Information

L’application Parler sur le point d’être supprimée par Apple


Cela arrive alors que les Big Tech ont déjà éliminé Flynn, Powell et plein d’autres.

Les big tech sont parties en croisade aujourd’hui – avec Twitter qui a suspendu le général Michael Flynn, l’avocate Sidney Powell et divers autres comptes pro-Trump.

Trump tweete depuis le compte POTUS puis Twitter le supprime immédiatement

Pendant ce temps, Apple s’apprête à retirer de son app store le concurrent Twitter, Parler, à moins qu’il n’adopte une série de mesures draconiennes visant à réprimer la liberté d’expression.

Aujourd’hui, le Washington Post rapporte que des centaines d’employés de Twitter ont demandé dans une lettre de vendredi que la société suspende définitivement le compte du président Trump suite à la “prise d’assaut” du Capitole américain de mercredi, après que la police a simplement laissé entrer les manifestants dans le bâtiment.

“Dans une lettre interne adressée au directeur général Jack Dorsey et à ses cadres supérieurs, vue par le Washington Post, environ 350 employés de Twitter ont demandé un compte rendu clair du processus de décision de l’entreprise concernant les tweets du président le jour où une foule pro-Trump a violé le Capitole américain. Les employés ont également demandé une enquête sur les dernières années d’actions de l’entreprise qui ont conduit au rôle de Twitter dans l’insurrection”, écrit le Post.

“Malgré nos efforts pour servir le débat public, en tant que porte-voix de Trump, nous avons contribué à alimenter les événements meurtriers du 6 janvier”, peut-on lire dans la lettre. “Nous demandons une enquête sur la manière dont nos décisions de politique publique ont conduit à l’amplification de graves menaces anti-démocratiques. Nous devons tirer les leçons de nos erreurs afin d’éviter de causer des dommages futurs”.


Twitter a suspendu le général Michael Flynn, premier conseiller du président Trump pour la sécurité nationale, et l’avocate Sidney Powell, dans le cadre de la répression des comptes ayant une “activité nuisible”.

Plus de purges :

La cancel culture revient en force, après que Reddit a éradiqué de la place publique un autre forum pro-Trump, /r/DonaldTrump, dans un autre exemple de technocrates de gauche utilisant des groupes d’extrémistes aberrants – dans ce cas, le “raid” du Capitole – pour justifier leurs actions, tout en ayant donné à leur propre camp un laissez-passer pendant quatre années de violence et de rhétorique incendiaire.

“La politique du site de Reddit interdit tout contenu qui encourage la haine, ou qui encourage, glorifie, incite ou appelle à la violence contre des groupes de personnes ou des individus. Conformément à cela, nous avons pris l’initiative de contacter les modérateurs pour leur rappeler notre politique et leur offrir un soutien ou des ressources si nécessaire”, a déclaré un porte-parole de Reddit à une publication Axios sans doute étourdie, qui a ajouté : “Nous avons également pris des mesures pour interdire la communauté r/donaldtrump étant donné les violations répétées de la politique ces derniers jours concernant la violence au Capitole américain”.

En juin, Reddit a interdit /r/The_Donald – l’une des plus grandes communautés politiques du site, au moment même où les élections de 2020 commençaient à chauffer.


L’interdiction de la société de vendredi suit de près les actions de plusieurs autres plateformes contre Trump ou ses partisans. Comme le note Axios :

Twitch et Snapchat ont désactivé les comptes de Trump.
Shopify a fait tomber deux boutiques en ligne affiliées au président.
Facebook et Instagram ont interdit à Trump de publier des messages pendant au moins deux semaines et ont dû faire face à des appels pour le bannir définitivement, notamment de la part de l’ancienne première dame Michelle Obama et de hauts responsables démocrates.
Twitter a gelé le compte de Trump mercredi avant de le rétablir jeudi après avoir supprimé les tweets problématiques.
YouTube dit avoir accéléré l’application des plaintes pour fraude électorale contre le président Trump et d’autres personnes en raison des événements de mercredi.
TikTok a supprimé les infractions au contenu et redirige les hashtags comme #stormthecapitol et #patriotparty vers ses directives communautaires.
Pendant ce temps, Facebook a retiré la campagne “Walk Away” de sa plateforme et a banni le fondateur Brandon Straka et son équipe – qui comptait plus de 500 000 fans qui ont partagé leurs vidéos de témoignage sur leur départ du parti démocrate.


Et, cerise sur le gâteau, l’université de Lehigh vient de révoquer un diplôme honorifique de 33 ans décerné au président Trump en 1988, après que le conseil d’administration de l’école a voté en ce sens jeudi, à la suite des violences au Capitole.

Il semble que ces institutions n’attendaient que la bonne excuse…

Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021