A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

La Fondation Rockefeller investit dans la recherche en psychologie comportementale pour inciter à la vaccination

A quand l'internement psychiatrique pour ceux qui refusent les vaccins ???

Des organisations à but non lucratif versent des millions de dollars dans le but d’« accroître l’adoption des vaccins Covid-19 et d’autres mesures de santé publique recommandées en contrant la désinformation ».

La recherche en psychologie comportementale permettra-t-elle de vaincre les récalcitrants à la vaccination contre la Covid-19 ? De nombreuses organisations ont l’air d’y croire.

La vaccination, le but ultime

Selon son site, le projet Mercury est un consortium mondial de chercheurs qui se consacre à la lutte contre les effets de la désinformation sur la santé publique et à la recherche d’interventions qui favorisent la diffusion et l’assimilation d’informations sanitaires exactes.

« Il est urgent d’identifier les interventions susceptibles d’augmenter le taux de vaccination. Les vaccins ne sont efficaces que s’ils se transforment en vaccinations », a déclaré Anna Harvey, présidente du Conseil de recherches en sciences sociales (SSRC), qui est partenaire du projet.

Des financements importants

De nombreuses organisations à but non lucratif ont consacré des millions de dollars au projet Mercury. La National Science Foundation, une agence « indépendante » du gouvernement américain, a apporté à elle seule 20 millions de dollars.

La Fondation Rockefeller, également partenaire du projet, a annoncé que les fonds soutiendront 12 équipes de chercheurs dans 17 pays qui mèneront des études sur « des sciences sociales et comportementales ambitieuses et appliquées pour lutter contre la menace mondiale croissante que représentent les faibles taux de vaccination contre la Covid-19 et les erreurs et la désinformation en matière de santé publique ».

Des fondations au services de la vaccination

Notons que la Fondation Rockefeller est également membre du conseil d’administration et donateur de la Global Alliance for Vaccines and Immunization (Gavi), mais également coorganisateur de l’Event 201, simulation de la propagation d’un coronavirus, qui s’est tenu en octobre 2019, aux côtés du Forum économique mondial (WEF), de la fondation Bill & Melinda Gates et du Johns Hopkins Center for Health Security, entre autres.

Le but de ces recherches n’est-il pas de trouver les meilleurs outils de la psychologie comportementale et de la psychologie de masse afin de manipuler les populations pour inciter les personnes non vaccinées à se faire vacciner?

NEXUS


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.