Opinion

CORONA: un système de coordonnées et de routage pour les nanoréseaux

Sur le programme le plus récent de La Quinta Columna, une recherche de 2015 liée à un système de routage et de nanoréseau appelé « CORONA » a été commentée.

Les détails de cette recherche sont examinés par des chercheurs qui décryptent la nanotechnologie incluse dans les flacons de vaccination, dont Mik Andersen, l’auteur du blog Corona2Inspect .

Vous trouverez ci-dessous la vidéo liée à l’étude discutée lors du programme d’aujourd’hui qu’Orwell City a préparé pour vous.

En passant, le Dr José Luis Sevillano est revenu aux programmes de La Quinta Columna.

La condition qui lui a été imposée par le Collège des médecins de France est qu’il ne puisse pas s’exprimer sur des sujets médicaux, ce qui signifie que la section questions-réponses du programme ne sera plus menée.


Cependant, bien qu’il ne puisse pas parler en tant que médecin, il peut parler en tant que José Luis Sevillano. C’est une nouvelle fantastique de savoir qu’il continuera à partager des idées et des connaissances précieuses avec tous ses abonnés.

Ricardo Delgado : Voyons ce dernier article, qui a attiré mon attention car il s’intitule « CORONA ».

Cependant, cela le relie à… Remarquez ceci. « CORONA : Un système de coordonnées et de routage pour les nanoréseaux. »

Ceci est assez lié aux recherches menées par Mik Andersen, dans son célèbre blog « Corona2Inspect », lorsqu’il s’agit d’identifier les objets également trouvés dans le vaccin Pfizer. Et dont la matière première est, justement, l’oxyde de graphène.

« Le présent article présente un système de coordonnées et de routage conjoint (CORONA) qui peut être déployé dynamiquement sur un nanoréseau ad-hoc 2D. Les nœuds sélectionnés par l’utilisateur sont utilisés comme points d’ancrage lors de la phase de configuration.

Tous les nœuds mesurent ensuite leurs distances, en nombre de sauts, à partir de ces ancres, obtenant une impression de géolocalisation. En phase d’exploitation, le routage utilise le sous-ensemble d’ancres approprié, sélectionné par l’expéditeur d’un paquet.


Il s’agit de paquets d’adresses.

« CORONA nécessite une surcharge de configuration minimale et des calculs simples basés sur des nombres entiers uniquement, imposant des exigences limitées pour un fonctionnement fiable. Une fois déployé, il fonctionne efficacement, produisant un très faible taux de retransmission et de perte de paquets de paquets de données, favorisant l’efficacité énergétique et le multiplexage moyen . »

Il n’y a rien d’autre.

Mais ici, il parle de réseaux de capteurs électromagnétiques sans fil, de réseaux de nano-communication.

Et cela a attiré mon attention parce que cela s’appelle CORONA.

Et il parle d’un système de coordonnées et de routage pour les nano-réseaux. Ceci est lié à toutes les recherches que notre collègue et ami, Mik Andersen, fait. Et à qui, d’ici, nous envoyons un gros câlin pour le travail de recherche sensationnel qu’il fait, également, avec le Dr Campra.

Orwell City


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes