Conflit d'intérêt: Le président de Reuters est investisseur et membre du conseil d'administration de Pfizer - 1 Scandal
A ne pas manquer Information

Conflit d’intérêt: Le président de Reuters est investisseur et membre du conseil d’administration de Pfizer


Le président et ancien directeur général (PDG) de l’agence de presse Reuters – James C. Smith – est un investisseur de premier plan et membre du conseil d’administration du géant pharmaceutique Pfizer.

Il a été élu au conseil d’administration en 2014, et a rejoint les comités de gouvernance d’entreprise et de science et technologie de Pfizer. La nouvelle soulève de graves problèmes de conflit d’intérêts alors que les médias d’entreprise tels que Reuters continuent de promouvoir les produits Pfizer, de défendre les sociétés pharmaceutiques contre les critiques et de faire taire les sceptiques.

Smith est actuellement le président de la Fondation Thomson Reuters, l’organisation caritative basée à Londres connue pour fournir des nouvelles et des informations à des milliards de lecteurs.

Il a également été président, chef de la direction et membre du conseil d’administration de Reuters de 2012 jusqu’à sa retraite en 2020.

Il travaille avec l’organisation depuis 1987, alors qu’elle était connue sous le nom de groupe Thomson Newspaper. Il a également été PDG de la division professionnelle, supervisant les activités juridiques, fiscales et comptables, ainsi que la propriété intellectuelle et la science. Plus tard, il a dirigé les opérations en Amérique du Nord pour l’agence de presse.


Dans une déclaration officielle à l’époque, Ian Read, président-directeur général de Pfizer, a déclaré : « Nous sommes ravis que Jim Smith rejoigne le conseil d’administration de Pfizer. Il apporte au conseil d’administration de Pfizer un leadership et une expérience des affaires opérationnelles et internationales et sera un excellent atout pour l’entreprise. L’ajout de Jim à notre conseil d’administration contribue à garantir que Pfizer continuera de bénéficier d’une expérience étendue et variée.

Rien que l’année dernière, Reuters a publié plus de 22 000 articles mentionnant Pfizer.

La société n’a publié que 8 191 articles liés à Moderna et 18 000 liés à Johnson & Johnson. De nombreux articles sur Johnson & Johnson étaient négatifs, contrairement à leurs reportages Pfizer.


Smith est également lié au Forum économique mondial (WEF), où il siège au conseil d’administration de Partnering Against Corruption Initiative. Il est également membre des conseils consultatifs internationaux du WEF sur les entreprises britanniques et américaines et de l’Atlantic Council.


Selon le Wall Street Journal, Smith occupe également le poste de président et chef de la direction de Refinitiv Transaction Services, Ltd, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 6,25 milliards de dollars avec plus de 40 000 clients et 400 000 utilisateurs finaux dans 190 pays. Refinitiv a été membre du groupe Thomson Reuters jusqu’en 2018.


Kay Smythe pour TheNationalPulse.com 


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




1scandal.com © elishean/2009-2021