A ne pas manquerSocial & Finance

Face à la Révolte des Chinois qui n’ont plus accès à leurs économies, les autorités sortent les Tanks

Plus d'un millier de manifestants se sont réunis, dimanche 10 juillet, à Zhengzhou, dans le cadre d'un immense scandale financier qui secoue actuellement la Chine.

Un scandale à plusieurs dizaines de milliards de yuans secoue en profondeur le très important secteur des petites banques rurales en Chine.

Lors d’une manifestation réprimée par les autorités, les épargnants de quatre banques de la province du Henan ont réclamé le dégel de 6 milliards d’euros bloqués, qu’ils ne peuvent plus retirer ou utiliser. Ils ont en partie été entendus par le gouvernement central, désireux d’étouffer l’affaire dans le pays et aux yeux du monde.

Philippe Béchade :

« Vous vous demandiez à quoi pourraient servir les 90 chars anti-émeute avec mortiers à grenade 30 coups +mitrailleuses à cadence ultrarapide commandées par Macron ?
Un petit saut de quelques mois dans le futur s’imposait : bienvenue devant une banque chinoise, ce 20 juillet 2022 !

Des chars en Chine protègent les banques parce que la Banque de Chine (succursale du Henan) a déclaré que « l’épargne des gens dans leur succursale est désormais un produit d’investissement et ne peut être retirée ».

Originaire du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine, M. Yu, 33 ans, a traversé la moitié du pays pour tenter d’avoir des nouvelles de ses économies.

Le 10 juillet à l’aube, il a rejoint des centaines d’épargnants dont les avoirs, auprès de quatre banques régionales, sont gelés depuis mi-avril. A Zhengzhou, la capitale du Henan, dans le centre de la Chine, ils se sont retrouvés devant la branche locale de la Banque du peuple (la banque centrale).

Sur des vidéos partagées sur les réseaux sociaux, on les voit tenir des banderoles, proclamant en sinogrammes blancs sur noir :


« Non à la corruption et à la violence du gouvernement du Henan ! Le rêve chinois de 400 000 familles a été réduit en miettes. »

Un peu avant midi, des troupes de centaines d’hommes en civil ont chargé la foule, et M. Yu (il ne donne que son nom de famille) a été roué de coups, avant d’être traîné jusque dans un bus, un œil sanguinolent.

« J’ai mis toutes les économies de la famille dans cette banque : un million de yuans [146 800 euros]. On ne peut plus rien acheter », soupire l’homme, libéré quelques heures plus tard.

La mobilisation dure depuis le 18 avril, lorsque les clients de quatre banques de la province du Henan ont découvert qu’ils ne pouvaient plus retirer leur argent.

Sur l’application de la banque et dans les distributeurs, un message indique que le système est en train d’être mis à jour. La banque centrale lance une enquête, qui met en cause une plate-forme financière accusée d’avoir « illégalement levé des fonds » pour le compte des quatre banques.

Les semaines passent, mais la situation s’enlise. Fin juin, la police annonce plusieurs arrestations : « L’affaire implique des crimes anciens, de nombreux suspects et un scénario complexe », fait savoir le communiqué de la police.


Pas facile d’avoir des infos….


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes