Social & Finance

Le Confinement comme prémisse à l’Esclavage social


Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Bill Barr, le ministre américain de la Justice ! Il existe un lien entre le confinement et l’esclavage.

Le ministre américain de la Justice a été vivement critiqué jeudi pour avoir qualifié les mesures de confinement prises par certains élus au «pire empiétement sur les libertés» individuelles de toute l’histoire des États-Unis à l’exception «de l’esclavage».

Bill Barr, un des plus solides défenseurs du président Donald Trump, a reproché aux gouverneurs de certains États, majoritairement démocrates, d’avoir adopté des mesures de confinement pour tenter de contenir la pandémie de nouveau coronavirus.

«Décréter un confinement national, prendre des mesures de quarantaine, c’est comme une assignation à résidence», a-t-il lancé lors d’une intervention dans une université conservatrice.

«A part l’esclavage qui était une autre sorte de contrainte, c’est le pire empiétement sur les libertés civiques de l’Histoire américaine», a-t-il ajouté lors d’échanges avec la salle, filmés et publiés sur internet.

Les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie et s’apprêtent à franchir le seuil de 200.000 morts, avec une surreprésentation des Afro-Américains parmi les victimes.

Le Président Trump, a longtemps minimisé l’ampleur de la crise et manifesté son scepticisme envers des mesures de confinement qui, selon lui, infligent un trop lourd tribut à l’économie américaine.


De nombreux États dirigés par des républicains, notamment dans le Sud, ont levé ces mesures rapidement au printemps, avant d’être contraint d’y revenir dans une moindre mesure.

Il faut rappeler que le FMI est en train de distribuer des milliards de dollars à tous les pays “moins riches”, pour mettre en place des mesures de confinement.

Par exemple, 2,1 milliards de dollars ont été débloqués pour motiver l’Ukraine. Un plan, d’une durée de 18 mois qui «vise à aider l’Ukraine à faire face aux défis de la pandémie de Covid-19»

L’Ukraine s’est empressée de fermer ses frontières, et de mettre en place le plan du FMI sur son territoire. Il en est de même pour tous les pays qui, on le conçoit, hésitent à refuser cette manne qui tombe du ciel et acceptent de faire le travail demandé en échange d’écus sonnants et trébuchants.

Sachant que cette épidémie fabriquée de toute pièce est le catalyseur idéal pour transformer la planète en une grande prison gouvernée par des psychopathes, nous ne pouvons qu’approuver les propos de Bill Barr.

En espérant simplement qu’il ne finira pas comme notre “Barre” français ingénieusement “suicidé” par ses pairs !

Conséquences sociales du confinement

Le confinement est particulièrement néfaste pour notre cerveau humain et sa mise en place intermittente est digne des techniques de manipulations mentales inaugurées dans les camps de concentration nazis.

  • Réduction des interactions sociales
  • Baisse d’activité physique
  • Augmentation du stress
  • Ennui
  • Frustration
  • Perte de liberté

Confiner la population pendant plusieurs semaines est en effet loin d’être anodin pour notre santé physique et mentale.


Une équipe de chercheurs du King’s College London au Royaume-Uni a analysé les résultats de 24 études scientifiques. Celles-ci portaient sur les effets psychologiques de la mise en quarantaine dans une dizaine de pays différents touchés par une épidémie comme le Sars, Ebola, la grippe H1N1 ou le Mers-CoV. Suite à cette méta-analyse, les chercheurs anglais ont fait état de nombreux facteurs de stress.

Ils relèvent tout d’abord que des durées de quarantaine plus longues, notamment supérieures à 10 jours, étaient associées à une affection plus importante de la santé mentale, en particulier des symptômes de stress post-traumatiques et des comportements d’évitement et de colère.


  • La peur d’être infecté ou de transmettre le virus à sa famille était également présente chez de nombreux participants, ainsi que la peur de manquer de fournitures de base suffisantes (nourriture, eau, médicaments).
  • La perte de la routine habituelle et la réduction des contacts sociaux et physiques se sont souvent avérés être à l’origine d’un ennui, d’une frustration et d’un sentiment d’isolement chez les personnes interrogées.
  • Le manque d’information de la part des autorités de santé publique, l’absence de clarté sur les mesures à prendre et le manque de transparence sur la sévérité de la pandémie ont été cités parmi les sources de stress chez de nombreux participants.
  • Enfin, la perte financière résultant de la quarantaine a créé une détresse socio-économique et s’est révélée être un facteur de risque de troubles psychologiques, de colère et d’anxiété plusieurs mois après la quarantaine.

Il est cependant important de noter que toutes ces données ont été rapportées suite à des situations de quarantaine, et non de confinement long à l’échelle d’une population entière comme aujourd’hui avec le COVID-19. Et de plus, une situation qui se répète par intermittence, ce qui est encore pire puisqu’on en voit pas la fin.

Le taux de suicides chez les jeunes est déjà en augmentation exponentielle. jusqu’où cette situation va nous mener ?

Le taux de suicides des 10 à 24 ans a augmenté de 57% en 10 ans

Cela veut dire en clair, que le confinement généralisé et répétitif est une mise en condition de la population mondiale pour un objectif sombre et inavouable qui est peut-être pire que l’esclavage tel qu’on le connaît…

C’est une situation qui frôle la dynamique mortifère des camps de concentration…


Qui a osé dire que les nazis n’ont jamais perdu la guerre et nous gouvernent ?

Nous sommes nombreux à le dire et encore plus nombreux à le penser.

Et nous savons pertinemment que la Chine est le grand espoir des psychopathes pour mettre en place leur ignoble agenda. Pas étonnant que le covid 19 soit sorti d’un laboratoire chinois !

Hathosh


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021