La gauche pédo-criminelle au pouvoir GOF-LREM-LGBT - 1 Scandal
Opinion

La gauche pédo-criminelle au pouvoir GOF-LREM-LGBT


L’omerta des mafias de la gauche pédo-criminelle a fait de son mieux pour sauver Duhamel. La gauche pédo-criminelle est à la mode aujourd’hui !

Parmi tout ce que l’on a appris sur les perversions de la gauche pédo-criminelle, depuis des années, y avait-il des mensonges comme certains pseudo-journaleux de gauche de Libé, de L’Obs et du Monde veulent le faire croire ? Si l’on en croit tout ce que l’on peut entendre sur la gauche pédo-criminelle après des décennies de démenti, ce ne serait pas le cas. Donc il s’avère que la gauche a menti et que la gauche ment ! Depuis les années 1968, la gauche pédo-criminelle s’en est donné à cœur joie dans les viols de mineurs et les perversions de toutes sortes à ses yeux sans conséquences.

À noter pourtant que certains avaient été prévenus de l’explosion des affaires de la gauche pédo-criminelle mais ils n’en ont tenu aucun compte. Ah ! Ce sentiment d’impunité de la gauche pédo-criminelle !

Ces révélations ont précipité le retrait de quelques-uns avant tous les autres ! La gauche dans son ensemble, et pas seulement les habituels communistes, a un sérieux problème avec la vérité. Pour la gauche morale, le poids de l’histoire de la gauche pédo-criminelle se fait plus sentir, car c’est ici que la moraline de gauche devait imposer sa loi à tous les autres partis politiques, tout en empochant le fric ! Inutile d’attendre de voir ces prédateurs corrompus publier des excuses pour avoir menti pendant si longtemps. Avec la gauche pédo-criminelle, on fait un inquiétant retour en arrière pour découvrir la complicité de ceux les plus en vue.

Sur le banc des accusés, des politiques, des universitaires et les spécialistes des super-profits, des postes et des rentes de la République réservées aux socialistes et usurpées sur le dos des contribuables.


Face à l’indignation nationale, la gauche pédo-criminelle En Matche ! a dû faire marche arrière et certains ont dû démissionner avant tous les autres ! Dans un contexte normal, un tel jugement n’aurait pas pu avoir lieu, sans aucune répercussion des faits sur les carrières de la gauche pédo-criminelle car la gauche pédo-criminelle moralisante se jugeait elle-même acceptable pour les victimes et pour tous les autres ! Mais les autres en question en ont décidé autrement et ils ont massivement participé à la traque des pervers très médiatisés de la gauche pédo-criminelle. Encore qu’ici la situation soit délicate, car ce qui est attendu par une bonne partie de la population est très clair : Il faut se débarrasser de la gauche dans son ensemble !

Il y a une politisation notoire par la gauche et une corruption par son idéologie mensongère dans tous les médias. Les médias embauchent de mauvais journalistes mais d’excellents partisans de Macron socialiste très bien payés, plus de 100 000 euros par an. En réalité, ces mauvais journalistes de gauche, recrutés pour faire de la propagande, passent énormément de temps à faire seulement de la propagande pro-Macron !

Il existe une distinction entre les mauvais journalistes de gauche connus et les mauvais journalistes de gauche inconnus qui ne sont pas valorisés dans l’espace médiatique, notamment sous prétexte qu’ils ne font pas assez à l’audimat ! Le gouvernement Macron veut subventionner les questions de genre PMA-GPA pour le lobby LGBT qui ne sont que des coquilles vides qui font du bruit pour rien ! Idem pour les subventions de l’UE pour les soi-disant questions environnementales avec les mauvais journalistes de gauche engagés !

La désinformation officielle est désormais le sens du travail de propagande ouvertement subjectiviste.


La gauche LREM néo-libérale de Macron empêche tout progrès social ! Elle est pourtant défendue dans tous les médias des milliardaires de gauche qui profitent largement des mannes de la République socialiste depuis trop longtemps. Ce qui est bien la preuve de leur corruption avec la gauche pédo-criminelle En Marche !

Dans l’ombre de la gauche pédo-criminelle En Marche !, l’extrême gauche pédophile, si on en croit les écrits de Cohn-Bendit, fait toujours du mauvais journalisme de gauche sur LCI de TF1 pro-Macron.

Duhamel et Cohn-Bendit, les dignes représentants des milieux pédophiles des années 1970 et 1980, étaient à la Rotonde avec Macron en 2017, mais ils ne sont pas les seuls pseudo-intellectuels de la gauche pédophile à soutenir activement Macron. Cohn-Bendit a fait l’apologie de la pédophilie dans son livre et ses passages à la télé. Sur LCI de TF1 pro-Macron, on se refuse à juger celui qui, par son mode de vie et par son choix de comportement scandaleux avec des tout-petits, a été le porte-drapeau de la pédophilie !

La plupart des membres de la gauche pédo-criminelle des années 1970 et 1980 sont impliqués dans des incitations à la pédophilie.

Le tout relayé par les militants LGBT dans les écoles primaires pour initier les tout jeunes enfants à la sexualité de la gauche pédophile !

Et les socialistes avec Hollande et Macron ont tenu et tiennent encore cette ligne d’apologie de la sexualité des tout jeunes enfants dans les écoles primaires.

Slate bobo de gauche, avec ses amis de la gauche pédophiles, en remet une couche : « L’éducation sexuelle à l’école ne répond pas assez aux besoins des élèves » ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

« La loi n’est pas appliquée : Insuffisance des enseignements, discours orientés vers la prévention des risques, contenus normatifs et peu inclusifs, une approche hétéro-normée (lire : trop peu LGBT !), le manque de pertinence par rapport aux attentes des élèves (???) La loi n° 2001-588 du 4 juillet 2001 rend obligatoire une information et une éducation sexuelle dans les écoles, les collèges et les lycées et la circulaire n° 2018-111, 12-9-2018, de Macron gay-friendly entérine le fait que l’éducation à la sexualité doit être pluridisciplinaire, transversale et fondée sur les valeurs humanistes (GOF-LGBT ?) de liberté, d’égalité et de tolérance (???), de respect de soi et d’autrui. Mais des questions relatives à la question du consentement des enfants se posent !

« Quant à la question du genre, s’il en est fait mention, c’est d’ordinaire sur un mode binaire en mettant l’accent sur la complémentarité. La lutte pour l’égalité rejette la dichotomie homme/femme et le terme binaire !

Moralité sur Slate des bobos LGBT de gauche : « La persistance d’un modèle éducatif essentiellement (hétéro)normatif pose de vrais problèmes : « Questionner les stéréotypes liés au genre et les déconstruire, c’est promouvoir l’égalité et le respect mutuel, c’est lutter contre le sexisme et la phobie des LGBT+ ».

anti-k : Cercle du Siècle. L’affaire Duhamel éclabousse le gouvernement ! Le cercle dit le Siècle réunit le gratin de la haute fonction publique et du patronat français. À l’occasion de grand dîners mondains tenus dans les salons de l’Interallié, rue du Faubourg-Saint-Honoré à Paris, l’élite politique et médiatique française sélectionnée par cooptation s’y rencontre pour échanger sur les grands thèmes du moment, selon un rituel régi par le principe de discrétion : rien de ce qui s’y dit ne doit sortir du cercle du Siècle.

Selon Marianne, le Siècle est un point de rencontre obligé pour ceux qui aspirent à diriger et ceux qui veulent continuer à le faire. Ce cercle fondé sur le modèle maçonnique est sous le feu des projecteurs suite à l’affaire Duhamel. Suite au scandale, Duhamel a démissionné du Conseil d’Administration du Siècle, ouvrant la voie à une investigation médiatique concernant les membres de cette association qui pourraient avoir eu connaissance des faits !


Selon L’Obs, 11 membres du gouvernement seraient au Siècle. L’Obs a révélé que, parmi les 561 membres et 159 invités recensés au 1er janvier 2020, pas moins de onze membres du gouvernement actuel apparaissent, comme membres à part entière ou invités (statut intermédiaire avant de devenir membre). On y lit le nom de l’ancien Premier ministre, Édouard Philippe, et Muriel Pénicaud (ex-ministre du Travail, devenue représentante permanente de la France à l’OCDE), ainsi que de Jean-Michel Blanquer (Éducation), Gérald Darmanin (Intérieur), Florence Parly (Armées), Élisabeth Borne (Travail), Sébastien Lecornu (Outre-mer), Emmanuelle Wargon (Logement), Amélie de Montchalin (Fonction publique), Agnès Pannier-Runacher (Industrie), Jean-Baptiste Djebbari (Transports), Franck Riester (Commerce extérieur), Clément Beaune (secrétaire d’État aux Affaires européennes). Alexis Kohler, secrétaire général de l’Élysée depuis le début du quinquennat Macron, fait partie des invités du Siècle.

Ainsi, plus d’un quart du gouvernement participe à ces rendez-vous mondains durant lesquels ils échangent directement avec la fine fleur du capitalisme français et de la fonction publique, dont Philippe Wahl (La Poste), Véronique Morali (Fimalac), Denis Kessler (Scor), Patricia Barbizet (ex-Pinault), Sophie Boissard (Korian), toujours selon L’Obs.

Si la porosité entre la haute fonction publique et le patronat est connue et largement démontrée, la médiatisation de l’existence et la composition du cercle du Siècle met en lumière ces milieux imbriqués et associés dans le maintien de l’ordre bourgeois, à travers des cadres qui permettent aux classes dominantes de s’organiser, d’échanger politiquement, de discuter de la manière dont ils exploitent ou dirigent le pays au service des grands capitalistes.

Les membres du gouvernement, les hauts fonctionnaires, les patrons du milieu médiatique ou de l’édition, ou les universitaires libéraux, les membres du cercle partagent des intérêts économiques et tous les moyens sont bons pour organiser leur défense. De tels cercles se maintiennent et se recomposent toujours selon les besoins de la bourgeoisie, que ce soit dans des sociétés privées ou dans les salons feutrés des ministères. L’affaire du Siècle est une illustration de plus des médiations que les classes dominantes entretiennent pour maintenir leur domination sur le monde du travail : elles permettent à ceux qui nous exploitent et reproduisent les oppressions de déterminer la meilleure politique à mener pour gérer leurs affaires courantes, y compris dans les moments de crise grave comme celle de la pandémie du Coronavirus.

Le Siècle est l’expression du degré extrême d’organisation de la bourgeoisie, du Big Pharma et des implications des médecins corrompus dans l’interdiction de l’hydroxy-chloroquine et de la gestion calamiteuse de la pandémie du Coronavirus. Il est temps de s’opposer aux « pieds nickelés de la science des affaires » !

Les dominants corrompus de la médecine hospitalo-universitaire APHP soumis à Gilead ont voulu détruire avec acharnement les travaux du Pr Raoult et les arguments en faveur de l’hydroxy-chloroquine.

France Soir : Covid, $$$ remdesivir : Les magouilles de Gilead et The Lancet ! Retour sur le scandale du remdesivir : une molécule très coûteuse de Gilead et d’intérêt thérapeutique très discutable sur le Covid-19. Cette molécule est fabriquée par Gilead, ce qui a fait questionner le rôle joué dans le #Lancet Gate !

Le cercle du Siècle est en quelque sorte la personnification institutionnelle de la corruption du pouvoir LREM-socialiste en France. Le processus de la corruption est En Marche ! et la mort politique du pouvoir LREM-socialiste en France est inéluctable. Le cercle du Siècle qui se nourrit de mondialisme ignare est une insulte à la France ! Nous ne laisserons plus passer cette haine LREM-socialiste contre les vrais Français.

La meilleure réponse est ce qui nous rassemble, la Nation, l’éducation, la vraie, la civilisation et la culture de l’Occident chrétien. Le processus de la mort de la dictature politique du pouvoir LREM-socialiste ne peut que renvoyer à la mémoire de la fin de toutes les dictatures et de celle des soviets. Il est nécessaire de promouvoir des actions menées par des jeunes gens dans le cadre de la lutte contre la dictature politique du pouvoir LREM-socialiste.

Ça fait plus de vingt ans qu’on nous parle du nouveau progressisme socialiste GOF-LGBT, mais il n’a rien de nouveau ! La Droite Nationale a la volonté politique ferme d’ouvrir les yeux sur la corruption du pouvoir LREM-socialiste en France, dont les vrais Français sont les victimes et pas seulement les Gilets jaunes. Ce qui est important dans la cause Nationale, c’est la façon dont on la défend. On ne peut pas se limiter aux pétitions, aux tribunes et aux condamnations morales contre la fraude et la corruption. C’est la nouvelle barbarie immigrationniste mondialiste du pouvoir LREM-socialiste en France qu’il faut abattre ! Et tout ça sous le fallacieux prétexte de favoriser l’ouverture à l’autre et la solidarité contre les vrais Français.

Trop longtemps protégée par la Pravda officielle, la tyrannie des gauchistes, des migrants et autres squatters impunis, nous concerne tous. La décapitation de Samuel Paty a horrifié la France. Mais à Trappes, l’islamisme fait sa loi ! La Droite Nationale a bien compris la signification politique de l’idéologie salafiste qui en sous-tend toute l’horreur. C’est l’idéologie que les islamo-gauchistes ont excusée et même revendiquée, par la suite, en se présentant sur toutes les télés pour promouvoir les mensonges du Padamalgam.

Alors : On fait quoi, après ! On attend que les autres Français soient tous la cible de la haine et des agressions racistes anti-Blancs, ou assassinés par la même idéologie radicale de l’islamisme de conquête !

Doit-on se taire, se résigner et accepter l’insoutenable de la barbarie immigrationniste mondialiste du pouvoir LREM-socialiste en France ? La France agonisante n’en peut plus. Doit-on se révolter contre la règle du : Pas de vagues ! Tous aux abris ! C’est pourquoi la Droite Nationale ne s’embarrasse pas de mots : On doit enfin pouvoir se dire : Il faut seulement du courage et du cran pour combattre tous ces barbares !

Sarah Cattan : « Après la décapitation de Samuel Paty, après le surréaliste épisode Didier Lemaire, qu’ils essaient de faire passer pour un illuminé parce que lui continue à répéter que la décapitation de notre collègue est l’acte le plus grave du siècle, Didier Lemaire, à propos duquel Askolovitch, (l’islamo-gauchiste irresponsable) et parfaite définition du salaud, vient de coller une cible dans le dos de Didier Lemaire sur Arte dans l’émission 28 minutes » pro-LGBT ! Moralité : On doit enfin se dire : « Il est grand temps de réagir ! »


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021