Des médecins présentent les horreurs liées aux vaccins et donnent des solutions sur Medscape - Scandal
A ne pas manquer Paroles de témoins

Des médecins présentent les horreurs liées aux vaccins et donnent des solutions sur Medscape


Medscape a lancé un nouveau portail où les médecins peuvent partager leurs propres histoires personnelles sur les effets indésirables des vaccins.

Et déjà, il y a bien plus de 1 000 entrées, dont beaucoup contiennent des histoires horribles sur la façon dont les injections chimiques détruisent la vie des gens.

Un médecin s’est dit préoccupé par la pression exercée par le gouvernement et les médias sur les adultes en bonne santé à faible risque pour qu’ils se fassent « vacciner » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19). Les enfants et même les bébés subissent également des pressions.

Un autre lien vers le site Web de l’Administration des ressources et des services de santé, qui contient des informations permettant aux personnes ayant subi des blessures liées au vaccin de demander une indemnisation par le biais du programme d’indemnisation des contre-mesures.

Entrée après entrée, des médecins racontent comment les vaccins de toutes sortes, endommagent le corps des gens et, dans certains cas, les tuent.


L’establishment médical préférerait que nous croyions tous que de tels incidents sont «rares», mais la vérité est qu’ils sont beaucoup plus fréquents que les gens ne le pensent.

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) ne capture peut-être que 1 % de toutes les blessures et décès causés par les vaccins, ce qui signifie que les chiffres sont beaucoup plus élevés que ce que le gouvernement rapporte.

« J’ai le pressentiment que chaque fois que nous administrons le vaccin COVID, nous retardons l’immunité naturelle du troupeau de 6 mois supplémentaires », a écrit un autre médecin. « Je préférerais contracter le virus et avoir une immunité naturelle. »

“La Cleveland Clinic a publié une étude de cas indiquant que des titres supérieurs à 200 confèrent une immunité naturelle adéquate. Cela soulève la question suivante : pourquoi les tests et les vaccins sont-ils gratuits, mais pas les titrages ? Pourquoi ?”

Cette même personne a poursuivi en expliquant que si elle était aux commandes, par opposition aux charlatans médicaux comme Tony Fauci, elle mettrait tout le monde sous supplément de vitamine D et leur dirait de boire un gallon d’eau par jour et de sortir 15 minutes à la lumière naturelle du soleil.

“Je lancerais une campagne de test de dépistage et je me concentrerais sur ces chiffres”, a-t-elle ajouté.

Les hôpitaux sont envahis de patients vaccinés souffrant d’accidents cardiaques.

Cette approche préventive est une chose que le gouvernement américain, et en fait la plupart des gouvernements, n’approuvent ou ne promeuvent jamais. Le gouvernement thaïlandais a récemment autorisé l’utilisation de l’herbe verte chiretta dans le traitement du virus chinois, mais il s’agit certainement d’un cas atypique.


Le paradigme occidental de la médecine préférerait injecter à tout le monde des produits chimiques expérimentaux et mystérieux et les garder masqués pour toujours tout en encourageant la malbouffe et la vie de pacotille. C’est, naturellement, la raison pour laquelle une grande partie de l’Occident est maintenant un désert d’obésité, de maladie et de mort.

“J’ai constaté des taux élevés de fibrinogène chez des patients vaccinés en attente d’une programmation chirurgicale”, a révélé un autre médecin, précisant que presque tous ont des taux de fibrinogène supérieurs à 900 mg/dl.

Une praticienne de massage a expliqué que ses patients vaccinés réussissent à inverser les dommages causés par le vaccin en prenant des enzymes protéolytiques.


L’importance des enzymes protéolytiques

Votre estomac et votre pancréas fabriquent des enzymes que l’on appelle des protéases, ou enzymes protéolytiques, qui décomposent les protéines alimentaires et les protéines étrangères. Dans les intestins, elles contribuent à la digestion ; elles purifient également le sang, combattant ainsi l’inflammation, et rééquilibrent le système immunitaire, en :

  • 1.Décomposant les protéines étrangères présentes dans le sang, qui provoquent des inflammations
  • 2.Facilitant l’élimination des protéines inflammatoires via les systèmes sanguin et lymphatique
  • 3.Éliminant la fibrine, qui prolonge l’inflammation. La fibrine est un matériau coagulant qui restreint le flux sanguin, et que l’on trouve dans le sang et dans certains tissus conjonctifs, comme celui des muscles. Les cellules cancéreuses se cachent également sous une couche de fibrine pour ne pas être détectées.

Une fois les cellules cancéreuses « découvertes », elles peuvent être repérées et attaquées par votre système immunitaire. On pense également que la fibrine permet aux cellules cancéreuses de s’agglutiner entre elles, ce qui augmente les risques de métastases. L’accumulation de fibrine est également responsable de la formation de tissu cicatriciel dans les muscles endommagés ou lors d’interventions chirurgicales. Si l’accumulation est excessive, ce qui peut se produire si vous avez une mauvaise circulation sanguine, due à une faible activité enzymatique, le tissu cicatriciel peut engendrer des problèmes chroniques.

L’excès de fibrine est également impliqué dans l’hypertension artérielle. Lorsque la fibrine présente dans votre sang commence à ralentir le flux sanguin dans certaines zones essentielles, votre organisme compense en augmentant la pression sanguine pour pousser le sang vers ces zones.

Un excès de fibrine dans le sang augmente également votre risque de crise cardiaque et/ou d’AVC. Les symptômes de l’excès de fibrine comprennent une fatigue chronique, une mauvaise capacité de cicatrisation, l’inflammation, des douleurs et une tension artérielle élevée.

  • 4.Réduisant l’œdème dans les régions inflammées
  • 5.Augmentant de façon significative l’activité des macrophages et des cellules tueuses naturelles

Une patiente affirme avoir “uriné de la protéine de pointe” après avoir pris des enzymes protéolytiques, car son urine était “extrêmement foncée pendant 3 à 4 jours après / pendant qu’elle présentait des symptômes de grippe / de désintoxication”.

Une employée de l’hôpital a posté qu’elle voyait “au moins le triple des codes d’urgence que nous avions il y a encore un an.” Ce ne sont pourtant pas des “cas de covid” que l’hôpital voit, mais plutôt des accidents vasculaires cérébraux et des incidents cardiaques qui semblent être liés aux protéines de pointe contenues dans les injections de virus chinois.


“Il y a eu plusieurs anomalies où les patients n’ont pas d’antécédents thrombotiques et présentent une charge importante de caillots et sont parfois aussi significativement anémiques”, ajoute cette personne.

Les sources de cet article incluent :
Medscape.com
HRSA.gov
NaturalNews.com
Mercola.com


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021