A ne pas manquerPolitique

Du jamais vu en période électorale… Le FBI fait une descente au domicile de Trump

C'est la fin des États-Unis tels que nous les connaissions - L'état profond est en panique...Le DOJ planifie déjà l'acte d'accusation

Les démocrates cherchent désespérément à gagner en novembre et ils entraînent les États-Unis dans les égouts afin d’imposer avec force leur volonté, ou devrais-je dire la grande réinitialisation.

À l’approche du 250e anniversaire de la signature de la déclaration d’indépendance, les démocrates jouent avec ce qui se terminera très probablement par une guerre civile et la destruction des États-Unis.

Jamais dans toute l’histoire des États-Unis un ancien président n’a été inculpé pour une conduite criminelle. Cela n’a pas été parce qu’il n’y a jamais eu un tel incident. Plus important encore, le précédent historique est que l’acte d’accusation post-mandat n’est PAS légalement autorisé.

Les Américains n’aiment pas l’idée de criminaliser la politique. Regardez l’Ukraine. En janvier 2022, l’ancien président ukrainien, Petro Porochenko, débarque à Kyiv et est accusé de trahison par Zelensky dans une affaire qui illustre le danger de criminaliser la politique. Tant d’autres républiques bananières font de même.

Une fois qu’un parti a pris le pouvoir, il essaie de poursuivre l’opposition.

Jusqu’à présent, les deux partis politiques, ainsi que le public, voient la perspective d’une immunité post-mandat comme une garantie que la politique du pays restera civile et que le pouvoir passera pacifiquement d’un parti à l’autre.

Tout cela s’effondre maintenant sous nos yeux. C’est précisément ce précédent qui a poussé le président Gerald Ford à gracier Richard Nixon. C’est aussi la raison pour laquelle le Bureau du conseil indépendant a décidé de ne pas inculper l’ancien président Bill Clinton pour parjure.

L’ancien président américain Donald Trump a déclaré lundi que son domaine de Mar-A-Lago à Palm Beach, en Floride, avait été perquisitionné par des agents du FBI.

« Après avoir travaillé et coopéré avec les agences gouvernementales compétentes, ce raid inopiné sur ma maison n’était ni nécessaire ni approprié », a annoncé Trump dans un communiqué.

JAMAIS dans l’histoire des États-Unis, le FBI a-t-il jamais mené un tel raid.

Trump a déclaré publiquement que sa maison était « assiégée, perquisitionnée et occupée par un grand groupe d’agents du FBI ». Il a également déclaré : « Ils ont même fait irruption dans mon coffre-fort. »

Notre ordinateur a averti que 2022 serait un cycle de panique en politique et 2023 serait une année violente pour les troubles civils et la guerre.

L’ordinateur identifie ces événements dont nous ne pouvons même pas commencer à imaginer les fondements derrière eux. Mais les démocrates ont franchi la ligne. Ils essaient maintenant de transformer les États-Unis en une république bananière d’oppression et d’attaque directe contre le fondement même de la démocratie. La nation a été polarisée à l’extrême. Cela va juste le mettre au-dessus des lois.

Martin Armstrong
Armstrong Economics


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.