Opinion

LA VÉRITÉ en science n’est plus autorisée


La diffusion descendante, contrôlée et calculée de l’information au cours de l’année écoulée en dit long sur les programmes sous-jacents des multinationales qui opèrent derrière le visage d’une pandémie.

Des personnes de grande influence et de pouvoir ont exploité la maladie humaine, utilisant la science comme un outil pour opprimer. La vérité scientifique n’est plus autorisée dans le monde de la plandémie.

Par exemple, le professeur suédois Jonas Ludvigsson a été attaqué sans relâche pour avoir étudié l’effet du covid-19 sur les enfants. Ses études, publiées dans le British Medical Journal, montrent que les écoliers peuvent interagir librement et sans masque dans des écoles entièrement ouvertes car le covid-19 pose un risque mineur pour les enfants.

En France, le professeur Fourtillan, intervenant du documentaire « Hold-Up » sur le Covid-19, a récemment été incarcéré. Le  professeur Fourtillan est mis en examen pour avoir mené (sans autorisation) des essais avec des patchs contenant deux molécules, appelées valentonine et 6-méthoxy-harmalan, dans l’espoir de traiter plusieurs maladies neurologiques (Parkinson, Alzheimer, troubles du sommeil…).

Les essais étaient organisés dans une abbaye catholique près de Poitiers sur plus de 350 malades, dans le cadre de sa structure, le Fonds Josefa, vice-présidée par le Pr Henri Joyeux, lui aussi contesté par la communauté médicale notamment pour ses positions anti-vaccins.


Les deux hommes sont mis en examen dans cette enquête, ouverte après une dénonciation des faits en septembre 2019 par l’Agence du médicament (ANSM).

De son coté, le professeur Didier Raoult persiste et signe dans son discours de relativisation de la pandémie de Covid-19. Il soutient que le chiffre des 100 000 morts liés au virus en France n’a à ses yeux pas de “sens symbolique particulier”. Il indique que “88 % des gens qui sont morts du Covid-19 au CHU de Marseille avaient une espérance de vie qui était inférieure à un an”.

Toujours fervent partisan de l’hydroxychlorine, le professeur Raoult dit qu’elle “permet de diminuer de 75 % le risque de mort.

L’infectiologue met en avant les résultats de trois études publiées ces quinze derniers jours: “Une en Iran sur 28 000 malades, celle que nous venons de soumettre sur 11 000 malades, et une autre en Arabie Saoudite sur 5 000 malades”. “Les résultats sont les mêmes”, défend-il, “l’hydroxychloroquine change le pronostic des gens.

Or il est évident que cette information capitale est censurée à grande échelle : Youtube interdit les contenus qui affirment que l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine sont des traitements efficaces contre la COVID-19, et les chaînes qui en parlent sont tout simplement supprimées…

Youtube ne fait pas qu’interdire les vidéos qui font la promotion de l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine

Mensonges, censure et emprisonnement

Les autorités ont catégoriquement utilisé les taux d’hospitalisation et les tests PCR frauduleux pour prendre le contrôle de la société, de l’activité économique et de la liberté humaine. Ce contrôle a conduit à des abus et à des fraudes médicales généralisés.

Les données artificielles sont utilisées pour forcer le respect des décrets médicaux et pour imposer de faux emprisonnements.

Les données réelles qui dissipent le récit de peur et de contrôle sont censurées des canaux Internet, déformées par les médias grand public et interdites de recherche scientifique et de publication.

Le contrôle et la possession de la science et la militarisation des données ont transformé des populations entières en victimes facilement contrôlables, alors que l’analphabétisme mental, la paranoïa, l’hypocondrie et la pensée irrationnelle se multiplient.


Le masque pour les enfants

Le professeur suédois Jonas Ludvigsson a été attaqué sans relâche pour avoir étudié l’effet du covid-19 sur les enfants.


Il est épidémiologiste clinique à l’Institut Karolinska de Stockholm, en Suède. Il a étudié l’effet du covid-19 sur les enfants âgés de 1 à 16 ans au printemps 2020. Ses recherches montrent que le covid-19 ne constitue pas une menace pour les écoliers. La vérité de la science montre que les enfants peuvent vivre l’infection, démasqués, sans quarantaine, dans des écoles entièrement ouvertes.

Ces résultats ont été attaqués, ce qui a conduit le professeur assiégé à fermer toute étude future. Les enfants souffrent rarement de l’infection et progressent avec une nouvelle immunité, semblable à d’autres virus. Il s’agit d’un mécanisme clé de la survie des humains.

Les syndicats d’enseignants ne veulent pas entendre la vérité, mais il est temps d’arrêter de maltraiter les enfants par peur et par des agendas politiquement motivés.

En pratique, la transmission d’une infection active à une autre personne est introuvable et basée sur des hypothèses, en particulier lorsque les symptômes sont retardés. Le jeu du blâme de la transmission est un moyen peu pratique et non durable de traiter une maladie infectieuse endémique et qui ne cause que peu de tort aux enfants. Il est tout à fait inutile de perturber les moyens de subsistance des gens et de les mettre dans un état constamment contrôlé et stressant pour une infection qui n’est que légère et passagère.

Quoi qu’il en soit, les écoliers ont été soumis à une course d’obstacles des édits médicaux, y compris des quarantaines scolaires intermittentes, des règles d’isolement social induisant une maladie mentale et des protocoles de masquage indéfinis.

Comment résister à la manipulation?

Nous sommes tous manipulables. Nos comportements, nos opinions, jusqu’à nos souvenirs peuvent faire l’objet de modifications à notre insu. Une étape essentielle est de comprendre les leviers de la manipulations et de l’endoctrinement pour mieux s’en prémunir.


La science ne peut exister sans débat…

La censure et l’absence de débat scientifique est la porte ouverte à une dictature sans précédent. Nous avons le devoir de rester informés en dépit de la volonté de certains de censurer ou mieux, d’emprisonner ceux qui contredisent le consensus des autorités sanitaires locales et mondiales.

Le virus continue de muter – toutes les dix heures !

Le gouverneur de Floride fustige Youtube pour avoir censuré la “Table ronde des médecins”

A bon entendeur… Salut…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021