L'armée arrête l'ancien président George W. Bush - 1 Scandal
A ne pas manquer Politique

L’armée arrête l’ancien président George W. Bush


Les forces spéciales américaines ont arrêté l’ancien président George W. Bush samedi matin dans son ranch de Crawford, au Texas, à l’issue d’un échange de tirs nourri avec les agents des services secrets et les agents de sécurité privés chargés de sa protection.

Vendredi soir, un “détachement Alpha” des forces spéciales stationné à Fort Campbell, dans le Kentucky, a reçu de l’U.S. Army Special Operations Command l’ordre d’infiltrer le ranch et d’arrêter le 43e président.

Les forces spéciales ont été informées qu’elles devaient s’attendre à une résistance, car des renseignements récents sur le ranch ont montré que Bush s’était entouré d’entrepreneurs de sécurité privés armés, en plus du trio d’agents des services secrets qui patrouillaient régulièrement sur le terrain.

Le transport jusqu’au ranch a été assuré par le 160th Special Operations Aviation Regiment, surnommé Night Stalkers, un groupe de pilotes d’hélicoptères hautement qualifiés qui effectuent des missions de transport, d’attaque, d’assaut et de reconnaissance, de nuit, à basse altitude et dans des délais très courts. Les hélicos ont dû faire 3 arrêts de ravitaillement pour atteindre leur destination.

Sous le couvert de l’obscurité, tôt samedi matin, les hélicoptères sont descendus dans une clairière près du coin sud-est du ranch de 1 600 acres de Bush, loin des caravanes du personnel et de la maison principale où ils espéraient trouver Bush en train de dormir. Après avoir déchargé SF, les hélicoptères sont remontés dans la nuit pour attendre un appel à l’exfiltration.


Une source militaire familière de la mission a déclaré à Real Raw News que le commandement des opérations spéciales avait obtenu des images satellites détaillées de la propriété ainsi que l’emplacement des caméras de surveillance qui transmettaient en direct à un bunker de communication situé à 100 mètres du bâtiment principal.

“Les services de renseignement ont estimé que Bush avait 20 agents de sécurité et 3 membres des services secrets sur la propriété. Le plan consistait à exploiter les angles morts des caméras de surveillance, à pénétrer dans le bâtiment principal, à maîtriser les gardes personnels de Bush et à le traîner jusqu’au point d’exfiltration sans alerter les forces de sécurité plus importantes. Mais quelque chose a terriblement mal tourné”, a déclaré notre source.

Les forces spéciales s’étaient approchées à moins de 200 mètres de la maison principale lorsque l’enfer s’est déchaîné.

Deux véhicules tout-terrain, chacun avec un chauffeur et trois membres de la sécurité, sont sortis de l’obscurité et se sont dirigés vers l’unité des forces spéciales, les phares éclairant momentanément les soldats qui se sont séparés en groupes et ont plongé à l’abri.

La sécurité de Bush a déclenché une grêle de tirs de suppression, blessant un soldat et en tuant un autre. Tandis qu’un groupe de SF engageait le combat avec l’ennemi, l’autre se précipitait vers la maison principale, dans l’espoir de capturer Bush avant qu’il ne puisse être évacué par son hélicoptère privé, qui était garé près de la structure principale.


“La bataille a rapidement tourné en notre faveur. Les forces spéciales se sont mises à l’abri derrière une paroi rocheuse et, à l’aide de lunettes de vision nocturne, ont tiré sur les pneus des deux véhicules, puis ont tué ou grièvement blessé les agents de sécurité de Bush. Mais ils savaient qu’il y avait encore au moins une douzaine de patrouilles dans la propriété et qu’ils auraient été alertés et en route. Le temps était compté”, a déclaré notre source.

La deuxième unité de la SF a atteint la maison principale au moment où deux agents des services secrets en sont sortis et ont commencé à diriger Bush, toujours en pyjama, vers une limousine blindée garée le long d’un buisson dense. SF leur demande de s’arrêter et de lever les mains, mais les agents font demi-tour et sortent leurs armes, avant d’être tués une seconde plus tard.

Quelque part dans la propriété, un klaxon assourdissant a retenti comme une sirène de raid aérien.


“Ils ont bâillonné et ensaché Bush, puis se sont regroupés. Ils ne pouvaient pas atteindre le point d’exfiltration, pas avec un tué et un coéquipier avec une blessure à la poitrine. Ils ont demandé par radio qu’on vienne les chercher là où ils se trouvaient. Un pilote leur a dit que les forces ennemies se mobilisaient près des remorques du personnel, et qu’ils n’avaient que quelques minutes pour sortir de là. Les hélicos n’étaient pas armés pour le combat, sinon ils auraient pu arroser ces remorques”, a déclaré notre source.

Les hélicoptères n’ont atterri que le temps de récupérer les SF et leur colis, évitant ainsi tout autre conflit.

Notre source a dit que le JAG et le bureau des commissions militaires cherchaient depuis longtemps à arrêter Bush.

Il n’a pas dit pourquoi ils ont attendu si longtemps ou pourquoi ils ont ressenti un tel élan pour attraper Bush samedi matin.

Bush, a-t-il dit, a été accusé de trahison et doit répondre de la mort de milliers de soldats en Irak et en Afghanistan et de son rôle dans l’organisation du 11 septembre, en plus d’autres crimes.

“Il sera confronté à un tribunal militaire”, a déclaré notre source.


Real Raw News


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021