Politique

« J’ai de mauvaises nouvelles pour vous » : Mike Lindell s’exprime après la confiscation de son téléphone par le FBI

Le PDG de MyPillow, Mike Lindell, était en train de prendre de la nourriture au drive-in d’une chaîne de restauration rapide lorsque trois voitures conduites par des agents fédéraux l’ont bloqué.

C’était l’après-midi du 13 septembre à Mankato, dans le Minnesota. Lindell et un ami étaient à mi-chemin du retour d’une partie de chasse au canard dans l’Iowa.

Une voiture s’est arrêtée perpendiculairement devant leur voiture, une deuxième s’est arrêtée à côté, et une troisième est apparue par derrière, prenant en sandwich la voiture de Lindell au milieu.

Lindell a passé la tête par la fenêtre de sa voiture. « Qui êtes-vous ? », demande-t-il.

Les agents se sont identifiés comme étant le FBI. « Nous voulions juste vous parler« , ont-ils dit, a raconté Lindell dans une interview accordée à The Epoch Times.

Selon lui, le FBI l’a pris pour cible en raison des allégations de fraude électorale qu’il a formulées, et a ensuite saisi son téléphone portable malgré ses vives protestations.

Au cours de ce qui a pu durer entre une demi-heure et 45 minutes, la nourriture de Lindell a refroidi et sa glace a fondu alors que les agents du FBI l’interrogeaient sur les preuves qu’il apportait à l’appui de ses allégations de fraude électorale. Les agents du FBI l’ont notamment interrogé sur ses liens avec Tina Peters, la secrétaire du comté de Mesa au Colorado, qu’il a rencontrée lors d’un cyber colloque qu’il a organisé en août dernier. Tina Peters a été inculpée pour une violation des protocoles de sécurité des systèmes de vote de son comté, pour laquelle elle a plaidé non coupable la semaine dernière.

Ils l’ont interrogé sur sa rencontre avec Douglas Frank, un professeur de mathématiques de l’Ohio, qui pense également que les résultats de l’élection présidentielle de 2020 ont été manipulés, et sur les fréquents voyages en avion de Lindell.

« Eh bien, j’ai de mauvaises nouvelles pour vous : nous allons prendre votre téléphone portable », ont déclaré les agents à Lindell.

« Non, vous ne le ferez pas, je préfère être arrêté, vous n’aurez pas mon téléphone », a-t-il répondu. Comme il n’a pas d’ordinateur, il a dit que son téléphone était un appareil essentiel sur lequel il s’appuie pour gérer ses cinq entreprises.

« Ils veulent que les gens aient peur de parler à Mike Lindell », a déclaré ce dernier, qui a cédé et remis son téléphone après avoir consulté son avocat, à The Epoch Times mercredi.

« Vous risquez de vous faire prendre votre téléphone dans un restaurant avec service au volant, vous risquez de vous faire défoncer la porte par le FBI », a-t-il dit, en faisant référence à la série d’assignations du FBI à des alliés de l’ancien président Donald Trump signalées ces dernières semaines.

Alors que Lindell pensait initialement que le FBI s’intéressait à lui dans le cadre de l’enquête de la Chambre sur l’intrusion au Capitole du 6 janvier, les agents lui ont dit qu’ils avaient deux affaires distinctes dans lesquelles il est nommé.

Le mandat de perquisition que le FBI lui a remis autorisait la saisie d’une longue liste d’informations sur le téléphone de Lindell, dont certaines semblaient être liées à la manipulation des machines à voter Dominion depuis le 1er novembre 2020, notamment des informations relatives à « l’endommagement de tout système de vote informatisé Dominion » ou à « la tentative de porter atteinte à l’intégrité ou à la disponibilité » du système.

Le mandat décrit Peters, Lindell, Frank et plusieurs autres personnes comme des « co-conspirateurs », citant des violations de trois infractions fédérales : 18 U.S.C. §§ 1028(a)(7), vol d’identité ; 1030(a)(5)(A), dommages intentionnels à un ordinateur protégé ; et 371, conspiration en vue de commettre un vol d’identité et/ou de causer des dommages intentionnels à un ordinateur protégé.

Le FBI a rejeté la demande de Lindell de faire une sauvegarde de son téléphone.

« C’est quelque chose qui m’a vraiment contrarié », a-t-il déclaré, ajoutant que la dernière sauvegarde de son téléphone remontait à quelques semaines.

Mais les récentes actions du FBI, dit-il, ne le dissuaderont pas de poursuivre ses efforts de plaidoyer.

« Le gouvernement a utilisé le FBI comme arme, en essayant de me faire peur, d’effrayer d’autres personnes, mais cela n’a rien changé », a-t-il déclaré. « C’est la Gestapo de l’Allemagne nazie. C’est ce à quoi nous sommes confrontés. »

« Ça ne m’a pas ébranlé », a-t-il ajouté. « Je ne vais pas effacer ce que j’ai vu. »

En ce qui concerne son téléphone, Lindell est convaincu que le FBI se rendra compte « qu’il n’y a rien là-dedans ».

« Je fais tout par appels, j’envoie rarement des textos, et je n’envoie jamais d’emails », a-t-il dit. « Donc quoi qu’ils cherchent, ils vont se lancer dans une chasse à l’oie sauvage ».

L’avocat de Lindell travaille pour récupérer le téléphone de son client, et pendant ce temps, Lindell dit qu’il est déjà passé à autre chose.

« Je ne pense même pas à ça. Je pense à ce que je dois faire demain, le jour suivant, et le jour suivant », a-t-il déclaré. « J’ai trois énormes discours à prononcer cette semaine : Un à Omaha, dans le Nebraska, un dans l’Idaho, et ensuite avec le président, notre vrai président, dans l’Ohio », a-t-il dit, en faisant référence à Trump. La confiscation des téléphones, a-t-il dit, lui a donné l’occasion de dire aux gens que sans intégrité électorale, « nous perdons notre pays. »

Vikki Migoya, porte-parole du FBI, a confirmé que « le FBI était à cet endroit en train d’exécuter un mandat de perquisition autorisé par un juge fédéral », mais n’a pas voulu commenter les détails concernant cette affaire.

Un examen du FBI « n’entraîne pas nécessairement l’ouverture d’une enquête complète », a déclaré Mme Migoya à The Epoch Times.

 The Epoch Times


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.