Covid 19: Modélisation mathématique. Mensonge et corruption - 1 Scandal
Information

Covid 19: Modélisation mathématique. Mensonge et corruption


Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’Unité de Modélisation Mathématique des Maladies Infectieuses de l’Institut Pasteur a utilisé ces approches pour étudier la diffusion du virus SARS-CoV-2.

Comme Neil Ferguson de l’Imperial college de Londres financé par Bill Gates, comme Martin Blachier qui a reçu une contribution de 120 600 euros de Gilead, Simon Cauchemez, épidémiologiste à l’Institut Pasteur (partenaire de Bill Gates) et membre du conseil scientifique, modélise l’épidémie de Covid pour savoir si un virus variant peut confiner le pays.

Plus récemment, des modèles mécanistiques ont été développés pour monitorer la progression des variants en France et caractériser la course qui s’annonce entre ces variants et les vaccins.

L’Institut Pasteur a mis en place un espace dédié pour consulter ces travaux réalisés par l’unité de Modélisation mathématiques des maladies infectieuses, dirigée par Simon Cauchemez. Cet espace permettra de prendre connaissance de données sur la dynamique actuelle ainsi que des travaux de recherche de l’équipe.
https://modelisation-covid19.pasteur.fr/

Les modèles mathématiques sont un outil utile pour décrire ces dynamiques épidémiques complexes et multifactorielles, et interpréter des données épidémiologiques souvent limitées.


Madame Irma ou Marlène Schiappa auraient pu faire l’affaire pour raconter tous ces bobards.

COVID-19 : TROISIÈME VAGUE, MORTALITÉ, ERREUR DE PRONOSTIC… LE MODÉLISATEUR QUI ORIENTE LE GOUVERNEMENT DÉTAILLE LE DESSOUS DE SES CALCULS

Simon Cauchemez, épidémiologiste à l’Institut Pasteur, est chargé d’analyser comment l’épidémie pourrait évoluer dans les prochains mois.

Ce sont ses calculs qui orientent les choix du gouvernement face au Covid-19. Simon Cauchemez, directeur de l’unité « modélisations mathématiques des maladies infectieuses » à l’Institut Pasteur, est le « monsieur projections » du Conseil scientifique. Les travaux de cet épidémiologiste, ingénieur de formation, guident les autorités dans les politiques mises en œuvre.


C’est notamment à partir de ses modélisations que le président Emmanuel Macron avait annoncé le chiffre de 9 000 patients en réanimation à la mi-novembre « quoi que nous fassions », lors de son allocution du 28 octobre. Des chiffres qui ont été contredits par la suite. Au plus fort de la crise, en novembre, les patients Covid-19 en réanimation étaient près de 5 000.


Depuis les incertitudes des premiers mois, liées au manque de recul sur un phénomène inédit, jusqu’aux dernières projections, le chercheur détaille les dessous de ses calculs et en explique les limites. Il prévient également que la sortie de crise n’est probablement pas pour demain. Seulement 10% des Français auraient été infectés à ce jour.


 

Geopolintel

 


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021