Paroles de témoins

Des tweets transgenres racontent à quel point les dommages chirurgicaux sont « irréversibles »

Tous ceux qui coupent des parties du corps et prennent des produits pharmaceutiques sexistes pour devenir leur «vrai moi» ne sont pas satisfaits de la décision .

Une personne, qui a commencé en tant qu’homme et « a fait la transition » pour devenir une « femme », a écrit une longue série de tweets expliquant les horreurs qu’il doit maintenant endurer en tant que « transgenre ».

« Je veux dire à tout le monde ce qu’ils nous ont pris », a écrit cette personne, ne prenant aucune responsabilité pour elle-même et blâmant les autres pour les dommages irréversibles qui ont été causés.

« Je n’ai aucune sensation dans la région de mon entrejambe… Vous pourriez me poignarder avec un couteau et je ne le saurais pas. Toute la zone est engourdie, comme si elle était sous le choc et incapable de comprendre ce qui s’est passé, même 4 ans plus tard.

Ce que cette personne a fait, c’est avoir ses organes génitaux coupés et remplacés par un «néo-vagin», qui bien sûr n’est pas un vrai vagin et ne fonctionne donc pas ou ne se sent pas comme tel.

Comment cette personne ne pouvait pas savoir que c’était une mauvaise idée et entraînerait de telles conséquences reste incertaine. Mais il blâme le système pour cela.

Les tweets révèlent ensuite des détails inquiétants sur l’apparence des nouveaux faux organes génitaux et sur la façon dont la prise de testostérone artificielle pourrait faire repousser les cheveux à l’intérieur, ce que cette personne ne veut pas qu’il se produise.

« Imaginez faire face à la croissance interne des cheveux après tout? » cette personne se plaint. « Quel choix … être en bonne santé avec de la testostérone et un monstre, ou rester un eunuque asexué … Et c’est quelque chose qui ne reviendra jamais et l’une des raisons pour laquelle j’ai été opéré. »

Ne détruisez pas votre corps, les enfants

Les articles expliquent ensuite comment, après seulement six mois de traitement hormonal substitutif (THS), sa libido est «morte» et à l’époque, il «était content de s’en débarrasser». Mais maintenant, 10 ans plus tard, il réalise maintenant ce qu’il « manque et ce que je ne récupérerai pas ».

Même s’il pouvait retrouver sa libido, son nouveau néo-vagin ne lui permettrait même pas d’avoir des relations sexuelles, en supposant que quelqu’un serait même prêt à essayer.

L’histoire devient encore plus grossière, nous vous épargnerons donc certains détails dérangeants. Qu’il suffise de dire que cette personne a complètement détruit son anatomie et son corps masculins, et essaie maintenant de blâmer les autres pour une décision qu’il a prise, bêtement.

Cette personne a également des difficultés à aller aux toilettes avec les nouveaux organes génitaux, qui bien sûr ne fonctionnent pas comme le feraient les organes génitaux réels et naturels.

« Il me faut environ 10 minutes pour vider ma vessie », écrit-il, ajoutant que « c’est extrêmement lent, douloureux et parce que ça bave peu importe à quel point je me détends, ça va ensuite aller partout dans toute cette zone, me laissant trempé.”

Peu importe à quel point il essaie d’être normal, en d’autres termes, il n’y a pas de retour en arrière car le mal est déjà fait.

« Je ne savais pas qu’à 35 ans, je courais le risque de sentir partout où j’allais », se lamente-t-il maintenant.

Il aimerait pouvoir « dé-transitionner », mais c’est désormais impossible. Ce qui a été fait est fait, laissant derrière lui des cicatrices permanentes à la fois physiques et mentales.

Cette personne admet qu’elle était « obsessionnelle et profondément malade » au moment où elle a pris la décision de se détruire, et elle aurait aimé que quelqu’un ait essayé de l’en dissuader.

« Dans mon état obsessionnel et profondément malade, ils ont simplement hoché la tête et ne m’ont pas dit les réalités, à quoi ressemblerait la vie », dit-il.

« Ce n’est même pas la moitié. Et ce n’est pas non plus un regret, c’est du chagrin et de la colère.

Les sources de cet article incluent :
TheReaderApp.com
NaturalNews.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.