A ne pas manquerPolitique

Israël pris au piège entre l’Amérique et la Russie. La guerre de Gog et Magog n’est pas loin

La Maison Blanche fait pression sur Israël pour accroître l’aide militaire à l’Ukraine, alors que la Russie déclare la guerre à Israël de manière détournée.

Axios a révélé dans un rapport publié mercredi que l’administration Biden a exhorté la semaine dernière Israël à commencer à fournir une aide militaire directe à l’Ukraine.

Jusqu’à présent, Israël a cherché à se présenter comme neutre pendant l’invasion russe, refusant jusqu’à présent les demandes d’armes israéliennes de la part des dirigeants ukrainiens.

Toutefois, ce n’est que le mois dernier qu’Israël a accepté d’envoyer ce qui n’était peut-être qu’un envoi symbolique de casques et de gilets pare-balles, décrits comme étant destinés aux premiers intervenants et non aux forces armées ukrainiennes.

Pour l’heure, l’Ukraine serait à la recherche de matériel de communication militaire et de systèmes anti-drones israéliens, selon Axios. Tel-Aviv cherche depuis longtemps à ne pas fâcher la Russie, étant donné que les intérêts des deux pays se heurtent en Syrie et qu’Israël a besoin de l’aide de la Russie sur la question de l’influence et de l’expansion iraniennes dans la région.

Jusqu’à présent, les Israéliens auraient envisagé la possibilité de ne fournir qu’une aide militaire non létale, alors qu’ils subissent la pression de Washington.

Selon les détails offerts dans le rapport d’Axios, « Israël a envoyé la semaine dernière Dror Shalom, le chef du bureau politico-militaire du ministère de la Défense, à la base aérienne de Ramstein en Allemagne pour une réunion dirigée par les États-Unis sur l’envoi d’armes à l’Ukraine. »

Les responsables américains ont fait part de leur compréhension de la position délicate d’Israël vis-à-vis de ses relations avec la Russie :

  • L’administration Biden a fait comprendre aux Israéliens que les États-Unis comprenaient la situation compliquée d’Israël vis-à-vis de la Russie et appréciaient ce qu’elle avait fait jusqu’à présent en termes d’aide à l’Ukraine, mais espéraient qu’elle pourrait faire davantage en fournissant des équipements militaires, ont déclaré des responsables américains et israéliens.
  • Ce message a été délivré lors d’une réunion entre le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, et son homologue israélien, Eyal Hulata, à la Maison Blanche la semaine dernière et lors de conversations entre le Pentagone et le ministère israélien de la défense.

Entre-temps, il est possible que les pays baltes en possession de systèmes d’armes israéliens reçoivent le feu vert pour les transférer à Kiev.

Aggravation des rapporte entre Israël et la Russie

Le moment choisi pour faire ces révélations pourrait s’avérer d’autant plus délicat que le rapport intervient dans un contexte d’aggravation de la colère diplomatique entre Israël et la Russie, le ministre russe des affaires étrangères Sergey Lavrov ayant émis l’hypothèse qu’Adolf Hitler avait peut-être du « sang juif ».

Israël a exigé des excuses officielles et une rétractation de la déclaration, qui semble avoir été faite par Lavrov pour détourner l’attention lorsqu’on lui a demandé pourquoi le président Poutine a déclaré à plusieurs reprises que l’Ukraine était sous l’emprise des néonazis alors que son président Volodymyr Zelensky est lui-même juif.

Yair Lapid a qualifié d »‘impardonnables » et de « scandaleuses » les remarques de son homologue russe.

De son coté Lavrov écrit dans un communiqué cinglant publié sur la page Twitter officielle du ministère. « Les remarques de Lapid montrent très clairement pourquoi Israël soutient le régime néo-nazi de Kiev ».

Moscou a jusqu’à présent refusé de présenter des excuses ou de demander à Lavrov de revenir sur ses propos tenus lors d’une interview avec un journal italien.

De son coté Zelensky n’a pas tardé pour profiter de la situation et a déclaré mercredi qu’il avait eu une « discussion fructueuse » avec le Premier ministre Naftali Bennett lors d’un appel téléphonique, avec qui il a évoqué les propos « scandaleux » du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui a déclaré que le leader nazi Adolf Hitler avait du sang juif.

« J’ai tenu des négociations fructueuses avec le Premier ministre Naftali Bennett. Je l’ai félicité, ainsi que le peuple d’Israël, pour le jour de l’indépendance ! », a affirmé Zelensky sur son compte Twitter, ajoutant qu’il avait mis Benett au courant de la lutte contre la Russie et « de la situation critique à Marioupol. »

Le Hamas est invité à Moscou

Alors que la Russie accuse Israël de soutenir les « nazis », une délégation du Hamas s’est rendue à Moscou pour des entretiens. Cela a été rapporté par l’agence palestinienne Safa. La délégation était dirigée par Musa Abu Marzouk, vice-président du Hamas, et comprenait deux autres hauts responsables de l’organisation, Fathi Hamad et Hussam Badran.

Selon la source, la délégation du Hamas tiendra une série de réunions avec les chefs du ministère russe des Affaires étrangères et d’autres responsables.

La délégation du Hamas discutera avec des responsables russes de la situation à Jérusalem, des développements au sein de l’Autorité palestinienne et des relations bilatérales entre la Russie et le mouvement Hamas.

Pour le moment, les médias russes n’écrivent rien sur la visite, mais pour Israël dans la situation actuelle, cela ne représente rien de bon. Les relations entre Moscou et Jérusalem sont assez tendues en raison des accusations du ministre des Affaires étrangères Lavrov contre les Juifs d’antisémitisme, prenant l’exemple de Vladimir Zelensky.

Israël a exigé des excuses de l’ambassadeur russe, mais au lieu de cela, le ministère russe des Affaires étrangères a éclaté avec une autre série d’accusations.

La prophétie s’actualise

Nous sommes peut-être au seuil de la guerre de Gog et Magog dont parlent les prophéties. De nombreux sages ont dit : « Ce sont les Russes qui vont attaquer Israël, suivis par d’autres peuples. »

La guerre de Gog et Magog sera complètement différentes des autres guerres puisque personne n’échappera à cette grand guerre. Celui qui sera visé plus que tout autre sera l’état d’Israël. Et une coalition des nations se mobilisera pour l’anéantir.

Le processus de Gog et Magog est donc en train de se mettre en place, et c’est une bonne nouvelle, car c’est aussi l’assurance de la délivrance des peuples.

Le processus ne concerne pas seulement Israël, la guerre de Gog représente la dernière tentative des élites pour mettre les peuples en esclavage.

Vidéo ci-dessus : LA GUERRE DE GOG ET MAGOG EST TRÈS PROCHE – Rav Dynovisz


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.