Opinion

Epstein: Parcours d’un monstre de l’État profond – Pierre Jovanovic


N’est pas Trump qui voulait assainir le marais? Ce pourrait-il qu’il y ait une relation de causes à effets avec sa réélection si contestée? Avec ces révélations et, les preuves disponibles détenues par l’auteur, on imagine ce que doivent ressentir tous ceux qui ont été piégés par Epstein, et les magouilles pour que leurs turpitudes ne soient pas dévoilées au monde entier.

Pour la première fois, voici la vie détraquée du milliardaire Jeffrey Epstein, confident de Bill Clinton, qui a piégé, pendant 20 ans, pour le compte des services israéliens, des milliers de députés, sénateurs, hommes d’affaires, journalistes, stars de cinéma, scientifiques de renom, recteurs et doyens d’universités, premiers ministres, princes et princesses (dont le prince Andrew), et même des présidents avec son réseau de prostitution de jeunes filles.

De son ascension en tant que professeur de mathématiques en passant par une carrière ratée à Wall Street, on le suit jusqu’à sa gloire et sa déchéance, en passant par sa rencontre capitale avec Ghilaine Maxwell, la fille d’un autre très grand espion du Mossad, Robert Maxwell qui avait acheté les médias britanniques pour le compte d Israël.

Alors qu’il se prétendait millionnaire grâce à Wall Street, en réalité Epstein s’était transformé en proxénète spécialisé pour les seuls ultra-riches et tout-puissants qui n’exigent qu’une seule chose: la discrétion la plus totale. Il invitait tout ce qui était célèbre dans ses différentes luxueuses propriétés, îles privées ou encore à Paris, où toutes les chambres étaient sonorisées et équipées de caméras très discrètes.

En leur fournissant régulièrement des gamines, Epstein avait monté le plus grand réseau international de pédophiles, au point que son avion a été surnommé par les contrôleurs aériens le “Lolita Express”, avion que prenaient régulièrement Bill Gates comme Bill Clinton. Et ensuite il vendait les vidéos aux services.



Arrêté par la police américaine une seconde fois pour “trafic de mineures” il a été retrouvé mort dans des conditions spectaculaires en août 2019 dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center de New York. Un suicide qui a arrangé toutes les célébrités dont les noms se trouvent dans son fameux “Carnet Noir”.


Cette enquête, menée par le grand reporter Dylan Howard et aidé par deux autres journalistes américains, apporte des révélations incroyables sur les activités d’Epstein, de sa “Madame” Ghislaine Maxwell et sur la manière dont ils mettaient ces jeunes filles en esclavage pour les ultra-riches, et les abus qu’elles vivaient.

Pour en parler, Olivier Pichon et Pierre Bergerault reçoivent Pierre Jovanovic, directeur littéraire des éditions Le jardin des livres, pour l’édition française de « L’affaire Epstein » écrite par le grand reporter américain Dylan Howard, Melissa Cronin et James Robertson.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci





1scandal.com © elishean/2009-2021