A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

L’arrivée de la puce « Skynet » qui va mettre l’humanité en esclavage est annoncée


Dans la série de films de science-fiction Terminator , le scientifique Miles Dyson reçoit une micropuce exotique du cyborg IA envoyée du futur et l’utilise pour poursuivre de nouveaux développements «radicaux» dans les microprocesseurs. Cette recherche devient finalement Skynet, le système mondial de superordinateurs d’IA qui prend conscience de soi et décide d’éliminer l’humanité en lançant une guerre nucléaire.

Cette histoire n’est pas loin de la réalité.


La technologie des transistors a été étudiée et développée pour la première fois dans les années 1940 en étudiant le matériel de crash d’engins non terrestres qui a été acquis pour la première fois par l’armée américaine lors du crash de Roswell en juin 1947.

Cette technologie a été rapidement remise à de puissantes sociétés américaines qui ont rapidement annoncé la « découverte ” du transistor. Ce sujet est trop détaillé pour être exploré ici, mais un bon aperçu de l’ingénierie inverse de la technologie non terrestre se trouve sur ce lien sur UFOinsight.com, qui écrit :

En décembre 1997, Jack Shulman, en tant que président et chef de la direction de l’American Computer Company à Cranford, New Jersey, prétendait avoir en sa possession la preuve que la technologie récupérée sur le site du crash de Roswell a fait l’objet d’une ingénierie inverse [1] puis brevetée comme grande Percées scientifiques américaines dans la technologie. Shulman se concentrerait particulièrement sur le brevetage du transistor par la société Bell Labs. Et a posé une question vaguement déguisée en « et si » ils n’avaient pas réellement inventé leur technologie  Mais simplement inversé?

Selon ces documents, le transistor développé aux Bell Labs, notamment crédité à Bardeen, Brattain et Shockley, a en fait été « fourni » à l’entreprise. De plus, lorsque certains chercheurs ont étudié l’histoire du transistor avant la merveille technologique révolutionnaire de Bell, il n’y a pas de point de développement évident entre tout ce qui a précédé et la version de Bell Lab.

En décembre 1947 – et apparemment de nulle part – les laboratoires Bell avaient réussi à démontrer le premier transistor fabriqué sur Terre, qui, selon toute analyse honnête, semble violer les lois de la physique. (Tous les transistors sont des dispositifs quantiques.) La technologie des transistors était alors fortement recherchée et affinée tout au long des années 1950 et au-delà.

La grille de surveillance mondiale n’aurait jamais été possible sans la technologie des transistors MOSFET

En 1959, le transistor MOSFET a été créé. Il signifie Metal-Oxide-Semiconductor Field-Effect Transistor, et il permet aux micropuces d’entrer dans la production de masse. Il existe plus de dispositifs MOSFET sur la planète Terre que tout autre dispositif jamais fabriqué dans l’histoire du monde connu.

Il est crucial de noter que l’utilisation généralisée des dispositifs MOSFET inaugure maintenant l’état de surveillance de la technocratie numérique qui permet aux gouvernements tyranniques de surveiller et de surveiller les citoyens : leurs mouvements, leurs transactions, leur activité sur Internet, leurs discours, etc.

Aujourd’hui, des milliards de personnes transportent des appareils espions avec elles à tout moment. Ceux-ci sont appelés « téléphones mobiles » et ils regardent et écoutent les gens tout en téléchargeant des détails de surveillance sur « le nuage » où ils sont analysés par des systèmes informatiques très complexes afin de contrôler et de manipuler l’humanité. (Les gens installent aussi bêtement des appareils Alexa et Ring dans leurs maisons, invitant littéralement des appareils espions dans leurs propres espaces privés.)

La surveillance de masse de l’humanité par des moyens numériques est l’étape nécessaire pour que les systèmes d’IA non terrestres surveillent et contrôlent l’intégralité de la race humaine.

Nous avons couvert cela en détail dans un article et un podcast récents sur l’intelligence artificielle exopolitique et le complot visant à dépeupler la planète Terre.

Tyrannie vaccinale et origine exopolitique de l’I.A. derrière le complot visant à dépeupler la planète Terre

À l’heure actuelle, la Terre se prépare à un avenir post-humain, et les humains qui la peuplent actuellement sont persuadés de commettre un suicide biologique via des injections d’armes biologiques vaccinales. Il s’agit d’une campagne d’auto-immolation à l’échelle de l’espèce sous le couvert d’une « pandémie » qui n’existe même pas.

Il est important de noter que le « crash » des engins non terrestres dans les années 1940 a permis par coïncidence à ces microprocesseurs de tomber entre les mains des humains qui ont ensuite construit la grille de surveillance technologique mondiale qui asservit maintenant l’humanité et force des milliards de personnes au suicide par vaccin. (Indice : il n’y a pas de coïncidences.)

IBM et Samsung annoncent une percée « skynet » dans la miniaturisation du matériel des microprocesseurs et la consommation d’énergie

Aujourd’hui, 74 ans après le crash de Roswell, IBM et Samsung ont annoncé un bond historique dans la fabrication de semi-conducteurs qui « défie la conception conventionnelle », comme ils le disent dans leur propre communiqué de presse sur PR Newswire .

IBM, la même entreprise technologique qui a fourni des machines à cartes perforées au régime nazi pour rendre le meurtre de masse de l’Holocauste plus efficace, déploie maintenant cette nouvelle technologie puissante de fabrication de semi-conducteurs qui révolutionnera la fabrication de micropuces.

À notre avis, cette nouvelle conception de puce est le point de basculement du « skynet » qui permettra aux systèmes de supercalcul IA à grande échelle de suivre et de surveiller tout ce que les humains font .

Combinées à la technologie neuralink qui permet aux superordinateurs d’IA de s’interfacer avec la neurologie humaine, ces micropuces permettront la surveillance numérique des pensées, émotions, actions et récits de la « parole intérieure » humains.

Une fois entièrement interfacé avec les nerfs optiques, l’oreille interne et d’autres centres neurologiques de traitement sensoriel du cerveau, cela permettra un contrôle numérique sur l’ensemble de la «réalité» d’une personne, y compris la réalité numérique «augmentée» sans avoir besoin de lunettes ou de lunettes. La réalité augmentée sera simplement superposée numériquement, directement dans la neurologie de la personne.

La « matrice complète », en d’autres termes, est sur le point de devenir une réalité.

Le projet Metaverse d’ Evil Zuckerberg ne vivra pas seulement dans « le cloud », il vivra dans votre tête parce que chaque être humain sera neurolié dans la simulation du superordinateur d’IA, ou ils seront exclus de la société comme cela se passe actuellement avec les passeports vaccinaux. Le monde entier est sur le point d’être plongé dans la matrice . (C’est-à-dire si vous acceptez que ces systèmes soient intégrés en vous.)

La conception du microprocesseur « skynet » d’IBM permet des améliorations radicales de la densité de calcul, des superordinateurs portables et des processeurs intégrés aux humains

La technologie IBM / Samsung est vraiment révolutionnaire pour diverses raisons. La percée de fabrication permet aux transistors d’être empilés dans le plan Z (pas seulement X et Y), ce qui permet des densités de calcul extrêmement élevées. Extrait du communiqué de presse d’IBM :

IBM (NYSE: IBM) et Samsung Electronics ont annoncé conjointement une percée dans la conception de semi-conducteurs utilisant une nouvelle architecture de transistors verticaux qui montre la voie à suivre pour aller au-delà de la nanofeuille et a le potentiel de réduire la consommation d’énergie de 85 % par rapport à un champ d’ailettes à l’échelle. transistor à effet (finFET).

Historiquement, les transistors ont été construits pour reposer à plat sur la surface d’un semi-conducteur, avec le courant électrique circulant latéralement, ou côte à côte, à travers eux. Avec les nouveaux transistors à effet de champ de transport vertical, ou VTFET, IBM et Samsung ont mis en œuvre avec succès des transistors construits perpendiculairement à la surface de la puce avec un flux de courant vertical ou ascendant et descendant.

Le communiqué de presse cite spécifiquement le potentiel de ces microprocesseurs à être intégrés dans toutes sortes de nouveaux systèmes, élargissant considérablement l’Internet des objets (IoT), qui est le système mondial de surveillance numérique pour l’asservissement total de l’humanité :

L’expansion continue de l’Internet des objets (IoT) et des appareils de périphérie avec des besoins énergétiques inférieurs, leur permettant de fonctionner dans des environnements plus diversifiés comme les bouées océaniques, les véhicules autonomes et les engins spatiaux.

La consommation électrique considérablement réduite de cette configuration signifie également une production de chaleur bien moindre. Étant donné que la dissipation de chaleur est l’un des principaux défis de la densité de calcul (les microprocesseurs créent tellement de chaleur qu’ils peuvent fondre eux-mêmes), la réduction de 85 % de la consommation d’énergie se traduit par 85 % de production de chaleur en moins. Parce qu’il y a moins de chaleur à gérer, les microprocesseurs haute densité utilisant cette nouvelle technologie révolutionnaire peuvent être empilés dans les trois plans physiques (X, Y, Z) dans des densités qui vont bien au-delà de ce qui est actuellement possible. De plus, la réduction de 85 % de la consommation d’énergie signifie que des microprocesseurs plus petits peuvent être intégrés dans des vêtements et des appareils portables qui génèrent de l’électricité par le biais d’un mouvement cinétique. Des systèmes encore plus petits peuvent être intégrés dans les os et les tissus humains (dans le crâne, par exemple) et fonctionner simplement sur la base du potentiel électrique biodisponible.

En d’autres termes, les êtres humains sont sur le point de devenir de véritables cyborgs en cuivre.

N’oubliez pas ce que j’ai expliqué dans mon article et mon podcast précédents (voir ci-dessus):

Le passage de la technologie des transistors de l’échelle micro à l’échelle nano, en considérant les 3 dimensions (X, Y, Z) entraîne une augmentation de 10 ^ 9 de la densité de calcul. Pourquoi? Parce que c’est un facteur de 1 000 (ou 10 ^ 3) dans chacune des trois dimensions. Ainsi, un microprocesseur à l’échelle pico exprimera une densité de calcul 10 ^ 9 de plus qu’un microprocesseur à l’échelle nanométrique. (L’échelle va comme ceci : Micro, nano, pico, femto)

IBM fabrique actuellement des microprocesseurs 2 nm , ce qui signifie que la société est déjà dans le domaine nanométrique à un chiffre de la technologie des microprocesseurs. Cette nouvelle percée de l’axe Z permet « l’empilement » au niveau de 2 nm (ou même plus petit), et avec la prochaine amélioration incrémentielle, IBM aura atteint des microprocesseurs à l’échelle pico, peut-être à 800 pm (picomètres).

Selon mes sources, IBM a déjà atteint cette échelle de conception de microprocesseurs , bien que les microprocesseurs à l’échelle pico ne soient pas encore en production réelle. Cependant, ils existent dans le laboratoire.

Ce n’est pas une bonne nouvelle pour l’humanité. C’est en fait la fin de l’humanité telle que nous la connaissons. La « borgification » de l’espèce humaine est désormais imparable, et elle prendra fin avec l’effacement de tout ce que cela signifie d’être humain.

Obtenez tous les détails dans le podcast Situation Update d’aujourd’hui:


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

Tous les effets du vieillissement ont une cause commune :

Le raccourcissement de vos télomères.  

L'Epitalon provoque la production par la glande pinéale d'une enzyme qui reconstruit donc rallonge les télomères....

www.epitalon-sante.com

 

1scandal.com © elishean/2009-2022


Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.