HYSTÉRIE: L’OMS avertit de l’imminence d’un « tsunami » de Covid - 1 Scandal
A ne pas manquer Biotechnologie & Santé

HYSTÉRIE: L’OMS avertit de l’imminence d’un « tsunami » de Covid


Maria Van Kerkhove, responsable technique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le covid-19, a averti que le monde était confronté à un « tsunami d’infections au covid » en raison de la propagation conjointe des variants Delta et Omicron.

« Je pense que nous sommes confrontés à un tsunami d’infections dans le monde, tant pour les variants Delta qu’Omicron », a déclaré Mme Van Kerkhove.

Son avertissement intervient alors que des données en provenance d’Afrique du Sud indiquent que l’épidémie d’Omicron est déjà « en train de s’essouffler », et qu’un expert déclare que « le monde n’a rien à craindre ».

Dans un article publié mardi dans le quotidien espagnol El Pais,  » Van Kerkhove a également affirmé que les vaccinations seules ne suffisent pas à contrôler la propagation des deux variants du covid hautement transmissibles. « La vaccination seule ne suffit pas. La vaccination prévient les maladies graves et la mort, mais elle ne prévient pas complètement l’infection », a-t-il déclaré.

Via RT :

Citant la situation en Europe, où le niveau de vaccination est élevé, Van Kerkhove a mis en garde : « On s’attend à ce qu’Omicron parvienne à échapper, dans une certaine mesure, à la réponse immunitaire. »

Exhortant les gouvernements à répondre de manière préventive au risque posé par les nouvelles souches de coronavirus, elle a déclaré qu’ils ne devaient pas attendre une augmentation des hospitalisations pour agir, car les variants existants « font déjà des ravages ».


Exprimant ses craintes quant à l’impact d’Omicron, Mme Van Kerkhove a reconnu que l’OMS dispose actuellement « d’informations très limitées », mais a déclaré que « nous devons encore être prudents si nous voulons éradiquer le virus en 2022. »



« Nous devons réduire la transmission à de faibles niveaux, éviter les maladies graves grâce à la vaccination et parvenir à un traitement précoce. 2022 doit être l’année où nous y parviendrons », a-t-elle déclaré, prévenant que, sinon, la pandémie s’éterniserait.

Depuis l’apparition du variant Omicron en novembre, il s’est propagé dans près de 60 pays. L’OMS a averti qu’elle présente un risque mondial « très élevé » et pourrait avoir des « conséquences graves » dans certaines régions du monde.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.


Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021