Le bitcoin résout le problème des frais abusifs de transfert de fonds - Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

Le bitcoin résout le problème des frais abusifs de transfert de fonds


L’adoption du Bitcoin par El Salvador va coûter des centaines de millions de dollars en frais aux sociétés de transfert d’argent, et c’est une bonne nouvelle.

Si vous êtes originaire d’El Salvador et que vous vivez et travaillez ailleurs dans le monde, l’adoption du portefeuille Bitcoin dans le pays résout un problème séculaire que les sociétés de transfert d’argent comme Western Union devaient résoudre : faire rentrer l’argent chez soi.

Selon CNBC, environ 70 % de la population salvadorienne reçoit des envois de fonds qui pourraient désormais être transférés à l’aide du Bitcoin.

Jaime García, de la Saskatchewan, qui a quitté El Salvador après que sa maison a été bombardée par les rebelles, a déclaré à CNBC : « À notre époque, c’est fou que je doive me rendre dans un bureau physique de Western Union, leur donner de l’argent réel, puis leur remettre 25 dollars de plus, avant qu’ils n’envoient mon argent. »

« Et puis, bien sûr, il faut trois jours pour qu’il arrive réellement à El Salvador », poursuit-il.

Puis, de retour à El Salvador, l’encaissement devient également un problème : « Ils doivent prendre un bus pour se rendre dans un lieu physique pour le récupérer, et il y a des gangs qui traînent autour de ces bureaux. Ils savent ce que les gens vont y chercher, et en gros ils les volent. »

L’année dernière, plus de 6 milliards de dollars, soit environ 23% du PIB du pays, ont été renvoyés chez eux par les 2,5 millions de personnes qui ont fui El Salvador. « 60 % de cet argent liquide passe par des sociétés de transfert de fonds et 38 % par des institutions bancaires », rapporte CNBC, citant des données officielles.

Le changement de mode de paiement pourrait coûter jusqu’à un milliard de dollars aux sociétés de transfert de fonds, selon Mario Gomez Lozada. Lozada est né et a grandi à El Salvador, il a travaillé auparavant comme banquier chez Merrill Lynch et Credit Suisse et travaille maintenant à la gestion d’une bourse de produits dérivés pour les crypto-actifs.


Lozada a déclaré : « Il sera intéressant de voir l’impact sur les envois de fonds dans quelques mois et de voir quel pourcentage de ceux-ci utilise les rails du réseau bitcoin. À mon avis, la plupart des gens vont d’abord encaisser des bitcoins en dollars américains, car c’est ce à quoi ils sont habitués, mais nous devrions assister à une adoption progressive du bitcoin comme principal moyen de transaction et de tarification. Je vois un avenir où des articles de consommation comme le lait et le pain seront tarifés en bitcoins directement et les gens pourraient même commencer à détenir des bitcoins. »

Matt Hougan, directeur des investissements de Bitwise Asset Management, a déclaré à CNBC : « Les transferts de fonds sont un domaine où le statu quo de notre système financier hérité est terrible, avec des frais extraordinairement élevés appliqués à des populations qui peuvent difficilement se les permettre. »

Il poursuit : « Cela ne se fera pas du jour au lendemain ; 100% des transferts de fonds ne vont pas passer à l’application Chivo demain. Ces choses prennent du temps, et les gens s’inquiètent naturellement d’essayer de nouvelles choses avec leur argent. Mais les niveaux de frais actuels pour les envois de fonds vont s’avérer insoutenables. »


Alex Gladstein, directeur de la stratégie de la Human Rights Foundation, a déclaré : « Où que vous soyez maintenant, vous pouvez envoyer des bitcoins à quiconque possède un portefeuille Chivo au Salvador, et en quelques minutes, ils ont la valeur, puis ils peuvent aller à l’un des distributeurs automatiques et le retirer en espèces sans frais. C’est époustouflant. C’est une avancée humanitaire incroyable ».

Hougan conclut : « C’est une expression usée sur Twitter, mais le bitcoin permet vraiment de résoudre ce problème. »



Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021