Donald Trump va utiliser la crise frontalière pour coincer Joe Biden et Kamala Harris - Scandal
Politique

Donald Trump va utiliser la crise frontalière pour coincer Joe Biden et Kamala Harris


Tandis que Joe Biden et Kamala Harris font l’objet de critiques acerbes, en raison de la crise frontalière, de la part d’intervenants et d’animateurs à NBC, ABC et CNN qui, en principe sont des alliés des Démocrates, Donald Trump a trouvé le moyen d’enfoncer le clou (et de défendre son propre bilan) en annonçant qu’il a accepté l’invitation du Gouverneur du Texas, Greg Abbott, de visiter la frontière sud des États-Unis, le mercredi 30 juin.

Nul doute que le spectacle qu’il y donnera sera de nature à frapper les esprits.

Un article de Thomas Lifson, paru sur le site d’American Thinker, le 16 juin.

Donald Trump a annoncé une visite à la frontière, mettant Joe Biden et Kamala Harris dans une impasse.

Donald Trump a démontré hier sa maîtrise de deux compétences politiques essentielles : la stratégie et le sens du spectacle.

En acceptant l’invitation du gouverneur du Texas, Greg Abbott, à se rendre avec lui à la frontière, le lendemain de l’annonce par M. Abbott que le Texas allait construire un mur à la frontière, maintenant que M. Biden a interrompu les efforts de construction fédéraux, M. Trump a coincé Joe Biden et sa tsarine putative de la frontière, la vice-présidente Harris.


Son annonce a été diffusée en évitant le contrôle des médias traditionnels et en contournant l’interdiction de Donald Trump par Twitter, en passant par un Tweet de Curtis Houck, ( NdT: le Directeur de la rédaction de NewsBusters – un blog anti-gauchiste) .

Après avoir expliqué comment les revirements de Joe Biden concernant ses meilleures politiques ont tout gâché, l’ex-Président s’attaque à la jugulaire :

« Comme si cela ne suffisait pas, M. Biden et Mme Harris ne se rendront même pas sur les lieux du naufrage qu’ils ont créé, ni ne viendront rendre visite aux héros de la Border Patrol et de l’ICE (NdT: l’agence américaine de l’Immigration et des Douanes) qui risquent leur vie pour défendre notre nation à un moment où la Maison Blanche fait tout ce qu’elle peut pour rendre leur travail totalement impossible […]. »

L’absence de visite à la frontière de la part de la VP Harris a déjà attiré les critiques des détracteurs gauchistes, en particulier ceux qui ont été tant émus sur le sort des «enfants en cage» lorsque Donald Trump était président et qui s’aperçoivent maintenant que le problème – une véritable crise humanitaire – est bien pire sous le régime de Joe Biden.

Le spectacle déchirant d’un garçon de cinq ans, abandonné par des «Coyotes», terrorisé et en pleurs, est une image qui ne pourra pas être effacée de sitôt même par les médias propagandistes de la gauche.

Donc, voici le dilemme pour Kamala :


Ou bien elle laisse Trump arriver à la frontière avant elle, et dans ce cas il aura la primeur des séances de photos et des déclarations, et elle ressemblera à Cruella D’Enfer, paraissant indifférente à la souffrance de petits enfants terrifiés et inconsciente de l’afflux de centaines de milliers de pauvres gens, dont beaucoup sont porteurs du coronavirus.

Ou bien elle se précipite à la frontière pour le devancer, et elle aura l’air d’être manipulée, faisant ce qu’elle refusait de faire auparavant. Ce serait une mauvaise stratégie qui donnerait l’impression que c’est lui qui mène le jeu.

Ainsi, M. Trump a élaboré une stratégie de main de maître et n’a laissé à ses adversaires aucun choix qui ne serve ses objectifs .


Maintenant vient la mise en scène. N’oubliez pas que Donald Trump est le producteur de télé-réalité le plus doué de l’histoire de ce média. Il sait comment construire des scénarios dans lesquels les gens réagissent spontanément à des stimuli qu’il a conçus, et le faire de manière convaincante pour le public.

Franchement, je n’ai pas ces compétences, et je ne peux donc pas prédire ce que fera Donald Trump lorsqu’il sera à la frontière.

Mais je parie qu’il y aura des éléments visuels frappants, que cela générera de l’intensité émotionnelle, qu’il y aura des conflits et des moments de catharsis. Ce sont les éléments qui ont fait de son émission, The Apprentice, un méga-succès, et il va les utiliser à nouveau.

La frontière est dans l’esprit de presque tout le monde en ce moment. Les médias vont essayer de l’ignorer, mais il sera très difficile pour les médias sociaux de censurer toute mention de cet incident dramatique.

Le maître du spectacle est à l’œuvre, et il est bon de le voir y revenir.

Traduction de Magali Marc pour Dreuz.info


Source : Amercanthinker


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021