Contre le Covid-19, le Royaume-Uni réglemente les relations sexuelles - 1 Scandal
Social & Finance

Contre le Covid-19, le Royaume-Uni réglemente les relations sexuelles


Afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement britannique a édicté une réglementation concernant les bulles sociales. Surnommée « sex ban », elle pose un cadre aux relations sexuelles.

En Grande-Bretagne, le gouvernement a mis en place des règles permettant de savoir avec qui l’on peut rester en contact et avoir – entre autres – des relations intimes. Cette règlementation a été surnommée « sex ban » et a été mise en place afin de lutter contre la propagation de l’épidémie de Covid-19.

Qu’est-ce que le « sex ban »?

Si vous trouvez qu’en France le gouvernement pousse le bouchon un peu trop loin avec les gestes barrières, la distanciation sociale et le confinement, sachez qu’en Grande-Bretagne on va encore plus loin.

La population est priée de ne pas socialiser avec des personnes extérieures à son foyer ou en dehors de celles avec qui l’on a formé une « bulle sociale » (amis proches, collègues de travail)(1).

Au niveau de la vie intime cela pose un réel problème pour les couples vivant séparément au sein de zones à haut risque ou les personnes qui souhaiteraient faire des rencontres.


Cette nouvelle règle qui interdit à un individu d’avoir des rapports sexuels avec une personne extérieure à sa bulle sociale, a été surnommée « sex ban » c’est-à-dire « interdiction de sexe ». Elle pose bien évidemment question concernant la place du gouvernement britannique dans la vie privée de sa population.

Briser la chaîne de transmission

Selon le porte-parole officiel du Premier ministre Boris Johnson, « le but des mesures mises en place est de briser la chaîne de transmission entre les ménages et que les avis scientifiques indiquent que la transmission du virus est plus importante à l’intérieur des habitations ».

Le porte-parole a aussi précisé que si les couples peuvent se rencontrer à l’extérieur, ils doivent maintenir une distance sociale, porter des masques faciaux et éviter de se toucher. Ce qui limite franchement les contacts ! Par ailleurs, il a exhorté les personnes vivant dans les zones de niveau 2 à 3 – c’est-à-dire dans les zones « à risque élevé » ou « très élevé » de propagation du Covid-19 – à ne pas se rendre dans les zones de niveau 1 juste pour pouvoir socialiser à l’intérieur.


Avec qui les relations sexuelles sont-elles autorisées?

Ce « sex ban » autorise les résidents des zones 2 à se rencontrer à l’extérieur mais elle interdit à ceux des zones de niveau 3 de se mêler à toute personne avec laquelle ils ne vivent pas à l’intérieur ou à l’extérieur, c’est-à-dire en dehors de leur bulle sociale. Pour les relations sexuelles il faudra donc compter sur son compagnon, son meilleur ami ou son collègue de travail… À moins de décider de s’abstenir !

Bien que le gouvernement britannique ait assoupli les restrictions depuis septembre, le « sex ban » exclut toujours les relations sexuelles occasionnelles. Les prochaines semaines s’annoncent compliquées pour les adeptes des sites de rencontres.



Source


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021