A ne pas manquerPolitique

Iront-ils jusqu’à déclarer la guerre à la Russie?

Emmanuel Macron et Ursula von der Leyen iront-ils jusqu’à déclarer la guerre à la Russie, encouragés en cela par les clans Biden-Obama-Clinton et les psychopathes de Davos à la solde des milliardaires mondialistes?

Ursula von der Leyen
« Des millions avec McKinsey, des milliards avec Pfizer »

Le « C19 » aurait fait une nouvelle milliardaire en la personne d’Ursula von der Leyen la présidente de la Commission européenne qui aurait pu toucher entre 1,8 et 2,52 milliards d’euros en rétrocommissions de Pfizer & Co.

Ce très riche petit monde ne voit pas très bien comment éviter les multiples révélations sur la fausse pandémie au « C19 » (et surtout sur les dizaines de milliers de morts et les millions d’effets indésirables graves dus aux « vaccins » tueurs de Pfizer & Co).

Et ils sont nombreux parmi les milliardaires mondialistes, Bill Gates et Antony Fauci en tête, à véritablement redouter comme la peste et le choléra réunis la victoire des Républicains et de Donald J. Trump aux élections du « midterm » aux États-Unis du 8 novembre 2022.

Le précédent de la gestion du scandale Monika Lewinsky.

En 1998, Monica Lewinsky était une jeune stagiaire de 24 ans à la Maison-Blanche le Président Bill Clinton entretenait des relations sexuelles avec elle depuis 1995 (Hilary Clinton aurait alors affirmé que ce n’était pas vrai, car des fellations ne seraient pas selon elle des relations sexuelles).

C’est à l’occasion d’une multitude d’investigations faites par le Bureau du Conseiller spécial du ministère de la Justice dirigé par Ken Starr sur le Président des États-Unis (abus de pouvoir présumés, faillite et prêts frauduleux de la « Whitewater Development Corporation » dans laquelle les époux Clinton avaient investi beaucoup, licenciement abusif d’agents de voyage de la Maison-Blanche et utilisation illégale à des fins privées de fichiers du FBI, etc.) que Ken Star sera amené à s’intéresser à Monica Lewinsky qui œuvrait pour protéger son amant (Bill Clinton) en demandant à des fonctionnaires fédéraux de commettre une série de parjures.


C’est ainsi que le 12 janvier 1998 est née l’affaire des fellations de Monika Lewinsky et du cigare de Bill Clinton transformé en sex-toy.

3 mois plus tard, Bill Clinton décida de faire diversion et de lancer les États-Unis dans la guerre du Kosovo (6 mars 1998 – 10 juin 1999) dont l’apogée fut la campagne de bombardements aériens de 98 jours sur la Serbie (24 mars 1999 – 10 juin 1999) avec 34 465 bombardements aériens, soit 480 par jour en moyenne (2 000 sorties auraient été effectuées par les forces aériennes françaises avec le largage de 988 bombes et missiles).

En décembre 1998, les Républicains étaient majoritaires à la Chambre des Représentants et au Sénat des États-Unis, et après que Bill Clinton eut décidé de frappes aériennes contre l’Irak une majorité de membres de la Chambre des représentants vota la mise en accusation (procédure d’impeachment) du Président Bill Clinton pour « entrave à la justice » et « parjure », et son procès débuta le 19 décembre 1998 et il dura 21 jours.

Bill Clinton a été acquitté de toutes les charges qui pesaient contre lui et il a pu rester en fonction (toutefois de nombreux analystes politiques ont considéré à l’époque que le scandale Monica Lewinsky et la procédure d’impeachment contre Bill Clinton étaient les vrais responsables de la défaite d’Al Gore, le candidat démocrate à l’élection présidentielle des États-Unis en 2000).


Bill Clinton dira lui-même que l’année 1998 aura été celle où il fit le maximum pour sauver la vie des musulmans en Europe tout en se « dépatouillant » de l’affaire Monica Lewinsky, et de nombreux analystes politiques de l’époque estimèrent qu’il devait son acquittement à la guerre du Kosovo.

Un remake de la guerre du Kosovo pour sauver les milliardaires mondialistes et en France Emmanuel Macron ?

Il se murmure de plus en plus aux États-Unis que les Démocrates, face à la faillite de la présidence Biden-Harris, auraient tout intérêt à ce que les Européens entrent ouvertement en guerre contre la Russie de Vladimir Poutine.

Ce scénario de malades mentaux qui nous mèneraient tout droit à la guerre nucléaire serait regardé avec intérêt par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et par le narcissique de l’Élysée qui préférerait ne pas à devoir compter que sur Dominion pour se faire réélire.

Il leur resterait à convaincre les Allemands de la chose, et à l’heure où nous écrivons ces lignes ce ne serait pas gagné.

Ce serait officiel, le violeur de la place Beauvau à Paris (siège du ministère de l’Intérieur) aurait confié les futures élections présidentielles et législatives à la société « Dominion ».

On peut lire dans plusieurs journaux que Gérard Darmanin, le ministre de l’Intérieur, aurait confié la gestion des futures élections présidentielles et législatives à la société « Dominion ».

Ce qu’il y a d’incroyable, c’est que cette intervention de Dominion (qui a volé l’élection présidentielle de Donald Trump aux États-Unis en 2020 au profit de Joe Biden et qui marquerait la fin définitive de la sincérité des scrutins électoraux en France) semble passer comme une lettre à la poste dans la classe politique française.

Si cela est vrai, il n’y a plus aucun suspense, Emmanuel Macron sera déclaré vainqueur de l’élection présidentielle, cela sera confirmé par le Conseil constitutionnel, et il obtiendra une confortable majorité aux élections législatives qui suivront.

Lorsque nous disons que c’est dans la rue et sur des barricades, que nous récupérerons nos droits d’êtres humains et nos libertés fondamentales…

L’un des gentils responsables de la police à Kiev qui se serait réfugié en Pologne.

Un responsable de la gentille police de Kiev

L’Ukraine est réputée aux États-Unis être la plaque tournante de tous les trafics en Europe, en particulier pour les trafics humains liés aux mères porteuses et à la pédophilie.

Naturellement avec le fils du violeur de la Maison-Blanche, il s’ajoutait le trafic de cocaïne et de prostituées, si l’on en croit le disque dur de son ordinateur portable.

Hunter Biden, Ukraine, cocaïne et Malia Obama.

À propos de cocaïne, une photo qui serait extraite dudit ordinateur portable de Hunter Biden circule sur le net, on y voit une carte bancaire de Malia Obama (la fille du Prix Nobel de la paix qui n’a cessé de faire déverser des tonnes de bombes sur les civils un peu partout au Moyen-Orient) utilisée pour faire les rails de coke qu’elle aurait sniffée avant de « sucer » Hunter (mais ce n’est pas sexuel), si l’on croit quelques vidéos.

L’incroyable sondage de l’écrivain Dinesh D’Souza, qui est suivi par près de 2 millions de personnes sur Twitter.

À la question « Qui est la plus grande menace pour votre vie, votre sécurité, votre liberté, la prospérité de votre famille, l’avenir de vos enfants, Poutine ou Biden ? » Sur 39 468 votants, 6 % ont répondu Poutine et 94 % Biden.

À la question « Qui est la plus grande menace pour votre vie, votre sécurité, votre liberté, la prospérité de votre famille, l’avenir de vos enfants, Poutine ou Macron ? », sur les 27 personnes consultées parmi la petite équipe de Libre Consentement Éclairé, les résultats sont : 100 % Macron et 0% Poutine.

Deux votants ont par ailleurs émis un vœu : que Poutine possède les bonnes coordonnées GPS de l’Élysée et de Matignon, au cas où l’envie lui prendrait de lancer des missiles hypersoniques sur Paris en réponse à la folie narcissique de l’Exterminateur des personnes âgées, de l’Éborgneur en chef des Gilets Jaunes, du Liquidateur des actifs de la France, Emmanuel Macron.

POUR UNE FRANCE CITOYENNE ET NOS LIBERTÉS RETROUVÉES.

La lettre confidentielle de LIBRE CONSENTEMENT ÉCLAIRÉ


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes