A ne pas manquerInformation

Elon Musk appelle à poursuivre en justice le Dr Anthony Fauci

Alors que le monde approche de la révélation totale des crimes contre l'humanité commis au nom du COVID, Elon Musk se fait le porte parole des patriotes et du peuple américain.

Elon Musk s’en est violemment pris dimanche à Anthony Fauci, le conseiller sortant de la Maison-Blanche sur la pandémie de Covid-19, dans un tweet qui a aussitôt fait polémique.

«Je m’appelle Jugez/Fauci», a écrit le richissime patron de Twitter, dans une allusion à la campagne de la droite visant à poursuivre le Dr Fauci pour de supposés délits liés à son implication dans la réponse à la pandémie.

Il a également publié un meme montrant le Dr Fauci disant au président américain Joe Biden:

«Juste un autre confinement, mon roi (…)», dans une critique apparente de cette mesure adoptée dans le passé pour lutter contre le Covid.

Ce tweet est rapidement devenu viral, recevant plus de 800 000 likes en 11 heures environ, mais suscitant également des critiques.

«200 000 Américains ont inutilement perdu la vie à cause du Covid, à cause de ce type de rhétorique et de désinformation antiscientifique», a-t-il déploré.

La sénatrice démocrate Amy Klobuchar a loué la façon dont le Dr Fauci «a calmement guidé notre pays à travers la crise» et épinglé Elon Musk:

«Pourriez-vous simplement laisser tranquille cet homme, dans votre quête apparemment sans fin d’attention?»

Les menaces du camp républicain

Les élus républicains ont menacé de s’en prendre à Anthony Fauci lorsqu’ils prendront le contrôle de la Chambre des représentants en janvier, après plusieurs disputes avec lui concernant les vaccins anti-Covid, le port obligatoire du masque et d’autres mesures liées à la pandémie.

D’abord conseiller du président républicain Donald Trump avant le démocrate Joe Biden, le Dr Fauci s’est retrouvé mêlé à d’innombrables polémiques que l’on connaît.

Les dossiers financiers de Fauci pour 2020 révèlent des investissements dans plusieurs entreprises chinoises

Rand Paul réclame « cinq ans de prison » pour le mensonge de Fauci au Congrès

L’immunologue de 81 ans doit quitter ce mois-ci ses fonctions de conseiller présidentiel sur la pandémie. Il quittera également avant la fin de l’année son poste de directeur de l’Institut national des maladies infectieuses (NIAID), qu’il occupait depuis 38 ans.

BON DÉBARRAS !


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.