La formation au porte à porte des Missionnaires du dieu VAXCOVID - Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

La formation au porte à porte des Missionnaires du dieu VAXCOVID


Alors que l’administration Biden promeut son projet d’envoyer des missionnaires faire du porte-à-porte dans toute l’Amérique pour sensibiliser au problème des vaccins (et garder la trace de ceux qui sont vaccinés et de ceux qui ne le sont pas), des « équipes d’intervention » de la FEMA coordonnées par la Maison Blanche sont constituées pour renforcer les efforts locaux sur le terrain.

En vue de la campagne à venir, le comté de Lake, dans l’Illinois, a publié des « Conseils utiles » à l’intention des volontaires participant à leur « Projet de porte-à-porte des ambassadeurs de la santé communautaire visant à accroître l’acceptation du vaccin anti-COVID ».

Les « conseils utiles » sont les suivants :

Si vous êtes nerveux, ce n’est pas grave ! Nous sommes tous nerveux, même si nous l’avons déjà fait auparavant.

Vous n’avez pas besoin d’avoir toutes les réponses. Si vous n’êtes pas sûr d’une réponse, soyez honnête. Dites à la personne qui vous pose la question que vous êtes bénévole et que vous allez prendre note de sa question pour qu’un membre du personnel du service de santé puisse lui donner la bonne réponse.

Informez, ne convainquez pas. Votre travail consiste à donner à la personne qui se présente à la porte les informations/ressources dont elle a besoin pour prendre une décision éclairée sur sa santé. Vous n’essayez pas de convaincre quelqu’un de faire quelque chose qu’il ne veut pas faire.


Ignorez les panneaux d’interdiction de démarchage. Vous ne racolez pas ! Vous offrez des informations et des ressources essentielles. Ce que vous faites n’est pas illégal.

Toquez et reculez [note : pour ne pas vous faire tirer dessus ?]. Suivez les protocoles de distanciation du COVID-19 et parlez clairement. Si quelqu’un n’est pas à l’aise avec votre présence en personne, proposez-lui de prendre plus de distance ou laissez-lui un prospectus.

Utilisez votre script. Cela vous donnera les bases. Une fois que vous serez à l’aise avec celui-ci, n’hésitez pas à le modifier pour qu’il vous ressemble davantage, à condition que toutes les informations essentielles soient présentes. Précisez dès le départ que le bâtiment vous a laissé entrer et que vous êtes du service de santé.

Le plus important, peut-être, est que les bénévoles doivent tenir une liste de ceux qui ont été méchants ou gentils.


Rendez compte de votre travail ! Veillez à remplir la feuille de calcul du porte-à-porte en y indiquant le nombre de personnes qui ont encore besoin d’un vaccin, celles qui sont déjà vaccinées, celles qui ont besoin d’informations supplémentaires, etc. Il s’agit d’informations importantes sur lesquelles le département de la santé s’appuie !

Ceux qui toquent à la porte se voient ensuite proposer différents scénarios dans un script joint. Par exemple :

GP (gestionnaire de propriété) /GAC ( gestionnaire d’association communautaire ) : Nous n’autorisons pas la sollicitation sur notre propriété.


ASC (ambassadeur de santé communautaire) : Je comprends mais je ne vends rien, nous voulons fournir des informations précises aux personnes âgées de votre communauté. Notre objectif est de maximiser l’effort de vaccination afin que TOUS vos aînés reçoivent le vaccin contre le COVID lorsque la clinique se rend sur place. Tout ce que je veux, c’est que vos aînés soient protégés contre le COVID.

Et…

Aîné : J’ai eu des réactions allergiques à des médicaments et à des aliments il y a des années, ce vaccin est-il sûr pour moi ?

CHA : La seule véritable contre-indication à ce vaccin est une réaction grave (anaphylactique) à un injectable/vaccin dans votre passé [Note : *quinte de toux* quoi ?]. Ou une allergie à un ingrédient du vaccin, comme le polysorbate. Après votre vaccination, ils vous observeront pendant 15 minutes pour s’assurer que vous allez bien. Si vous avez des antécédents d’autres réactions allergiques, il est possible que l’on veuille vous observer pendant 30 minutes au total, au lieu des 15 minutes habituelles, pour s’assurer que vous vous sentez bien. Mais si vous avez des questions sur vos allergies passées et sur la compatibilité des vaccins, vous devez vous adresser à votre médecin ou à votre prestataire de soins.

Apparemment, ceux qui frappent à la porte sont déjà en action dans plusieurs villes.

Et, sans surprise, l’inquiétude grandit face à la multiplication des campagnes de « sensibilisation » aux vaccins.


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021