Ils veulent vacciner pour protéger les vaccinés - 1 Scandal
Biotechnologie & Santé

Ils veulent vacciner pour protéger les vaccinés


par Patrice Gibertie.

Ils savent que comme en Grande Bretagne les deux tiers des morts de la covid seront vaccinés, mais ils refusent de soigner avec l’ivermectine qui fait reculer la mortalité de 80%.

C’est la fuite en avant et ils désignent les responsables ; les vaccins ne protègent pas les plus fragiles alors il faut fragiliser tout le monde ; vaccinons pour protéger les vaccinés !

Le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, a déclare que 40 à 50% des double-vaccinés risquent une contamination au #variantDelta cet automne.

Donc les 95% de protection du vaccin ça s’est joué sur un chifoumi ? Je sens qu’on va atteindre les 95% de contamination… #Moderna


À partir du moment où il est acté (et même officiellement), que les vaccins n’empêchent pas la transmission, je voudrais bien qu’on m’explique, à 50 à 80 ou à 100% de vaccinés, quelle est la nouvelle définition de « l’immunité collective »?

Immunité collective : concept commercial destiné à vendre des vac..ins, notre corps possède des cellules lui permettant de combattre un intrus sans jamais l’avoir rencontré, ce sont les lymphocytes T et B, réponse immunitaire dite innée, malmenées par les inepties actuelles.

FACE A UN CORONAVIRUS L’IMMUNITE COLLECTIVE N’EXISTE PAS !

Les médecins des plateaux télé et big pharma ont fait croire qu’il fallait atteindre l’immunité collective et pour ce faire vacciner tout le monde y compris les animaux de compagnie et les ours en peluche.



Problème, le coronavirus est particulièrement mutant comme ses cousins et cousines et plusieurs exemples concrets viennent confirmer l’idiotie de la stratégie.

L’ivermectine soigne les variants et c’est l’essentiel, en attendant une mutation qui transformera la covid en petit rhume comme en 1890.

1) Pour expliquer le recul de la maladie ils ont nié l’efficacité de traitements précoces et ont inventé l’immunité collective ; c’est le cas au Brésil dans la partie amazonienne ou encore au Pérou.

2) L’immunité collective par le vaccin est impossible avec ce type de virus, pire les vaccinés peuvent être victimes d’anticorps facilitants, moins souvent malades mais plus gravement…


source : https://pgibertie.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021