A ne pas manquerSocial & Finance

Danielle Smith prépare « le convoi de l’Alberta » un FREEDOM CONVOY 2.0 criant « Trudeau must go »

Trudeau est sous le choc et ne s'en remettra pas !

Les manifestations du Freedom Convoy de janvier 2022 hantent toujours Justin Trudeau comme un chien effrayant hante un chat.

Mais la nouvelle première ministre nationaliste de l’Alberta, Danielle Smith, prépare maintenant quelque chose qui peut effrayer Justin Trudeau. Elle a choqué le premier ministre canadien avec les plans d’organiser une autre manifestation de type Freedom Convoy à travers le Canada.

En janvier de cette année, lorsque des camionneurs canadiens mécontents ont lancé les manifestations du Freedom Convoy, Trudeau avait à peine réalisé que cela marquerait sa carrière politique pour toute sa vie. Les camionneurs ont renversé la dictature de Trudeau et ont défendu la liberté, ce qui a pris Ottawa et les libéraux du Canada au dépourvu.

Trudeau a eu recours à des mesures d’extrême urgence pour éviter un soulèvement civil massif et spontané. Non seulement a-t-il déclaré le convoi anti-national, mais il l’a également dépouillé de tous les privilèges auxquels tous les Canadiens ont droit. Mais finalement, la cabale libérale a réussi à étouffer leur financement, à les calomnier et à écraser tous ceux qui semblaient être du côté des camionneurs.

Mais ce que la nouvelle première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, a prévu pour Trudeau va certainement le mettre dans une situation difficile. Elle a décidé de rouvrir les vieilles blessures de Trudeau, infligées par le Freedom Convoy.

Essentiellement, elle prévoit un Freedom Convoy 2.0, qui devrait être non seulement plus effrayant (pour Trudeau) mais aussi plus puissant que le précédent.

Pour Trudeau, c’est comme si son pire cauchemar se réalisait. Cette version de la protestation des camionneurs s’appellera le convoi de l’Alberta.

Menant la charge se trouve la proche assistante de Danielle Smith, Benita Pedersen. Selon CTV News, un rassemblement « Trudeau doit partir » se tient à Acheson, en Alberta, d’où le convoi de camionneurs de l’Alberta devrait commencer son voyage. L’organisatrice du convoi, Benita Pedersen, a déclaré:

« Certains des participants au convoi trouveront une place pour se garer près du terrain de l’Assemblée législative afin de pouvoir y participer au rassemblement, qui s’appelle Truck Trudeau. »

Conformément aux plans, les camionneurs continueront de rouler dans la ville avec des drapeaux pour protester contre le premier ministre Justin Trudeau, qui, selon Pedersen, est allé trop loin en imposant des restrictions COVID-19.

Même la police de l’Alberta a accordé un soutien tacite au convoi. Le service de police d’Edmonton a déclaré dans un communiqué: « Comme pour toutes les manifestations publiques, l’EPS encourage tous les citoyens à exercer leur droit de réunion pacifique et tous les participants sont invités à exprimer leurs opinions et leurs actions dans le cadre de la loi. »

Selon Pedersen :

« Le mouvement pour la liberté prend de l’ampleur et il y a une raison à cela. C’est parce que le mouvement pour la liberté résonne chez les Canadiens.

Ainsi, l’Alberta est prête à donner à Trudeau des nuits blanches. La province a également placé la barre haute pour les autres États conservateurs, qui emboîtent le pas à l’Alberta pour débarrasser leur gouvernance des interventions du gouvernement fédéral.

La campagne FREE ALBERTA de Smith a déjà mis le gouvernement Trudeau sur de la glace. Son message à ses compatriotes, ainsi qu’aux Truckers, est fort et clair, vous êtes libre de vous exprimer en Alberta, et c’est là que la tombe politique de Trudeau sera creusée en toute pompe et gloire.


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.