Information

Facebook empêche le partage des infos sur les manoirs des cofondateurs de Black Lives Matter

Facebook s’efforce d’annuler la distribution de révélations sur la façon dont la co-fondatrice de la principale organisation Black Lives Matter (BLM), Patrisse Khan-Cullors, s’est enrichie, comme en témoigne l’achat de pas moins de quatre résidences haut de gamme totalisant 3,2 millions de dollars.

Tel que rapporté par le New York Post et le Daily Mail , Khan-Cullors, 37 ans, a acheté ces dernières années une propriété de 1,4 million de dollars à Los Angeles (sa troisième dans la ville) ainsi qu’une propriété de 415000 dollars, 3,2 acres à Géorgie.

Sa dernière propriété à Los Angeles comprend deux maisons avec «de hauts plafonds, des puits de lumière et de nombreuses fenêtres», tandis que la maison Georgia dispose d’une piscine et même d’un hangar pour un jet privé. Ses autres maisons à Los Angeles auraient coûté 510 000 $ et 590 000 $, et elle envisage apparemment de «se loger aux Bahamas dans un complexe ultra-exclusif où Justin Timberlake et Tiger Woods ont tous deux des maisons».

Les révélations ont suscité des questions sur la façon dont elle pouvait se permettre de tels achats, n’ayant reçu que 120000 dollars de 2013 à 2019 (environ 17000 dollars par an) en sa qualité de porte-parole de BLM. La Black Lives Matter Global Network Foundation insiste sur le fait que «en tant que 501c3 enregistré, BLMGNF ne peut pas et n’a engagé aucune ressource organisationnelle pour l’achat de biens personnels par un employé ou un bénévole.»

Le revenu principal de Khan-Cullors semble provenir de son «épouse», la cofondatrice de Black Lives Matter Toronto, Janaya Khan, une conférencière professionnelle qui facture des honoraires allant de 25 000 $ à 39 999 $ par apparition aux États-Unis. Quoi qu’il en soit, certains de ses propres alliés ont remis en question l’optique d’un marxiste autoproclamé se livrant à un commerce aussi extravagant.


«Si vous vous qualifiez de socialiste, vous devez vous demander quelle part de son argent personnel va à des causes caritatives», a déclaré Hawk Newsome, dont Black Lives Matter Greater New York City n’est pas affilié au BLMGNF.

«C’est vraiment triste parce que cela fait douter les gens de la validité du mouvement et négliger le fait que ce sont les gens qui portent ce mouvement.»

En tant qu’organisation, cependant, BLM a affirmé que remettre en question la richesse de Khan-Cullors «met non seulement Patrisse, son enfant et ses proches en danger, mais perpétue également une tradition de terreur des suprémacistes blancs contre les militants noirs».

Le géant des médias sociaux Facebook est apparemment d’accord, car il a empêché les utilisateurs de partager à la fois les rapports Post et Mail sur l’histoire, sous prétexte que les histoires pourraient permettre aux lecteurs de localiser ses résidences privées (un standard Facebook ne s’applique pas systématiquement):

L’automne dernier, les plates-formes de médias sociaux ont également bloqué le partage de la couverture par le New York Post des données glanées sur un ordinateur portable abandonné appartenant au fils du président Hunter Biden, qui n’a jamais été démystifié et a récemment été authentifié.

Article de Calvin Freiburger republié sur LifeSiteNews.com

Ainsi que le dénonce le sénateur Josh Hawley, BIG tech est en train de diriger la démocratie, en protégeant les intérêts de la clique mondialiste qui veut instaurer le fascisme…

Appel à la dissolution des méga-entreprises qui veulent diriger la démocratie


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021