de scientifiques), qui insistait sur le fait que le covid ne pouvait provenir que d’un événement naturel, probablement d’un marché humide, et que les scientifiques « s’unissent pour condamner fermement les théories du complot suggérant que le COVID-19 n’a pas une origine naturelle« . Le Lancet n’a noté que plus tard les conflits d’intérêts de Daszak.

Aujourd’hui, la Commission sur le covid-19 du Lancet a ouvert la porte à plusieurs nouvelles théories, notamment celle selon laquelle le covid-19 aurait pu être fabriqué dans des laboratoires américains ou s’en échapper – et celle selon laquelle les National Institutes of Health (NIH) ont « résisté à la divulgation des détails de leurs travaux ».


L’intégralité de la section en question :

Au moment de la publication de ce rapport, les trois hypothèses associées à la recherche sont toujours plausibles : infection sur le terrain, infection par un virus naturel en laboratoire, et infection par un virus manipulé en laboratoire. Aucune enquête indépendante, transparente et fondée sur des données scientifiques n’a été menée concernant la bio-ingénierie des virus similaires au SRAS qui était en cours avant l’apparition du COVID-19. Les carnets de laboratoire, les bases de données, les courriers électroniques et les échantillons des institutions impliquées dans ces recherches n’ont pas été mis à la disposition des chercheurs indépendants. Les chercheurs indépendants n’ont pas encore enquêté sur les laboratoires américains impliqués dans la manipulation des virus de type SARS-CoV, ni sur les détails des recherches en laboratoire qui étaient en cours à Wuhan. En outre, les National Institutes of Health (NIH) américains ont refusé de divulguer les détails des recherches sur les virus apparentés au SARS-CoV qu’ils avaient soutenues, ne fournissant des informations largement expurgées que dans le cadre d’actions en justice au titre de la loi sur la liberté d’information.

En bref, il existe de nombreuses origines proximales potentielles du SARS-CoV-2, mais il y a toujours un manque de travaux indépendants, scientifiques et collaboratifs sur la question. –Le Lancet

Comme le note le Telegraph, le rapport du Lancet intervient alors qu’une controverse entoure le président de la Commission sur le Covid-19, l’économiste Prof. Jeffrey Sachs, qui a déclaré lors d’une conférence à Madrid au début de l’année qu’il était « assez convaincu » que le Covid-19 « sortait d’un laboratoire américain de biotechnologie, et non de la nature », une affirmation soutenue par les diplomates chinois.

Le professeur Jeffrey Sachs

Jeffrey Sachs a également participé en août à un podcast animé par Robert F. Kennedy Jr, qui a été critiqué pour ses positions anti-vaccins.

« L’apparition de Sachs dans le podcast de RFK Jr… sape le sérieux de la mission de la Commission du Lancet au point de la nier complètement », a déclaré la professeure Angela Rasmussen, virologue à la Vaccine and Infectious Disease Organization au Canada. « C’est peut-être l’un des moments les plus honteux du Lancet en ce qui concerne son rôle d’intendant et de leader dans la communication de résultats cruciaux sur la science et la médecine », a-t-elle ajouté.

Sachs a maintenu ses commentaires précédents, déclarant au Telegraph qu’il avait personnellement « supervisé cette partie du travail » sur l’urgence du Sars-Cov-2, après avoir dissous un groupe de travail initial dirigé par Daszak qui n’a jamais été reformé.

« Tout le monde a signé le texte final. La question d’une éventuelle dissémination en laboratoire concerne principalement la question du travail conjoint entre les États-Unis et la Chine qui était en cours sur les virus de type Sars », a-t-il déclaré.

Le rapport de la Commission du Lancet a également critiqué l’Organisation mondiale de la santé pour la lenteur de sa réaction dans les premiers jours de la pandémie, suggérant qu’elle a « à plusieurs reprises fait preuve de réserve plutôt que d’audace », notamment en tardant à déclarer une urgence de santé publique, ainsi qu’en « hésitant » à signaler que le Covid se propageait par voie aérienne.

L’agence sanitaire des Nations unies a également été « victime des tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine », ont averti les commissaires, ajoutant qu’une meilleure collaboration internationale sera essentielle pour éviter que les épidémies ne deviennent des pandémies à l’avenir.

L’OMS a déclaré qu’elle accueillait favorablement « les recommandations générales », mais qu’il y avait « plusieurs omissions et interprétations erronées » concernant la réponse initiale de l’agence.

Les chercheurs ont également analysé les différentes approches de la maladie dans le monde. Le Pacifique occidental « se distingue par un taux de mortalité moyen très bas », peut-être parce que l’expérience de l’épidémie de SRAS en 2003 a permis à la région d’être mieux préparée à affronter de nouveaux agents pathogènes. -Le Telegraph

Selon un porte-parole du Lancet, la revue « a régulièrement évalué le travail de chaque groupe de travail au fur et à mesure de l’évolution des preuves scientifiques concernant le Covid-19, afin de s’assurer que le rapport final, soumis à l’examen des pairs, fournira de nouvelles informations précieuses pour soutenir une réponse mondiale coordonnée au Covid-19, ainsi que pour prévenir de futures pandémies et contenir de futures épidémies ».


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes