A ne pas manquerPolitique

La violence politique comme échappatoire

Face à sa fin, l'état profond mondialiste se déchaîne.

Webjournal d’Alexis Cossette du 4 septembre 2022

Violence politique

Les mondialistes optent pour la fuite en avant.

Après avoir qualifiés les supporters de Trump de semi-fascistes, Biden affirme maintenant qu’ils menacent la République. Ils les appellent « des ennemis de la nation ». C’est une première en Occident.

Le discours de Joe Biden est un désastre de relations publiques.


A gauche Joe Biden qui déplore la violence et de l’autre les démocrates et les antifas qui sèment la terreur !

Idem pour Justin Trudeau… Il est interdit de refuser son narratif et se plaint d’intimidation politique quand le financement des nazis en Ukraine est critiqué par le peuple.

Politique canadienne

Un mouvement jamais vu en 50 ans

Le Québec vit un changement « tectonique ». Le parti conservateur d’Eric Duhaime attire les foules, alors que les autres partis sont en train de s’effondrer.

Il y a une offensive médiatique contre ce parti, c’est du jamais vu. Tous les médias sont ligués contre lui. Ils sentent la vague arriver.

La démocratie est en train de dérailler vers l’autoritarisme, et on voit une nouvelle tendance arriver.

Les mondialistes ouvrent un nouveau chapitre dans leur stratégie d’ingénierie sociale.


Ils vont chercher tous les moyens pour venir frapper à votre porte.

C’est la censure totale partout.

Une grosse partie de la population s’en rend compte.

L’état profond ne supporte pas le ton provocateur du peuple qui résiste. Pourtant, ça fait partie du jeu démocratique. Donc nous sommes dans un régime totalitaire mondial. Tu n’as pas le droit de critiquer le régime. Pourquoi ? Parce que la grogne produit des changements politiques.

Ils veulent criminaliser ce qu’ils appellent le « complotisme », c’est-à-dire la pensée dissidente.

L’opposition politique est diabolisée.

Ils se servent de l’ingénierie sociale pour éviter le choc en retour. Nous sommes à l’ère de la propagande totale.

Ils martèlent le thème de l’insécurité pour mettre en place les privations de liberté.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes