Politique

Israël: Le ministre de la Justice Gideon Saar propose 1000 Shekels de récompense aux familles qui font vacciner leurs enfants

Le variant OMICRON entraîne des affrontements entre les décideurs et ceux qui s’opposent aux recommandations du ministère de la Santé concernant les rassemblements restrictifs.

Dans le contexte de la propagation de la souche omicron en Israël et de l’augmentation des données sur la morbidité Covid, le cabinet Corona a approuvé plusieurs mesures ce mardi soir.

Le passeport vers sera reconnu à partir de lundi prochain également pour ceux qui n’ont reçu qu’un seul vaccin, il sera valable pendant 30 jours. Il a en outre été décidé qu’à partir du mois prochain, les tests d’antigène seront payants.

Les ministres n’ont pas voté pour la proposition du ministère de la Santé d’appliquer des restrictions de foule, mais ont approuvé un nouveau schéma pour l’apprentissage à distance dans le système éducatif.

Selon le schéma, l’école dans les villes rouges en 1ère et 2e années et dans les villes oranges en 7e et 12e années n’aura lieu que si 70 % des élèves sont vaccinés. Si le taux de vaccination est inférieur à 70 %, l’apprentissage sera réduit. Le ministre de l’Éducation Yifat Shasha-Bitton et le ministre de la Justice Gideon Saar se sont opposés à ce projet.


Avant même le débat du cabinet Corona, les ministres du gouvernement ont approuvé lors d’un sondage téléphonique la réduction de la fréquentation des lieux publics à 50 % du 26 décembre au 26 janvier.

Au début de la discussion tenue via Zoom, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que « nous saurons dans une semaine et demie quel est le niveau de gravité du virus ». « Le choix est entre des restrictions légères maintenant et des étapes difficiles plus tard ».

Bennett a ajouté : « Notre objectif est de permettre à l’État d’Israël de surmonter la vague Omicron, tout en préservant autant que possible le fonctionnement de l’économie du pays. On s’attend à ce que le nombre de malades double tous les deux ou trois jours, dans un avenir proche, peut-être moins.

« Le public doit être conscient qu’une augmentation dramatique de la morbidité est attendue. Ce n’est pas une exagération, c’est l’attente et j’estime qu’elle viendra très rapidement. Nous ne pouvons pas empêcher la vague, il n’y a pas une telle possibilité. Mais nous avons certainement des outils pour les citoyens israéliens « C’est difficile quand certains d’entre eux sont infectés. On ne connaît pas encore, même à ce moment, la gravité du virus. »

Plus tard dans la discussion, le Premier ministre a déclaré :

« Le Conseil de sécurité nationale et 12 autres ministres s’opposent aux restrictions sur les rassemblements car l’avantage est très faible et accentue l’écart entre les vaccinés et les non vaccinés. Je suis contre la limite de rassemblement. Les ministres ont pris la parole contre lui, et il n’y a personne qui le soutient. »

Le spécialiste Corona, le professeur Salman Zarqa, a mis en garde contre les fêtes du Nouvel An et de Noël à la fin du mois :

« Ce sont des fêtes pour lesquelles nous paierons le prix fort. »

Il a en outre noté que seulement 155 000 enfants âgés de 5 à 11 ans avaient jusqu’à présent reçu le premier vaccin Covid. Le professeur Yinon Ashkenazi de l’Université hébraïque de Jérusalem a déclaré aux ministres qu’il n’était pas certain que nous puissions éviter la fermeture.


Le ministre des Finances Avigdor Lieberman, lors d’une rare apparition au cabinet Corona, a demandé la permission de prendre la parole et a stupéfait les participants au débat.

« A ce jour, environ 12 personnes sont mortes d’Omicron dans le monde entier. Je ne pense pas que la variante Omicron ait plus d’effet que la grippe », a déclaré Lieberman.

Le ministre des Finances a ajouté :

« Je ne pense pas qu’il y ait de place pour le moment pour prendre des mesures telles que la limitation des rassemblements. Cela nous met dans un monde de compensation et je ne veux pas en arriver là. »

Lieberman a ajouté qu’Israël est un pays plus immunisé que de nombreux pays dans le monde, ce à quoi le ministre de la Santé publique au ministère de la Santé, le Dr Sharon Elrai-Price, a répondu : « Les déclarations selon lesquelles nous sommes un pays immunisé ne sont pas exactement vraies. » L’Afrique a tué 900 personnes au cours du dernier mois et demi, la plupart après avoir été infectées par Omicron.

Des responsables du ministère de la Santé ont déclaré en réponse aux remarques de Lieberman : « Il y a eu des discussions toute la journée et nous avons recommandé un rassemblement de deux à trois semaines jusqu’à ce qu’il soit clair si Omicron est violent ou non. Mais Lieberman n’était pas disposé à donner un shekel et depuis Nitzan Horowitz a conditionné les restrictions à l’indemnisation « Nous comprenons que nous avons des jours complexes à venir et c’est très frustrant. »

Le ministre de la Santé, Nitzan Horowitz, a également fait référence aux remarques de Lieberman.

« Il est préférable de diffuser la discussion en direct parce que des enregistrements sortent, du moins pour être précis. Nous devons avoir cette discussion plus souvent car ce que nous disons est également important. Si nous sous-estimons omicron et ne présentons pas la gravité de l’affaire, pourquoi le public devrait-il accepter les restrictions ? »

Le ministre de la Justice Gideon Saar a proposé de récompenser les familles qui ont vacciné leurs enfants et celles qui n’avaient pas encore reçu la troisième dose de vaccin.

« Une subvention de mille shekels devrait être offerte à chaque parent d’un enfant vacciné entre 5 et 11 ans. C’est un million d’enfants, c’est un milliard de shekels si tout le monde va se faire vacciner. Il en va de même pour encourager le rappel pour ceux qui ne l’ont pas encore fait.

Lors de l’audience, des responsables du ministère de la Santé ont présenté une série de recommandations aux ministres, mais en fin de compte, aucun vote de ce type n’a été pris en question.

Il s’agit notamment de resserrer la marque violette dans les centres commerciaux et les magasins essentiels, d’étendre le passeport vert dans les magasins de plus de 100 mètres, y compris les complexes alimentaires, les restrictions de foule (20 à l’intérieur et 50 à l’extérieur), la marque verte pour les événements (100 à l’intérieur et 300 à l’extérieur) et verte note pour les performances ( 300 à l’intérieur, 1 000 à l’extérieur) sous réserve d’un schéma de rémunération.

Le ministre de l’Éducation, Shasha-Bitton, a déclaré lors d’une discussion au cabinet :

« Nous voulons vraiment encourager les vaccins dans le système éducatif, mais si le schéma de classe verte est aboli et que les enfants vaccinés sont isolés, cela crée un double message. »

Les ministres ont également discuté d’une proposition approuvée par la ministre Orit Farkash-Hacohen pour autoriser un passeport vert temporaire pour ceux qui ont été vaccinés pour la première fois pendant 30 jours. « Cela ne s’appliquera pas seulement à l’éducation, je demande et je pousse pour qu’il s’applique partout », a déclaré la ministre Farkash-Hacohen. Nous devons agir de manière créative et c’est une manière créative. »

Le ministre de la Sécurité intérieure, Amar Bar-Lev, a déclaré lors de l’audience :

« Nous devons avertir le public que nous entrerons dans une fermeture en janvier. Une partie de notre succès consiste à transmettre au public ce que nous avons entendu des experts. Cela ne peut pas être ignoré. »

La ministre de l’Economie Orna Barbibai a déclaré : « Qu’est-ce qui va aider à faire peur au public maintenant? »

Bar-Lev a répondu : « Je ne veux pas faire peur. La vérité doit être dite au public. J’ai plus de 60 ans, je demande aux gens que je rencontre que si vous avez un troisième vaccin, vous pouvez retirer les masques. »

Bar-Lev a poursuivi : « J’ai entendu des experts que même avec un troisième vaccin, il n’y avait pas de vaccin pour cet omicron. Jusqu’à présent, nous n’avons pas réussi avec les enfants. »

Barbibai l’a interrompu et Bar-Lev a déclaré :

« Nous ne sommes pas obligés d’être d’accord, laissez-moi terminer. Le ministère de la Santé devrait présenter une proposition de médicaments et un quatrième vaccin. Il est clair que nous ne devrions pas dire cela. Je pense que le ministère de la Santé devrait arriver d’ici une semaine avec une déclaration claire « Si possible. N’inventez pas, ne laissez pas la question des médicaments et du quatrième vaccin dans l’air, car elle est dans l’air. »

Lors de la réunion, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a fait une proposition pour:

permettre à toute personne souhaitant se faire vacciner avec le quatrième vaccin à ses risques et périls. »

Source de l’info


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes