En Australie il est interdit de "se parler" sauf pour les gens LGBTQ - Scandal
Social & Finance

En Australie il est interdit de “se parler” sauf pour les gens LGBTQ


La police australienne viole les règles de confinement pour organiser une fête de bureau pour les LGBTQ, pendant que le reste de la population reçoit l’ordre de ne pas se parler.

L’Australie malmène son peuple, tue des chiens pour “raisons sanitaires”, mais confère tous les droits à la population dite : LGBTQ…

Alors que les Australiens ont été informés qu’ils ne devaient même pas se parler en vertu des règles de confinement du COVID, les fonctionnaires de police de Sydney ont organisé une fête au bureau pour célébrer la communauté LGBT.

Oui, vraiment.

Le commandement de la zone de police de Mount Druitt a publié sur Facebook des images montrant plus d’une douzaine d’employés réunis à proximité pour célébrer la journée Wear It Purple.


Les photos montrent que la salle avait été décorée de drapeaux LGBT alors que les employés se préparaient à déguster un buffet.

« Mt Druitt est situé dans la ville de Blacktown LGA – une zone avec l’un des taux les plus élevés de cas de Covid depuis le début de l’épidémie de la deuxième vague du delta de Sydney à la mi-juin », rapporte le Daily Mail.

Bien que les services d’urgence soient exemptés des règles de confinement qui empêchent les rassemblements de personnes, c’est pour qu’ils puissent faire leur travail, pas pour qu’ils puissent organiser des fêtes de bureau pour signaler la vertu de l’approbation des gays et des trans.

« Joyeuse Wear It Purple. Suivez votre arc-en-ciel et entamez la conversation », indique le texte accompagnant la publication sur Facebook, un slogan ironique étant donné que les Australiens ont été informés qu’ils ne devaient pas « engager la conversation entre eux », même s’ils portaient des masques, afin de réduire la transmission du COVID.

Ce message a été délivré par le responsable de la santé de la Nouvelle-Galles du Sud, le Dr Kerry Chant, qui a également parlé lundi d’éviter les contacts étroits dans les bureaux, un message que les employés de la police de Mount Druitt pensent manifestement ne pas être concernés.

« Assurez-vous que vous ne partagez pas le salon de thé, que vous portez des masques, que vous avez une densité de quatre mètres et assurez-vous de ne pas vous y rendre lorsque vous avez des symptômes », a déclaré Chant.



Les grands-parents australiens ont également été récemment informés par les autorités sanitaires qu’ils ne devaient en aucun cas voir leurs propres petits-enfants.

Peut-être que s’ils se mettaient tous d’accord pour se réunir sous les auspices de la célébration des « LBGT », ce qui est apparemment plus important que d’arrêter une pandémie, alors tout irait bien.

« La police de Nouvelle-Galles du Sud est au courant des images et un examen interne est en cours pour déterminer s’il y a des violations des ordonnances de santé publique », ont déclaré les autorités dans une déclaration après la suppression de la publication originale sur Facebook.

Comme nous l’avons récemment souligné, les Australiens de la Nouvelle-Galles du Sud, qui comprend la ville de Sydney, vont bénéficier d’une « liberté » supplémentaire s’ils sont complètement vaccinés, les résidents étant autorisés à « quitter leur domicile pour une heure de loisirs en plus de leur heure d’exercice ».

Trop gentil …!


Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021