L'AP affirme que les réactions au vaccin Covid-19 sont causées par l'anxiété et sont le produit de l'imagination - Scandal
A ne pas manquer Information

L’AP affirme que les réactions au vaccin Covid-19 sont causées par l’anxiété et sont le produit de l’imagination


Les milliers de personnes qui sont mortes ou ont été gravement blessées, après avoir été piégées par l’injection du vaccin COVID, sont victimes, non du contenu du vaccin, mais de leur propre anxiété, selon l’Associated Press (AP).

Au pays du Père Noël Big Pharma, les contes pour adultes consentants se multiplient, en un flot d’informations qui feraient rougir Goebbels et Mengele…

Les responsables des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, une société privée se faisant passer pour une agence gouvernementale, disent qu’une «enquête» qu’ils ont menée a déterminé que les craintes des gens sont responsables des effets indésirables des vaccins.

«Nous savions que nous allions voir cela», déclare la Dre Noni MacDonald, chercheuse canadienne.

Le CDC a examiné des vaccinés de Californie, du Colorado, de la Géorgie, de l’Iowa et de la Caroline du Nord qui auraient eu la nausée, auraient commencé à vomir et souffraient de douleurs cardiaques ou thoraciques après avoir été piqués avec l’injection Johnson & Johnson (J&J). La société a déterminé qu’aucun de ces symptômes ne résultait des vaccins eux-mêmes, mais se manifestait en raison de l’anxiété dans l’esprit des receveurs.

Parce que l’injection de J&J est la seule des trois actuellement utilisées aux États-Unis qui se présente en une dose plutôt que deux, le CDC affirme que les personnes les plus nerveuses et anxieuses de toutes optent probablement pour celle-ci au lieu des autres.


Ces personnes sont «plus fortement prédisposées aux événements liés à l’anxiété», selon le CDC, ce qui signifie que les vaccins eux-mêmes ne peuvent pas être blâmés pour les événements indésirables dont souffrent de nombreux destinataires.

Il est évident que sur les 4000 bébés vaccinés, 2,25% étaient si anxieux qu’ils en sont morts ou sont devenus paralytiques.

4 000 enfants vaccinés. 9 morts. 7 sur le chemin de la mort. 3 invalides à vie

Un autre rapport du CDC qui a examiné les effets secondaires rapportés par plus de 300000 receveurs du vaccin J&J, a déterminé que plus de la moitié d’entre eux avaient une douleur au bras, de la fatigue ou des maux de tête après l’injection. Un autre tiers a signalé des frissons ou de la fièvre, tandis qu’un cinquième a déclaré se sentir nauséeux.

Le CDC dit que c’est parfaitement normal, et MacDonald, qui enseigne la pédiatrie à l’Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse, dit que jusqu’à 15 pour cent des adultes ont peur des injections – on en déduit une fois de plus que la peur est ce qui rend les gens malades.

«Tout le monde pense que ce ne sont que de jeunes adolescentes», a plaisanté MacDonald. “Eh bien, ce n’est pas le cas.”

Si une personne s’évanouit pendant une injection, une autre personne peut s’évanouir. Cela pourrait alors conduire à une réaction en chaîne où toute la pièce commence à tomber malade juste après que l’aiguille a été retirée des bras de chacun.

Alors que le CDC admet tranquillement que des réactions «rares» peuvent survenir qui n’ont rien à voir avec l’anxiété, le titre de l’AP et l’article associé rapportant sur le phénomène veulent apparemment que les lecteurs croient que les vaccins sont généralement sûrs et que seule «l’anxiété» causera la mort ou la maladie.



«Ces gens ne sont pas fous», a ajouté MacDonald, minimisant la situation tout en s’assurant de ne pas offenser quiconque pourrait avoir peur des injections pour des raisons autres que ce qu’elles contiennent et ce que les rapports disent faire aux gens.

Sur Twitter, beaucoup ont rapidement compris le nouveau récit de «l’anxiété» du gouvernement. Certains ont raconté des histoires d’horreur sur la façon dont leurs propres médecins ont rejeté les symptômes comme étant tous «dans leur tête», ce qui est un abus médical.

«Il y a des années, un médecin m’a dit que mes symptômes étaient dans ma tête», a écrit l’un d’eux. «Un deuxième avis a diagnostiqué la véritable condition et j’ai été référé à un chirurgien thoracique. Morale de l’histoire: ne croyez jamais le non-sens du «c’est dans votre tête», car c’est une solution pratique pour les médecins stupides. »

Une autre a noté qu’elle avait commencé à se sentir vraiment malade environ 30 heures après avoir été vaccinée contre la grippe de Wuhan. Elle a souffert du pire mal de tête dont elle se souvienne et ne pouvait pas se lever du lit ou trouver un quelconque confort – c’était dans sa tête d’après le CDC…


D’après une info de NaturalNews


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021