Information

Elon Musk cloue le bec des gauchistes et expose leurs fausses nouvelles

Bien joué Elon !

Le nouveau patron souligne que Twitter n’a même pas interdit  « le compte le plus à gauche débitant des mensonges absolus »

Rejetant les accusations selon lesquelles il était une sorte de « croquemitaine de droite » mardi, Elon Musk a déclaré que Twitter sous sa propriété n’avait interdit aucun gauchiste, pas même pour des « mensonges absolus ». 

À titre d’exemple, il a utilisé le rapport de l’Associated Press de la semaine dernière affirmant qu’un missile « russe » avait frappé un village en Pologne, ce qui a failli provoquer une troisième guerre mondiale.

Les commentaires sont venus en réponse au journaliste conservateur Kyle Becker, qui s’est moqué des « journaux de gauche corrompus » prétendant que Musk était une sorte quelqu’un de droite, même s’il permettait aux « fausses nouvelles » de gauche de rester sur Twitter.

« Comme cela est évident pour tous, sauf pour les médias, il n’y a pas une seule interdiction permanente, même pour le compte le plus à gauche débitant des mensonges absolus », a tweeté Musk en réponse.

« Pas même l’Associated Press avec leur rapport complètement fictif sur les missiles russes frappant la Pologne qui ont eu de graves conséquences sur l’escalade de la guerre », a-t- il ajouté , environ 20 minutes plus tard.

L’Associated Press avait cité un responsable du renseignement américain anonyme pour affirmer que plusieurs missiles « russes » avaient frappé le village de Przewodow mardi dernier. Le rapport a presque conduit à une confrontation directe entre Moscou et l’OTAN avant qu’il ne ressorte qu’un missile ukrainien de défense aérienne S-300 était le coupable.


L’AP a ensuite publié une sorte de rétractation, affirmant que « les missiles étaient de fabrication russe et très probablement tirés par l’Ukraine pour se défendre contre une attaque russe », et a renvoyé le journaliste impliqué.

Depuis l’acquisition de Twitter en octobre, Musk a licencié des centaines d’employés et annulé les « suspensions permanentes » de plusieurs comptes notables, dont l’ancien président américain Donald Trump.Cependant, il a refusé la réintégration de Alex Jones en invoquant des raisons personnelles.

Alors même que Musk se vantait de ne pas interdire les gens pour des « mensonges absolus », Twitter a suspendu le journaliste Garland Nixon pour une liste satirique de « choses à faire » visant le secrétaire d’État américain Antony Blinken.

L’avis envoyé à Nixon citait une «conduite haineuse» comme raison de l’interdiction.  Une campagne de trolls pro-ukrainienne connue sous le nom de « NAFO » a revendiqué l’interdiction.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci



1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes