A ne pas manquerInformation

La grande guerre de l’information: Le Pentagone ouvre un examen approfondi des opérations psychologiques clandestines

Le département d’État et la CIA en désaccord avec les opérations psychologiques des forces armées américaines

Le Pentagone a ordonné un audit approfondi sur la manière dont il mène la guerre de l’information clandestine après que les principaux réseaux sociaux ont identifié et mis hors ligne de faux comptes suspectés d’être gérés par l’armée américaine en violation des règles de ces plateformes. règles des plateformes.

Ohhhhhhh donc MAINTENANT ils admettent que les militaires américains s’engagent dans des opérations psychologiques en ligne en utilisant des comptes clandestins. Mais le plus fou, c’est que ce sont les acteurs du Deep State (État profond) qui s’en inquiètent ! C’est les MSM (Mainstream Media ou média de masse) via le Washington Post (Paywall).1

« Le département d’État et la CIA ont été perturbés par l’utilisation de tactiques clandestines par l’armée. Les officiers du département d’État ont averti le département de la défense : ‘Hé, n’amplifiez pas nos politiques en utilisant de faux personnages, parce que nous ne voulons pas être perçus comme créant de faux efforts populaires’, a déclaré le premier responsable de la défense. »

Le Département d’État et la CIA de Biden veulent connaître les rouages des opérations psychologiques clandestines en cours sur les réseaux sociaux américains et étrangers ? Est-ce une coïncidence que le Département d’Etat (équivalent de notre ministère de l’intérieur, NdT) et la CIA soient deux des principales entités exposées à plusieurs reprises par Q ? Pourquoi l’administration Biden ressent-elle le besoin d’en parler ? Et pourquoi maintenant?

Est-ce une coïncidence que Trump ait récemment, à plusieurs reprises, directement et publiquement, fait allusion à Q ? Qui, nous le savons tous, est une opération psychologique militaire.

Reposté par Donald J. Trump

Malheureusement, le terme « psyop » (Opérations psychologiques) s’accompagne d’une connotation négative, impliquant que tous les psyops sont de la désinformation ou des théories du complot. Ce qui est tout simplement faux via l’énoncé de mission.

« Le but des opérations psychologiques des États-Unis est d’induire ou de renforcer un comportement perçu comme favorable aux objectifs des États-Unis. »

« Les données » sont utilisées comme une arme par les unités PSYOP de l’US MIL (Forces armées des États-Unis) pour combattre la désinformation. Elles utilisent également la désinformation pour déguiser leur position. Tout ce qui est nécessaire pour faire avancer la mission.

Le gouvernement américain admet qu’il se livre à des opérations psychologiques noires et grises via la CIA, et que les opérations psychologiques blanches sont menées via l’US MIL, principalement l’armée américaine. Mais les médias et la gauche veulent que tout le monde associe les « psyops » à la désinformation. Pourquoi ? Parce qu’ils sont exposés par la psyop militaire en cours connue sous le nom de Q.

Nous sommes au milieu d’une guerre de propagande. C’est une guerre de l’information.

Par ailleurs, je trouve curieux que Biden aborde publiquement cette situation. Il est (prétendument) le commandant en chef. Il aurait pu arrêter toutes les opérations militaires américaines du jour au lendemain le premier jour de son entrée en fonction, derrière des portes closes, et nous n’en aurions jamais rien su. C’est-à-dire… à moins qu’il ne soit pas réellement en charge des forces armées américaines.

Tout ce que Biden fait ici, c’est attirer l’attention sur le fait que les forces armées américaines mènent des opérations psychologiques en ligne, et que Biden, le Département d’État et la CIA n’aiment pas cela. Les entités les plus communément affiliées à la corruption de l’État profond, montrant publiquement des griefs concernant les psyops de l’US MIL en cours… c’est EXTRÊMEMENT anormal. Et PROUVE que des éléments au sein de l’US MIL n’agissent pas en accord avec Biden. Cela confirme également qu’il y a une guerre de l’information en cours entre les factions au sein du gouvernement américain.

Les deux « camps » racontent l’histoire opposée. Mais qui dit la vérité ? A qui faisons-nous confiance ?

Faisons-nous confiance au Département d’État, à la CIA, au Comité National Démocrate et à leurs chiens de poche médiatiques, qui ont été pris en flagrant délit de mensonges pendant des années à propos de Trump, de la Russie, de Mueller, de Kavanaugh, des enfants en cage, de Jussie Smollett, de Rittenhouse, de l’été de l’amour, de « la plupart du temps pacifique », du fantôme de Kiev, de l’ordinateur portable de Hunter Biden qui est de la désinformation, « il n’y a pas de laboratoires biologiques en Ukraine », etc. etc. Presque TOUT ce que les médias et la gauche ont dit au cours des 6 dernières années s’est finalement avéré être un mensonge éhonté.

Ou faisons-nous confiance à Trump et à la MIL américaine (Q) qui a eu raison sur Trump, de la Russie, de l’Ukraine, de la corruption des médias, le trafic d’êtres humains, d’Epstein, de NXIVM (WIKI), d’Hollywood, de la pédophilie généralisée de l’élite, du FBI, du Département de la Justice, de la CIA, de la frontière sud, du C19 (COVID-19), de l’activité orwellienne (WIKI) des réseaux sociaux, etc. La liste est longue.

Le choix devrait être clair et évident, mais quel que soit le camp que vous choisissez de croire, personne ne peut nier que nous sommes au milieu de la plus grande guerre de propagande de l’histoire de l’humanité, et qu’elle décidera du sort de la planète.

Bienvenue dans la grande guerre de l’information.

-Clandestine
https://www.msn.com/en-us/news/us/pentagon-opens-sweeping-review-of-clandestine-psychological-operations/ar-AA11ZiCf

Sue les déqodeurs


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.