Le cercle vicieux - 1 Scandal
Opinion

Le cercle vicieux


Par James Howard Kunstler

L’Arizona pourra peut-être adopter le nouveau programme de mathématiques californien favorable aux minorités avant que l’audit électoral ordonné par le Sénat de l’État d’Arizona ne soit terminé dans un mois ou deux.

Selon ce nouveau système de mathématiques, ou maff, deux plus deux ne sont pas égaux à quatre, mais à plus, cinq plus cinq sont beaucoup plus, et 1 672 143 moins X est égal à ne pas me déranger avec tes chiffres racistes.

Il faudra une sorte de mathématique ou de maff pour percer le mystère des résultats des élections de 2020 en Arizona, et les personnes qui dirigent le comté de Maricopa – c’est-à-dire Phoenix et sa ceinture d’astéroïdes suburbaine, soit environ 60 % de la population de l’AZ – ne veulent pas que ce mystère soit résolu.

Ils ne répondent donc pas à une assignation à comparaître ordonnée par un tribunal pour produire les preuves, à savoir les fichiers de totalisation des votes de leurs machines à voter Dominion Systems, les routeurs des serveurs du comté, ou les enregistrements de la chaîne de conservation des lots de bulletins de vote en papier des circonscriptions.


Les serveurs du comté indiquent que le dossier contenant la base de données des résultats de l’élection a été supprimé quelque temps après l’élection, de sorte que le comté n’a aucune trace du vote. Hmmmm….

Par une assignation précédente, le Sénat de l’État a pris possession de 2,1 millions de bulletins de vote et de près de 400 machines électorales Dominion et les a remis à la société Cyber Ninjas, engagée pour effectuer l’audit. Le problème est que le comté n’a pas remis les mots de passe des machines Dominion.

Les fonctionnaires affirment qu’ils n’ont jamais eu les mots de passe, ce qui suggère que le County Board of Elections n’a jamais eu le contrôle de ses propres élections, dont il est légalement responsable. Une situation curieuse, car le comté affirme avoir effectué un examen préalable de ses machines à voter des semaines après l’élection. Comment ont-ils pu faire ça sans les mots de passe de Dominion ?

Peut-être que les données n’étaient pas stockées sur les machines de Dominion mais sur des disques durs externes, ce qui serait contraire aux règles.

Ou peut-être que les machines Dominion étaient connectées à Internet et que les informations ont été introduites dans les machines du Dominion depuis un autre endroit de la planète Terre.

Ce serait très très contraire aux règles.

Si c’était le cas, les fichiers de journalisation des événements des machines indiqueraient l’heure et l’origine de l’information extérieure. Cela suffirait-il pour que le Sénat de l’État décertifie les résultats des élections en Arizona ? Ou de demander des audits dans d’autres États où le résultat est encore contesté : Géorgie, Pennsylvanie, Michigan et Wisconsin ?


Un très grand nombre de parties intéressées ne veulent pas que l’examen complet du scrutin de 2020 en Arizona se poursuive, y compris maintenant le ministère américain de la justice, qui a envoyé une lettre de sa division des droits civils à la présidente du Sénat de l’État, Karen Fann, la menaçant d’une action en justice contre les agents chargés de vérifier si les électeurs vivaient réellement aux adresses indiquées sur leurs bulletins de vote par correspondance.

Le DOJ affirme que cela serait menaçant et coercitif pour les électeurs – si tant est qu’on puisse les trouver à ces adresses. C’était il y a une semaine. Jusqu’à présent, les auditeurs n’ont pas envoyé de démarcheurs et le Ministère de la Justice n’a pas bougé.

Cependant, le DOJ renforce les défenses de son siège social en nommant une certaine Susan Hennessey à sa division de la sécurité nationale et une certaine Lisa Monaco au poste de procureur général adjoint, chargée de diriger le petit crétin du bureau d’angle, Merrick Garland. Sentent-ils que quelque chose se prépare… une menace potentiellement mortelle à laquelle il faut répondre par une contre-attaque enragée ?


Hennessey était le conseiller général du Lawfare Institute, la bande d’avocats qui a coordonné avec le DOJ, le FBI et le New York Times la campagne RussiaGate, l’enquête Mueller qui a suivi, et les manigances entourant le « lanceur d’alerte » Eric Ciaramella et l’inspecteur général de l’IC Michael Atkinson dans le premier impeachment de Trump.

Lisa Monaco était conseillère spéciale de Robert Mueller lorsqu’il était directeur du FBI et dirigeait auparavant la division de la sécurité nationale du DOJ. Auparavant, elle faisait partie du groupe de travail du DOJ qui a été cité pour faute de poursuite dans l’affaire Enron. Elle est le genre d’avocate dont Shakespeare parlait dans Henry VI, partie 2, acte IV.

Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance Jr, serait en train de préparer une inculpation de Donald Trump pour fraude financière. Il tourne autour du pot depuis des années. Vous vous demandez pourquoi il a choisi ce moment pour agir ?

L’accusation d’une condamnation pour crime contre l’ancien président permettrait d’annuler tout résultat indésirable de l’audit électoral du comté de Maricopa et de toute autre enquête officielle dans d’autres États concernant les élections de 2020.

On n’appelle pas ça du Lawfare pour rien. Le problème, c’est qu’en fin de compte, vous utilisez peut-être la loi pour vous neutraliser et vous vaincre. On pourrait dire que ces smoothies ont presque réussi à le faire. Nous sommes un pays si loin sur le chemin de l’autodestruction, que la vérité a été déclarée ennemie du peuple.

James Howard Kunstler

Pour lui, les choses sont claires, le monde actuel se termine et un nouveau arrive. Il ne dépend que de nous de le construire ou de le subir mais il faut d’abord faire notre deuil de ces pensées magiques qui font monter les statistiques jusqu’au ciel.


Source kunstler.com
Traduit par Hervé pour le Saker Francophone


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021