A ne pas manquerBiotechnologie & Santé

Des navires de croisière entièrement vaccinés deviennent des foyers de propagation COVID


Les navires de croisière redeviennent un foyer de propagation du coronavirus, malgré l’obligation pour les adultes d’être complètement vaccinés pour embarquer.

Jeudi, la Royal Caribbean a été contraint de détourner un navire de ses escales prévues à Aruba et Curaçao après avoir identifié des dizaines de cas de virus chez des passagers. Le navire Odyssey of the Seas de la compagnie de croisière a signalé qu’il y avait 55 positifs confirmés parmi les invités et les membres d’équipage, ce qui représentait 1,1% du nombre total de personnes à bord.


Tous les cas ont été détectés parmi des personnes complètement vaccinées.

La Royal Caribbean exige que les passagers subissent un test de dépistage du virus avant d’embarquer sur le navire, qui est parti de Fort Lauderdale, en Floride. Mais vu que les tests PCR ne seront bientôt plus valides, comment vont-ils procéder????

Le test PCR aux États-Unis sera déclaré invalide à partir du 1er janvier 2022

Un passager de bateau de croisière frustré a tweeté : « Je suis coincé sur un bateau de croisière infesté au Covid… j’en entends parler aux infos plutôt que par le capitaine.

Elle a ajouté qu’ils ne recevront que deux jours de remboursement pour leurs problèmes.

Un autre navire de Royal Caribbean est arrivé à Miami récemment après une épidémie, la compagnie ayant décidé avec les îles de destination que la croisière ne devrait pas se dérouler « par prudence ».

Quarante-huit personnes à bord du Symphony of the Seas de Royal Caribbean, qui est le plus grand navire de croisière au monde, ont été testées positives samedi dernier au retour d’une croisière d’une semaine. Un communiqué de la société a déclaré que chaque personne testée positive était rapidement mise en quarantaine et que toutes étaient asymptomatiques ou présentaient des symptômes légers.

Une politique de santé mise en place par Royal Caribbean exige que chaque adulte à bord de ses navires soit vacciné avec au moins deux doses de Moderna ou Pfizer ou une injection du vaccin à dose unique Johnson & Johnson.

D’autres compagnies de croisière connaissent également des épidémies malgré la nécessité d’une vaccination complète pour embarquer

La Royal Caribbean n’est pas la seule compagnie de croisière à connaître des épidémies de COVID-19. Sur le bateau de croisière Carnival Freedom de Carnival, un nombre non divulgué de passagers se sont isolés après avoir été testés positifs pour le virus. L’épidémie a incité les ministères de la Santé d’Aruba et de Bonaire à refuser l’entrée des navires dans leurs ports.

Un passager a signalé qu’une lettre distribuée par le capitaine du navire s’excusait d’avoir sauté les deux arrêts prévus et indiquait que les passagers obtiendraient 100 $ par chambre en crédit à bord ainsi que des remboursements pour toutes les excursions qu’ils avaient prévues dans les îles.

Bien que la compagnie de croisière ait maintenu qu’il n’y avait qu’un « petit nombre » de cas positifs, les passagers à bord du navire ont supplié de différer. Une passagère, Ashley Peterson, a tweeté une photo d’un couloir des chambres des passagers isolés et a déclaré qu’elle pensait que plus de 100 personnes avaient déjà été testées positives et que d’autres le feront probablement dans les jours à venir.

Pendant ce temps, le Norwegian Breakaway de Norwegian Cruise Line a détecté une épidémie à bord alors qu’il s’agissait d’un navire entièrement vacciné. Dans un incident similaire, les passagers à bord du Seven Seas Mariner n’ont pas été autorisés à débarquer lors d’une escale à Carthagène, en Colombie, après qu’un passager et six membres d’équipage ont été testés positifs pour le virus.

Les navires de croisière ont été considérés par beaucoup comme l’un des types de vacances les plus sûrs de nos jours en raison d’une politique de santé stricte de la plupart des compagnies qui n’autorise la croisière qu’aux adultes entièrement vaccinés.

Cependant, nous savons maintenant que l’efficacité du vaccin diminue considérablement beaucoup plus tôt que prévu, et avec la variante omicron se propageant maintenant rapidement dans le monde, il est facile de voir comment les navires de croisière pourraient devenir des « super propagateurs » du virus en raison de leur proximité. .

Certains exploitants de navires de croisière ont doublé les mesures de masque alors que le virus augmente aux États-Unis, mais comme les infections continuent de grimper, il est probable que de plus en plus de ports refusent l’entrée de ces navires.

Cela pourrait provoquer des annulations massives chez les voyageurs qui ne souhaitent pas faire de croisières sans escale. Une fois de plus, les vaccins COVID-19 se sont avérés être une déception majeure et les mandats ne parviennent pas à arrêter la propagation du virus .

Les sources de cet article incluent :
ZeroHedge.com
Fortune.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci

Tous les effets du vieillissement ont une cause commune :

Le raccourcissement de vos télomères.  

L'Epitalon provoque la production par la glande pinéale d'une enzyme qui reconstruit donc rallonge les télomères....

www.epitalon-sante.com

 

1scandal.com © elishean/2009-2022


Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.