France: Marine Le Pen se prononce contre les passeports vaccinaux - 1 Scandal
A ne pas manquer Politique

France: Marine Le Pen se prononce contre les passeports vaccinaux


Candidate à la présidentielle de l’année prochaine en France, Marine Le Pen a promis de supprimer les mandats de passeport vaccinal si elle est élue car ils sont « inutiles » et constituent une restriction « disproportionnée ».

Elle se présentera contre l’actuel président Emanuel Macron, qui soutient les mesures controversées.

« A quoi sert le passeport vaccinal, à part imposer une contrainte inutile et disproportionnée aux Français? a déclaré Marine Le Pen dans une interview à la radio française France Inter.

Le Pen est contre la vaccination obligatoire pour tout le monde, y compris les professionnels de la santé. Elle soutient la « liberté de vaccin », d’autant plus que le vaccin ne vous empêche pas de contracter le COVID ou de contaminer les autres. »

Se référant au Premier ministre vacciné Jean Castex testé positif au virus, Le Pen a déclaré: « Je pense que nous avons un bon exemple ici au sommet. »

« La vraie question est : le vaccin peut-il empêcher la propagation du virus? Je pense qu’aujourd’hui, la réponse est non », a-t-elle déclaré.

Lorsqu’on lui a demandé si elle soutenait les rappels de vaccins, elle a réitéré que la vaccination devrait être un choix.

« Je n’ai pas besoin d’être pour ou contre. Je pense que chacun doit être libre de le faire ou non, car en réalité, c’est seulement sa propre vie qui est en jeu », a déclaré Le Pen.

« Chacun doit déterminer les risques et les avantages pour lui-même. »

Le Pen a déclaré que ceux qui ont un passeport vaccinal pourraient être plus dangereux que les non vaccinés car ils « serrent la main et vont au restaurant » alors qu’ils sont malades du virus.




« Rien, semble-t-il, ne peut arrêter la propagation de ce virus, donc toutes ces contraintes n’ont pas de sens », a-t-elle insisté.

Elle a déclaré qu’elle supprimerait les « restrictions insensées » si elle était élue, en particulier la suspension des travailleurs de la santé qui n’ont pas été vaccinés.

« La suspension des professionnels de la santé est inutile, et nous en avons besoin », a-t-elle déclaré.

« Les hôpitaux sont le principal problème », a-t-elle ajouté.

« C’est la responsabilité du gouvernement de s’assurer qu’il y a suffisamment de lits d’hôpitaux…. Ils ont supprimé des lits et ont permis aux hôpitaux de devenir des déserts médicaux avec 30% des postes désormais vacants », a-t-elle poursuivi.

« Pour le reste, on supprime toutes ces contraintes qui sont évidemment inutiles. »

Reclaim The Net


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021