SOS Animal

En conformité avec le WEF, New York interdit les ventes d’animaux de compagnie

Dans le cadre du programme du WEF pour mettre fin à la possession d'animaux de compagnie, la ville de New York en interdit la vente.

New York a interdit la vente d’animaux de compagnie dans le cadre d’un plan mondialiste visant à éliminer la possession d’animaux de compagnie en Amérique.

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a promulgué jeudi le projet de loi du Sénat S1130/Assembly Bill A4283. La législation interdira aux animaleries de vendre des chiens, des chats et des lapins à partir de 2024.

Cette décision intervient quelques jours seulement après que le Forum économique mondial a déclaré que des millions de chats et de chiens devraient être abattus dans le but de réduire « l’empreinte carbone » qu’ils produisent en mangeant de la viande.

Rapports Justthenews.com : Lorsque l’interdiction entrera en vigueur, New York rejoindra la Californie, l’Illinois, le Maine, le Maryland et Washington en tant qu’États qui ont interdit la vente au détail d’animaux de compagnie.

Certains détaillants se sont opposés à cette décision, affirmant que cela les obligerait à fermer.

« Ce projet de loi ne fermerait pas un seul éleveur », a déclaré le propriétaire de l’animalerie Buffalo David Boelkes au  New York Post le  mois dernier. « Cela ne ferait que rendre plus difficile pour les gens d’obtenir un chiot via une source transparente. »

Cependant, selon la Humane Society des États-Unis, la plupart des animaleries ne vendent pas de chiots, de chatons ou de lapins. En outre, le groupe a cité des rapports de l’industrie qui indiquent que les animaleries qui ne vendent pas d’animaux sont plus rentables que celles qui le font.

« Nos enquêtes secrètes ont révélé les ventes de chiots malades et les pratiques cruelles dans les animaleries de New York, soulignant la nécessité de cette loi historique. Les New-Yorkais ne seront plus dupés par les animaleries en dépensant des milliers de dollars pour des chiots souvent malades et provenant presque toujours de lamentables usines à chiots », a déclaré Kitty Block, présidente et chef de la direction de la Humane Society des États-Unis.

Tout en n’autorisant plus les ventes au détail, la nouvelle loi permettra aux magasins de louer de l’espace dans leurs magasins à des refuges et à d’autres organisations qui peuvent coordonner les adoptions.

« L’État de New York n’autorisera plus les usines à chiots brutalement inhumaines à travers le pays à approvisionner nos animaleries et à tirer profit de la cruauté envers les animaux et des consommateurs sans méfiance », a déclaré la députée Linda B. Rosenthal, une démocrate de Manhattan qui a parrainé le projet de loi de l’Assemblée. « En mettant fin à la vente de chiens, de chats et de lapins dans les animaleries, les refuges et les refuges pourront s’associer à ces magasins pour présenter des animaux adoptables et les placer dans des maisons pour toujours. »


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.