Facebook annule l'interdiction des allégations disant que le COVID était «artificiel» - 1 Scandal
A ne pas manquer Information

Facebook annule l’interdiction des allégations disant que le COVID était «artificiel»


Nous allons prouver, une fois de plus, que les réseaux sociaux ne devraient pas avoir le pouvoir d’être des arbitres de la vérité.

Facebook a annoncé qu’il annulait une politique qui interdisait les publications affirmant que le COVID-19 était «artificiel» quelques mois seulement après avoir affirmé que la théorie avait été soit-disant «démystifiée», et avoir supprimé un nombre incalculables de post à ce sujet.

Pas plus tard qu’en février, «à la suite de consultations avec les principales organisations de santé, y compris l’Organisation mondiale de la santé», Facebook a déclaré qu’il supprimerait les «fausses allégations» selon lesquelles le virus était «artificiel ou fabriqué».

À peine trois mois plus tard, l’entreprise a été contrainte de faire un un tour à 180°.

«À la lumière des enquêtes en cours sur l’origine du [Covid-19] et en consultation avec des experts en santé publique, nous ne supprimerons plus l’affirmation selon laquelle [Covid-19] est fabriqué par l’homme de nos applications», a déclaré Facebook dans un communiqué. .

Cependant, Twitter et YouTube ont refusé de commenter lorsque Politico leur a demandé s’ils annuleraient également leurs politiques.

Le renversement de Facebook intervient après que de nombreux responsables de la santé de premier plan ont été forcés d’admettre que la théorie des fuites en laboratoire est une possibilité.


L’administration Biden, ayant précédemment mis un terme à une enquête sur l’Institut de virologie de Wuhan lancée sous Trump, a également été contrainte de charger la communauté du renseignement américaine d’étudier l’hypothèse.

Cela montre une fois de plus comment les géants des médias sociaux et les “ vérificateurs de faits ” ne devraient pas avoir le pouvoir de décider quelles informations sont mises sur liste noire de la circulation.

S’il est confirmé par la suite que le COVID-19 était bien fabriqué par l’homme et a été propagé par le laboratoire de Wuhan, les réseaux de médias sociaux, en alliance avec les médias grand public, auront été complices de la facilitation de l’une des plus grandes dissimulations de l’histoire moderne.


Ceci, sans compter avec l’armée qui reste proche de Trump…


En effet, le Général Flynn ne s’est pas gêné pour accuser la Chine d’avoir fomenté une “opération armée” contre le reste du monde. Cette accusation peut aller jusqu’à prouver la collusion entre Joe Biden et le régime chinois…


Le général Flynn pense que COVID était une «opération armée» de la Chine

Si l’on y ajoute les audits actuellement pratiqués dans plusieurs états qui démontrent ouvertement l’ampleur de la fraude électorale, nous ne sommes pas loin d’assister à un retournement de situation biblique …

 

Source de l’info


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021