A ne pas manquerSocial & Finance

Comprendre la crise des CRYPTOMONNAIES

Le Krash historique des cryptomonnaies est comparé par certains à celui de la banque Lehman Brothers en 2008

Une des plus grandes plateformes de cryptomonnaies au monde, FTX, a fait faillite, vendredi. Le groupe était évalué à près de 30 milliards d’euros et la fortune de son patron, Sam Bankman-Fried, estimée à environ 16 milliards, a été amputée de 94 % en 24 heures.

Sam Bankman-Fried, fondateur de FTX

La plateforme FTX permet, à l’instar de son concurrent direct Binance, d’échanger des cryptomonnaies contre d’autres monnaies numériques ou traditionnelles.

La chute a débuté début novembre, lorsque des médias ont révélé un montage financier risqué et des conflits d’intérêt majeurs, impliquant la société FTX. Quelques jours après ces révélations, Binance a annoncé vendre ses jetons FTT (actifs FTX), provoquant l’effondrement du cours de cette cryptomonnaie, de nombreux clients se précipitant également pour vendre leurs actifs.

Dans sa chute, FTX entraine 130 entreprises.

Après l’effondrement éclair de FTX, les autres devises numériques sont aussi passées dans le rouge, dont le Bitcoin et l’Ether, effaçant les gains de ces deux dernières années.

Ce crash historique des cryptomonnaies, – des monnaies numériques qui n’existent qu’en ligne mais qui peuvent être utilisées comme toutes les autres monnaies pour payer ou pour faire des placements -, pourrait annoncer une faillite mondiale, de l’ordre de celle provoquée par la banque Lehman Brothers en 2008.

Une image Bitcoin est accrochée au mur lors de la North American Bitcoin Conference qui s’est tenue au James L Knight Center le 19 janvier 2022 à Miami

« La crypto ne va pas disparaître. Nous sommes toujours là. Reconstruisons », veut rassurer le PDG de Binance, Changpeng Zhao.

S’il est vrai que le marché des cryptomonnaies a toujours beaucoup fluctué, il est passé en un an d’environ trois à un milliard de dollars. Le bitcoin, cryptomonnaie la plus célèbre, est à son plus bas depuis deux ans. Il s’échange à environ 17 000 euros, contre près de 65 000 euros il y a un an.

La peur domine le marché : est-ce la fin de la cryptomonnaie ou l’opportunité du siècle pour cette année?

Alors que nous sommes encore sous le choc de l’effondrement catastrophique des crypto-monnaies, nous ne pouvons nous empêcher de nous poser la question suivante : est-ce que cette année marque-t-elle la fin des crypto-monnaies ? Si ce n’est pas le cas, quand le marché de la crypto remontera-t-il?

Une fois que les investisseurs particuliers commencent à subir des pertes, cela crée une panique et une ruée sur le marché. Les autres suivent le mouvement et font pencher la balance du côté de la peur. Les investissements sont toujours risqués, mais chaque investissement, qu’il s’agisse d’un euro ou d’un million, doit être étayé par des recherches approfondies. Et les investisseurs chevronnés savent que c’est cyclique et qu’il faut profiter de cette situation si ils y voient une opportunité.

Cette course à la baisse pourrait marquer la fin de certains projets de crypto-monnaies fondamentalement faibles ou surmédiatisés, mais certainement pas celle des meilleures pièces et des projets fondamentalement solides.

La technologie qui sous-tend les crypto-monnaies, à savoir la blockchain, sera l’épine dorsale de l’Internet et que toutes les entreprises s’y convertiront tôt ou tard.

La décentralisation via la blockchain prévaudra certainement.

Ainsi, le mouvement des personnes peux expérimentées dans le monde de la crypto influe énormément l’avis des médias et des masses alors que les cerveaux les plus brillants y voient une opportunité et connaissent le potentiel d’une telle technologie.

Un sentiment global négatif manipule donc les masses et les médias, par conséquence les cours s’effondrent mais la technologie reste toujours. Elle est performante et résout des problèmes actuels et futurs. Malgré l’effondrement de certaines valeurs, les éléments fondamentaux restent toujours là.

L’effondrement d’une partie de la crypto permet de nettoyer l’ensemble des projets présents. Seuls ceux qui gèreraient leur activité comme une véritable entreprise, avec une visibilité sur la trésorerie, restent.

Les scams et autres arnaques qui n’avaient pas d’équipe ou de fondamentaux solides ne sont ou ne seront plus là. Bien entendu, il y a aussi de bonnes entreprises qui se sont effondrées, la faute à un mauvais timing, à pas de chance.

On ne sait pas exactement quand les turbulences du marché vont enfin se calmer. Cependant, les analystes s’attendent à ce que les entreprises de crypto-monnaies aient encore du mal à rembourser leurs dettes et à traiter les retraits des clients.

Les prochains dominos à tomber pourraient être les échanges de crypto et les mineurs crypto. Une fois cette grande épuration terminée, le monde de la cryptomonnaie aura un visage bien plus positif. Cela donne naissance à de nombreuses opportunités dans le monde de la crypto.

Si l’utilisation de la crypto pour beaucoup de pays comme forme légale de monnaie est un objectif de longue date des partisans de la crypto-monnaie et que les décisions du Salvador et de la RCA méritent d’être célébrées, son adoption par de si petits acteurs sur la scène mondiale n’a guère contribué à promouvoir une acceptation plus générale.

La guerre hélas n’a rien aidé, mais en même temps avec l’inflation, beaucoup se sont mis à chercher à intégrer d’autres économies alternatives comme les cryptomonnaies.

S’il existe des options permettant d’accéder à la valeur détenue en crypto, comme les cartes de débit et les intégrations de paiement en ligne avec des plateformes comme Shopify, la possibilité d’effectuer des achats en effectuant des transactions directement sur un réseau blockchain est relativement limitée.

Pourtant, cela prouve que les grands acteurs s’y intéressent.

Nous sommes qu’au début de l’adoption de cette technologie, il ne fut pas l’oublier.

La fin du bear market* donnera naissance potentiellement au bull run* avec un emballement sans précédents pour cette technologie adoptée déjà par des millions d’usagers.

Ce qui permettra d’arrêter le bear market c’est :

  • La fin des guerres.
  • La fin des mauvaises nouvelles.
  • L’arrêt du partage des idées de masse par les médias qui influent énormément l’économie.
  • L’injection massive d’argent dans la crypto.
  • La stabilisation économique des pays notamment suite aux problèmes liés au dollar ou à l’euro.
  • La fin des projets scams. (escroqueries, arnaques)
  • L’utilisation encore plus massive de la cryptomonnaie.
  • La hausse du pouvoir d’achat des particuliers et la baisse des prix des carburants, électricité, gaz, etc…

Autant vous dire qu’il y a du travail. Mais tous ces éléments ne seront que des bonnes nouvelles pour le monde de la cryptomonnaie et la planète en elle même !

Est-ce le bon moment pour investir et acheter de la crypto? Difficile à dire quand on est pas un vrai connaisseur, mais beaucoup pensent que OUI, c’est le bon moment… le tout est de savoir QUAND nous allons gagner sur les magouilles de l’État Profond et commencer à entrer dans une ÈRE DE TRANSPARENCE…

Lorsque les spécialistes en exopolitique nous promettent un AVENIR STAR TREK, il ne s’agit pas seulement de voyager dans l’espace, il s’agit aussi et surtout d’une Fédération planétaire (et galactique) dont les valeurs d’intégrité, de transparence, de justice et d’équité sont à la base  de tout fondement. Reste à savoir s’il nous faudra attendre le 23ème siècle, pour enfin dégager du pouvoir toutes les bêtes malfaisantes qui détruisent nos sociétés…!

Notes

*Un marché décrit comme étant un bear market (un marché « ours ») désigne une phase de marché durant laquelle le prix des valeurs cotées – typiquement des actions, ou des obligations, mais cela peut s’appliquer également au marché de l’or ou des crypto-monnaies – évoluent à la baisse. La plupart des institutions définissent un bear market comme une baisse d’un marché des actions de 20 % ou plus pendant une période de deux mois au moins.

*Bull Run : Période de temps durant laquelle les marchés des cryptomonnaies connaissent un fort moment haussier. Cette période est souvent liée à un évènement fort (comme un halving du Bitcoin) ou à un emballement des marchés, et constitue souvent une opportunité de faire des bénéfices.

Contrairement au bull run ou au marché haussier, les marchés bear ou baissiers se définissent comme la période pendant laquelle l’offre est supérieure à la demande. On parle de confiance faible et donc des prix faibles. Ici, les investisseurs qui sont pessimistes sur la descente des prix sont appelés « bears ».


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com pour une info libre... © elishean/2009-2022

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité pour naviguer sur le site.