Facebook suspend le candidat politique canadien Marc Emery en pleine campagne électorale - Scandal
Information

Facebook suspend le candidat politique canadien Marc Emery en pleine campagne électorale


Pour avoir critiqué ce qu’il qualifie de « diabolique dictature du Covid ».

Un candidat canadien à un poste politique qui brigue actuellement un siège au parlement a été suspendu par Facebook, très probablement pour des publications critiquant la politique du COVID du pays.

Facebook a cité comme raison cinq posts publiés au cours de l’année écoulée, et l’un d’entre eux, Marc Emery, s’en prenait à ce qu’il appelait « la diabolique dictature du Covid ».

L’interdiction – qui durera aussi longtemps que sa campagne et l’empêchera donc de communiquer avec ses électeurs potentiels sur le plus grand site de médias sociaux du monde – a été prononcée parce que Facebook a estimé que les messages violaient ses normes communautaires en matière de « discours haineux ».

Emery, qui est un libertaire et un candidat du Parti populaire du Canada (PPC), est également un activiste et un entrepreneur connu sous le nom de « prince du pot » pour son activisme antérieur en faveur de la légalisation du cannabis, et qui s’est présenté à divers postes dans le passé.

C’est précisément la réponse du gouvernement à la pandémie et la façon dont de nombreux Canadiens acceptent les restrictions parfois draconiennes qui ont inspiré Emery à revenir en politique.


Parmi les publications qui, selon Facebook, contenaient des discours haineux, il y en a une qui montrait des photos d’un sac à emporter d’un restaurant ruiné par les confinements. Emery a établi un lien entre la fermeture du restaurant et le fait que les Canadiens sont « mous, faibles, sans principes » et « qu’ils supplient pratiquement cette dictature à cause de l’hystérie, de la propagande, des mensonges et de la manipulation ».

Dans le même post, il a accusé ce qu’il a dit être « la dictature hystérique et maléfique du Covid » de détruire des entreprises tous les jours, ce qu’il a ajouté être une tyrannie se produisant à tous les niveaux de gouvernement.


Le reste des messages marqués comme « discours haineux » montrent ce qui est censé être du cannabis qu’Emery a acheté légalement, et l’un des échantillons de cannabis qu’il a reçu en cadeau.


Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021