La Chine avertit Taïwan que le sort de l’ex gouvernement afghan leur sera bientôt réservé - Scandal
Politique

La Chine avertit Taïwan que le sort de l’ex gouvernement afghan leur sera bientôt réservé


La situation est plus que grave. Car c’est vrai, les USA laisseraient tomber Taïwan comme ils ont laissé tomber l’Afghanistan.

Le journal d’Etat Global Times de Pékin a averti Taïwan que l’ »abandon » des alliés afghans par les Etats-Unis devrait servir de leçon, car l’île contestée serait laissée à elle-même et « s’effondrerait en quelques heures » dans une guerre avec la Chine.

Les dirigeants du Parti démocratique progressiste (DPP) de Taïwan doivent garder la « tête froide » et les partisans de la sécession avec la Chine doivent « sortir de leurs rêves », a déclaré le journal anglophone lundi.

« D’après ce qui s’est passé en Afghanistan, ils devraient percevoir qu’une fois qu’une guerre éclate dans le détroit, la défense de l’île s’effondrera en quelques heures, et l’armée américaine ne leur viendra pas en aide », a déclaré Global Times dans un éditorial. « Par conséquent, les autorités du DPP se rendront rapidement, tandis que certains hauts responsables pourraient fuir en avion. »

C’est exactement le scénario qui s’est déroulé en Afghanistan depuis que le président Joe Biden a annoncé en avril que l’armée américaine se retirerait du pays avant le 11 septembre.

Biden a ensuite avancé la date limite à la fin du mois d’août, mais avant même que le processus ne soit achevé, le gouvernement du pays soutenu par les États-Unis s’est effondré. Les combattants talibans ont pris le dessus sur les forces de sécurité afghanes lors d’une guerre éclair, couronnée par la prise de Kaboul dimanche, après que le président Ashraf Ghani a fui le pays avec des sacs d’argent liquide.

« Le meilleur choix pour les autorités du DPP est d’éviter de pousser la situation à ce point », a déclaré Global Times.

« Elles doivent changer de cap et se lier au char anti-chinois des États-Unis. Elles doivent maintenir la paix entre les deux rives du détroit par des moyens politiques, plutôt que d’agir comme des pions stratégiques des États-Unis et de porter les fruits amers d’une guerre. »

L’article était accompagné d’une illustration d’un aigle à tête blanche, représentant les États-Unis, conduisant la présidente taïwanaise Tsai Ing-wen vers un trou dans le sol. Le journal compare le chaos de Kaboul à la chute de Saigon en 1975, lorsque les employés de l’ambassade américaine avaient été évacués par hélicoptère, comme cela s’est produit à nouveau en Afghanistan dimanche.


Selon le Global Times, les États-Unis ont une longue histoire d’abandon de leurs alliés, depuis la trahison de la France impériale après la guerre d’indépendance et l’abandon des alliés kurdes en Syrie en 2019, jusqu’à la fuite de Kaboul lorsque les défenses afghanes se sont effondrées.


« Est-ce une sorte de présage du futur destin de Taïwan ? », s’interroge le journal, ajoutant que si Tsai et d’autres dirigeants du DPP ont minimisé la crise afghane, « ils devaient savoir mieux en secret, que les États-Unis ne sont pas fiables. »


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021