L'Allemagne vient de dégoter ses "nouveaux juifs". Les covidosceptiques n'ont plus le droit de manifester - Scandal
A ne pas manquer Social & Finance

L’Allemagne vient de dégoter ses “nouveaux juifs”. Les covidosceptiques n’ont plus le droit de manifester


Les détracteurs allemands des mesures contre le Corona se voient désormais presque systématiquement refuser le droit fondamental de se réunir pacifiquement en plein air.

Quiconque souhaite organiser une contre-manifestation contre ces rassemblements peut également s’attendre à ce qu’elle soit approuvée.

C’était le cas samedi à Kassel. Une manifestation prévue par les opposants aux mesures de vaccination a été interdite – leurs adversaires, en revanche, ont été autorisés à défiler sans entrave.

Dans le même temps, une obligation « temporaire » de port de masque a été imposée dans le centre-ville de Kassel afin de cibler les manifestants potentiels. Le soupçon s’est confirmé que des règles arbitraires sont délibérément appliquées afin d’entraver les critiques de la politique officielle relative au Corona de Merkel.

Le tribunal administratif compétent a statué que les mesures anti-covid « seront à nouveau violées lors de la tenue de la réunion enregistrée ». Le journal local HNA a cité les juges : « Comme le demandeur suppose environ 3000 participants, la police ne peut pas contrer efficacement ces violations. Par conséquent, il existe un « danger pour la vie et l’intégrité physique du grand public en raison de la poursuite de la propagation de la variante delta du coronavirus ». »

Dans le même temps, 65 000 participants ont été recensés lors du Christopher Street Day (CSD), une célébration et manifestation européenne annuelle LGBTQ+ organisée dans diverses villes d’Europe, et la version allemande et suisse de la Gay Pride ou des Parades des Fiertés.

Les membres LGBTQ ont pu descendre dans la rue à Berlin. Et le non-respect des règles d’hygiène n’y était apparemment pas du tout un problème.


Auparavant, les mesures anti-corona avaient été strictement appliquées aux détracteurs du gouvernement lors des manifestations dans la capitale. Et ces participants sans masque étaient régulièrement placés en garde à vue.

Les médias allemands, notamment le Tagesschau sur ARD, ont trompé leurs téléspectateurs en faisant apparaître en fondu une image dans l’introduction sous laquelle il était écrit qu’il y avait eu une exigence de distianciation. Mais les images réelles de l’événement ont montré une image complètement différente. Le journaliste sur place a même affirmé que la plupart des participants avaient respecté l’obligation de porter un masque, ce qui s’est avéré être un mensonge éhonté.


Malgré ce droit de manifester à deux vitesses tout à fait évident, le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, lors de la conférence de presse fédérale, rappelle régulièrement à son auditoire combien le droit de manifester est important, voire sacré, pour eux.


Traduction de FWM par Aube Digitale



Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021