La Californie compte 1,8 million d’électeurs inscrits de plus qu’elle ne devrait - 1 Scandal
Politique

La Californie compte 1,8 million d’électeurs inscrits de plus qu’elle ne devrait


Selon le rapport du Projet d’Intégrité Electorale, 100 000 d’entre eux ont vu leur État ou pays de naissance modifié et remplacé par la Californie.

L’élection du 3 novembre 2020 en Californie a été entachée d’importantes irrégularités de vote et d’inscription, selon l’organisme Election Integrity Project® California, Inc. (EIPCa).

L’organisation non partisane a analysé la liste électorale officielle de l’État du 9 février 2021 et a fait part de ses conclusions à la secrétaire d’État de Californie, Shirley Weber, le 17 juin 2021.

« Cela fait suite aux rapports de l’EIPCa sur le vote inter-États en 2020, les 30 avril et 18 mai 2021, que la secrétaire d’Etat a ignorés. Le rapport de juin d’EIPCa cite le code électoral de la Californie qui exige que les fonctionnaires fournissent des réponses en temps opportun aux questions des citoyens. »

« Beaucoup dans la nation s’interrogent sur la validité de l’élection générale de 2020 dans leur État », a déclaré mardi Linda Paine, présidente de l’EIPCa.

« Les irrégularités massives dans les chiffres d’inscription et de vote en Californie continuent à éroder la confiance des électeurs ici et nous espérons que le secrétaire Weber répondra immédiatement à nos questions. »

L’EIPCa cherche à obtenir des réponses aux questions suivantes, au nom des électeurs californiens :

Pourquoi y a-t-il près de 124 000 votes supplémentaires comptés lors de l’élection du 3 novembre 2020 en Californie par rapport aux électeurs enregistrés comme ayant voté lors de cette élection ? Et pourquoi la majeure partie de l’écart provient-elle de 116 000 bulletins de vote par correspondance sans électeur apparent identifié dans les historiques de vote de VoteCal ? Cliquez ici pour obtenir une liste par comté.


Pourquoi plus de 7 700 électeurs ont-ils DEUX votes du 3 novembre 2020 crédités dans leur historique de vote ? Il s’agit de deux votes crédités à chacun des 7 700 numéros d’identification uniques (non dupliqués) figurant dans la base de données de l’État. Cela indique un double vote massif, une erreur de programmation importante dans le système d’enregistrement de l’État, ou les deux.

Pourquoi la Californie compte-t-elle 1,8 million d’électeurs inscrits de plus que de citoyens éligibles et pourquoi ce dépassement a-t-il augmenté de 72 % lors du cycle électoral de 2020 ? Cliquez ici pour obtenir une liste par comté.

Certains comtés ont un nombre étonnamment élevé de personnes inéligibles (voir la liste des comtés ci-dessous) :

Comté de Sacramento : 36 737
Comté d’Orange : 92 014
Comté de San Diego : 247 671
Comté de Los Angeles : 1 138 910
même le minuscule comté d’Alpine, avec 924 citoyens éligibles, compte 85 inscrits inéligibles.

Pourquoi les systèmes d’enregistrement en ligne et DMV (l’organisme public chargé de l’enregistrement des véhicules et des permis de conduire) de la Californie ont-ils changé le lieu de naissance de 33 000 électeurs nés à l’étranger en le remplaçant par « Californie » ou « États-Unis », masquant ainsi potentiellement des non-citoyens illégalement inscrits sur les listes électorales?


De même, pourquoi 76 000 lieux de naissance d’un autre État américain ont-ils été remplacés par la Californie ?

Cliquez ici pour consulter un tableau des changements de lieu de naissance.

L’EIPCa demande « pourquoi le nombre de déclarants inéligibles a-t-il augmenté au fil du temps?

Pourquoi de 72% au cours de l’année dernière ? Quelle(s) action(s) le bureau due la secrétaire d’Etat prendra-t-il pour corriger ces enregistrements inéligibles ? »

Entre juin 2017 et novembre 2020, l’EIPCa a identifié 93 911 inscrits qui présentent des changements inexplicables de lieu de naissance, passant d’un pays étranger ou d’un autre État américain à « Californie ».

  • Parmi ceux-ci, 68% semblent avoir été réalisés à l’aide du système d’enregistrement en ligne et 21% à l’aide du système d’enregistrement DMV.
  • En outre, 14 796 personnes ont vu leur lieu de naissance d’un pays étranger changé en « États-Unis d’Amérique ». Parmi ceux-ci, 62% ont été associés au système d’enregistrement en ligne et 27% au système d’enregistrement DMV.

Les plus récentes anomalies électorales en Californie

Aussi stupéfiant que cela puisse paraître, ce phénomène existe en Californie depuis de nombreuses années et ne fait qu’empirer, malgré les efforts déployés pour dénoncer les irrégularités électorales et nettoyer les listes électorales.


Les inscriptions aux partis ont été modifiées juste avant l’élection primaire de juin 2016, assurant une victoire d’Hillary Clinton sur son challenger Bernie Sanders, dans ce qui a été appelé un trucage électronique des votes, ai-je rapporté en 2017.

La Californie était un État crucial pour Bernie Sanders et Hillary Clinton, mais la victoire à l’élection a été annoncée pour Clinton quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote, mais avant que des millions de votes provisoires ne soient comptés.

Une étude réalisée en 2017 par l’université de Stanford a prouvé que la campagne d’Hillary Clinton avait truqué le système pour voler l’investiture à Bernie Sanders. Et cela n’a jamais été aussi évident qu’en Californie, où les électeurs de Bernie Sanders ont probablement été privés d’un candidat légitime.

Des milliers d’électeurs de l’élection primaire californienne du 7 juin 2016 se sont présentés aux urnes dans tout l’État pour découvrir que l’inscription de leur parti politique avait été modifiée, ou carrément abandonnée… mais seulement après avoir reçu par courrier des bulletins de vote types officiels vérifiant leur inscription au parti. Cela n’a pu être fait que dans le cadre du système VoteCal de la secrétaire d’État.

Des milliers d’électeurs républicains et démocrates ont signalé au Projet d’Intégrité des Elections qu’ils étaient arrivés à leur bureau de vote désigné le 7 juin pour constater que leur affiliation à un parti avait été modifiée.

La plupart d’entre eux ont déclaré avoir été réinscrits dans la catégorie « Pas de préférence de parti », la version californienne de « Decline to State » (Option qui permet de voter sans choisir un parti d’affiliation, NdT).

D’autres ont déclaré que leur inscription avait été supprimée ou qu’ils avaient reçu un bulletin de vote erroné, ce qui, dans de nombreux cas, les a empêchés de voter pour le président lors des primaires.

Visitez le site du Projet d’Intégrité Electorale de Californie pour plus d’informations.

La lettre de Linda Paine à la Secrétaire d’Etat de Californie :


CaliforniaGlobe Traduit par Les Déqodeurs


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021