La Planche à Billet sans limites de la Fed déclenche un inflation galopante - 1 Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

La Planche à Billet sans limites de la Fed déclenche un inflation galopante


Note: Pour ceux qui se demandent pourquoi Scandal publie ce genre de nouvelles qui concernent les américains, il est important de rappeler que ce qui se passe en Amérique, se passera aussi dans les autres pays occidentaux. Par exemple, cette inflation est déjà en train de se propager en israël, même si personne n’en parle pour le moment. En France et dans toute l’Europe, vous le verrez bientôt… Donc, il est important de comprendre, qu’entre LA DETTE et LA PLANCHE À BILLETS, nous sommes les dindons de la farce mondialiste qui s’évertue à faire baisser le niveau de vie pour instaurer un revenus minimum et ainsi faire plier les derniers réfractaires au Grand Reset… Soyez vigilants…

Tour le monde se rendait bien compte que les prix des maisons atteignaient des chiffres de folie, et je peux vous dire que maintenant, nous avons de vrais chiffres qui dépassent l’entendement.

Les prix des maisons augmentent plus rapidement que jamais auparavant, et donc, si vous avez l’intention d’acheter une maison ces temps-ci, je suis vraiment désolé pour vous. Dans de nombreuses régions du pays, les familles américaines moyennes qui travaillent dur ont déjà été complètement exclues de ce marché incohérent.

Avant la pandémie, les plus grosses bulles de prix se trouvaient dans les grandes zones urbaines le long des deux côtes, mais les communautés rurales et en banlieue sont inabordables. Dans certains cas, nous avons assisté à des guerres d’enchères sauvages qui font que les acheteurs paient plus d’un million de dollars au-dessus du prix demandé, et cette frénésie sans précédent pousse les prix des maisons à grimper de manière exponentielle.

Mardi 29 juin 2021, les données sur les prix des maisons S&P CoreLogic Case-Shiller pour le mois d’avril ont été publiées, et elles ont rapidement fait les gros titres dans toute l’Amérique. Les prix des maisons aux Etats-Unis ont augmenté terriblement comme cela a été le cas il y a pratiquement 30 ans en avril.

A l’échelle nationale, L’indice S&P CoreLogic Case-Shiller de la valeur des propriétés a grimpé de, 14,6% par rapport à l’année précédente, selon un communiqué publié mardi, la plus forte augmentation qui rappelle les années 1988. Cela est intervenu après une augmentation de 13,2% en mars, et c’était la 11e augmentation qui a accéléré de manière consécutive.


Cette série particulière de données ne remonte qu’en 1988, et pendant tout ce temps, nous n’avons jamais eu une augmentation de cette ampleur.

Un expert cité par CNBC qualifie la hausse des prix de « vraiment hallucinante »…

« La performance d’avril était vraiment hallucinante. L’augmentation de 14,6% du National Composite est littéralement le résultat le plus élevé en plus de 30 ans de données S&P CoreLogic case-Shiller », a déclaré Craig Lazarra, directeur général et responsable mondial de la stratégie d’investissement indiciel chez S&P Dow Jones Indices.

Redfin a également publié de nouveaux chiffres, et leurs chiffres montrent un taux d’augmentation encore plus rapide des prix des maisons…

…Il est logique que les prix des maisons augmentent également grâce à des milliers de milliards de chèques d’aides gouvernementales, des taux hypothécaires presque record et un exode loin des villes, et comme nous l’avons noté le mois dernier, c’est précisément ce qu’ils font, avec Redfin rapportant un 18% bond des prix de vente médians à un niveau record…

… comme record, 58% de toutes les maisons se vendent dans les deux semaines après s’être enregistré, dont 45% se vendent plus chères que le prix de départ, qui sont également à des niveaux record.


Mais ne vous inquiétez pas de ces chiffres. Les responsables de la Fed insistent sur le fait que l’inflation est « faible » et qu’ils ont tout sous contrôle.

Si vous n’avez pas les moyens d’acheter une maison, vous pouvez toujours essayer de louer un logement, mais les prix des locations commencent également à exploser dans de nombreuses régions aux Etats-Unis…

Ceux qui sont en tête de liste, c’est à Boise, ID, où les loyers ont augmenté de nouveau de 6% en juin depuis le début de la pandémie.

Mais la croissance des loyers la plus rapide sur un mois a eu lieu à Spokane, WA, où les prix ont grimpé de 8,1% en juin et se situent à 31% au-dessus des niveaux d’avant pandémie.

Après cela, une poignée de villes à croissance rapide ont connu une appréciation des prix d’environ 20% au cours de la dernière année et demie.

A l’exception de Virginie Beach, en Virginie, tous sont situés dans l’ouest des Etats-Unis absorbant la demande de location débordante à cause des nouvelles demandes des zones voisines et coûteuses comme la région de la baie de San Francisco et la grande ceinture de Los Angeles.

Ceux qui voient leurs loyers augmenter s’en sortiront très bien tant que leurs chèques de paie augmenteront au même rythme. Oh mais soyons honnête, ce n’est pas le cas pour la plupart des gens, n’est-ce pas ?

Les prix des véhicules deviennent également fous.

Selon le Wall Street Journal, certains concessionnaires vendent désormais des véhicules neufs pour des milliers de dollars en-dessous du prix de la vignette (PDSF)…
Certains acheteurs disent avoir rencontré des concessionnaires qui demandaient des milliers de dollars au-dessous du PDSF.

Les analystes et les responsables concessionnaires affirment que la pratique est de plus en plus répandue et se produit sur une gamme plus large de véhicules, y compris des modèles plus courants qui ne seraient généralement pas ciblés avec autant de prix élevés.

Autrefois, l’objectif était de négocier un accord aussi loin que possible du prix de départ.
Malheureusement, de nos jours, de nombreux clients font volontiers des offres beaucoup plus élevées que le PDSF…


« J’ai été choqué », a déclaré Ken Baird, un habitant de Boca Raton, en Floride, âgé de 61 ans, qui s’attardait un moment sur un Kia Telluride. Le prix affiché pour ce modèle particulier qu’il l’intéressait, indiquait 45.000$ et il a dit qu’il avait proposé de payer 3.000$ en plus sachant que le véhicule était très demandé.

Inutile de dire que les prix des denrées alimentaires deviennent également très élevés.

En fait, un responsable d’une banque alimentaire de Chicago a déclaré que son budget d’achat de nourriture « avait doublé » au cours des 12 derniers mois…

La flambée des prix de denrées alimentaires n’a pas seulement un impact sur les familles à court d’argent ou les travailleurs pauvres.

Elle affecte également la mission des banques alimentaires américaines qui dépensent beaucoup plus en nourriture que jamais.

« Nous dépensons déjà beaucoup plus en nourriture que nous ne l’avions fait ces dernières années », a déclaré Greg Trotter, porte-parole du « Greater Chicago Food Depositery », une grande banque alimentaire, qui s’est entretenu avec VOA News.
« Notre budget d’achat de nourriture a doublé cette année. »

Tout cela a été causé par les actions de nos dirigeants.

Nos politiciens à Washington ont décidé de se lancer dans la plus grande frénésie de dépenses de l’histoire et la Fed a décidé d’injecter des milliers de milliards de dollars neufs dans le système financier afin de « sauver l’économie » et nous avons maintenant une inflation galopante.
En plus de cette inflation qui fait mal, nous sommes désormais confrontés à des pénuries généralisées.

Par exemple, à l’approche du week-end du début des vacances, de nombreux endroits à travers l’Amérique sont à nouveau à court d’essence…

Les stations-services à travers l’Amérique manquent d’essence alors que 43 millions d’américains se préparent à prendre la route pour le week-end du 4 juillet.

Ceux qui parviennent à trouver de l’essence sont susceptibles de trouver certains des prix les plus élevés sur près de 7 ans, l’essence atteignant en moyenne 3,10$ le gallon aux Etats-Unis – le plus élevé depuis octobre 2014.

Les médias mainstream voudraient faire croire qu’une inflation extrêmement élevée et des pénuries généralisées sont des signes que l’économie américaine est « en plein essor ». Mais pour moi, cela ressemble beaucoup trop à une rediffusion de l’ère Jimmy Carter des années 1970.

Malheureusement, ce n’est que le début de la souffrance.

Les politiciens à Washington continuent de dépenser de l’argent comme des gens irresponsables et la Fed continue d’injecter plus d’argent dans tout le système financier et ce, chaque semaine.

Les perspectives à court terme sont donc assez sombres et les perspectives à long terme sont encore pires.

Michael Snyder


Source

Info sur https://changera.blogspot.com/


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021