L’armée australienne commence à transférer les cas de COVID positifs et leurs contacts dans des camps de mise en quarantaine - 1 Scandal
Social & Finance

L’armée australienne commence à transférer les cas de COVID positifs et leurs contacts dans des camps de mise en quarantaine


L’armée australienne a commencé à transférer de force les résidents des Territoires du Nord vers le camp de quarantaine de Howard Springs, situé à Darwin, après que neuf nouveaux cas de Covid-19 ont été identifiés dans la communauté de Binjari.

Cette mesure intervient après que des mesures de confinement rigoureuses eurent été prises samedi soir dans les communautés de Binjari et de Rockhole.

« Les habitants de Binjari et de Rockhole n’ont plus les cinq raisons de quitter leur domicile », a déclaré le ministre en chef du Territoire du Nord, Michael Gunner, en référence aux cinq raisons autorisées dans le pays pour éviter le confinement (acheter de la nourriture et des fournitures, faire de l’exercice pendant deux heures maximum, s’occuper ou donner des soins, travailler ou étudier si cela n’est pas possible depuis chez soi, et se faire vacciner à l’endroit le plus proche possible).

« Ils ne peuvent sortir que pour un traitement médical, en cas d’urgence ou si la loi l’exige. »

« Il est très probable que d’autres résidents seront transférés à Howard Springs aujourd’hui, soit en tant que cas positifs, soit en tant que cas contacts », a-t-il poursuivi, ajoutant « Nous avons déjà identifié 38 contacts proches de Binjari, mais ce nombre va augmenter. Ces 38 personnes sont en train d’être transférées. »


« J’ai contacté le Premier ministre hier soir. Nous sommes reconnaissants du soutien d’environ 20 personnes de l’ADF, ainsi que des camions de l’armée pour aider au transfert des cas positifs et des contacts étroits – et pour soutenir les communautés. »

« Nous évaluons aujourd’hui les ressources supplémentaires dont nous pourrions avoir besoin de la part des autorités fédérales, et le Premier ministre est prêt à nous aider davantage – je l’en remercie. »

« Nous sommes conscients du fait que cela peut avoir des répercussions sur la santé mentale des gens ainsi que sur leur bien-être général », a déclaré le commissaire de police Jamie Chalkner à NT News.

Il convient de noter que les territoires du Nord abritent un pourcentage élevé d’Australiens indigènesComme le note Steve Milne d’Epoch Times :

Selon l’Institut australien de la santé et du bien-être, en 2018-19, près d’un Australien indigène sur cinq vivait dans des logements surpeuplés (18 pour cent), contre 5 pour cent des Australiens non indigènes. Bien que ce pourcentage ait diminué par rapport à 2004 (27 %), cela signifie tout de même qu’environ 145 340 Australiens indigènes vivaient dans des logements surpeuplés en 2018-19.

En outre, plus une région est éloignée, plus la proportion d’Australiens indigènes vivant dans des logements surpeuplés est élevée (26 % dans les régions éloignées et 51 % dans les régions « très éloignées »), contre 8 et 22 % dans les régions non éloignées.

Il y a cinq jours, la sénatrice du NT Malarndirri McCarthy a déclaré à la chaîne ABC que la surpopulation dans les communautés indigènes était un « problème massif », soulignant le deuxième groupe de nouvelles infections dans la région – qui comprenait neuf membres de la famille directe de Mme McCarthy, dont sa sœur qui a pris l’avion de Katherine à Robinson River en apportant sans le savoir le COVID-19 avec elle, selon le rapport.


« Si nous pouvions obtenir un logement sur place dès maintenant, j’insisterais immédiatement auprès du gouvernement fédéral et du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour qu’ils s’en occupent, mais nous avons évidemment besoin de ressources pour le faire », a-t-elle déclaré.


Sur les neuf nouveaux cas recensés à Binjari, quatre sont des femmes et cinq des hommes, dont une femme de 78 ans qui a été transportée à l’hôpital de Darwin.

Aucun nouveau cas de COVID-19 n’a été signalé dimanche, mais le ministre Gunner a déclaré qu’il s’inquiétait des « mélanges entre les ménages » à Binjari et Rockhole, dont les populations sont respectivement d’environ 220 et 130 personnes.

Dimanche, M. Gunner a déclaré : « Oui, ce sont des mesures vigoureuses, mais la menace pour les vies est extrême. »

Des gens sympas…


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021