Opinion

La fraude électorale qui a volé la présidence à Trump apparaît au grand jour

Cinq mois après l’élection présidentielle américaine, les résultats officiels d’une vérification réalisée au Michigan semblent confirmer les soupçons de fraude massive dénoncée par l’ancien président Donald Trump et son équipe.

Dans 9 comtés sur 83 de cet Etat, après vérification des ordinateurs équipés de la fameuse application DOMINION, chargée de compter les suffrages, il a été constaté 66.194 bulletins de vote de personnes non-inscrites, ce qui sur la totalité des comtés pourrait atteindre un chiffre de plus de 600.000 voix.

Par ailleurs et surtout, des puces de yper ES&S ont été découvertes bien cachées à l’intérieur d’ordinateurs sur la carte-mère, pouvant être connectées à Internet sans passer par un modem, ce qui était interdit par crainte d’intervention extérieure.

Le président Joe Biden est bien en place, mais une ombre suspecte subsistera toujours sur la bonne tenue de ce scrutin si important dans la politique mondiale. »

Cet article est paru sur LPH, et vous pourrez le retrouver avec le lien suivant: lphinfo.com. Mais ce qui est également intéressant c’est que l’article renvoie à celui-ci en anglais : headlines360.news.  N’essayez cependant pas de le diffuser sur les réseaux sociaux, car, à peine tenterez-vous de diffuser cette information sur Facebook, par exemple, que vous recevrez ceci :

Qu’il y ait fraude électorale, nous le savions déjà et les lecteurs de Dreuz sont sans doute parmi les mieux informés sur ce sujet, surtout après le travail exceptionnel réalisé par Jean Pierre Grumberg qui a suivi les élections américaines jour et nuit pendant 2 mois sans pratiquement dormir. Qu’elle fût massive ne faisait pas non plus le moindre doute, car personne de censé ne pouvait réellement imaginer que Joe l’endormi et son hystérique de vice-présidente avaient pu remporter 80 millions de voix sans même faire campagne. Que les médias officiels et les réseaux sociaux s’en soient faits complices était aussi évident qu’un nez de clown sur la figure de Biden.


Mais voici, enfin, qu’arrive confirmation.

Imaginez, juste pour le plaisir de le faire, la scène que représenterait l’arrestation de Biden et sa mafia par le FBI, leur envoi à Guantanamo pour crime de haute trahison, et le retour victorieux du Président Trump à la Maison-Blanche.

On peut rêver, c’est vrai.

Mais je pense que ce n’est qu’un début. Croisons les doigts.

Pierre Rehov pour Dreuz.info.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021