Comment l'Iran a détourné les sanctions économique grâce aux Crypto-monnaies - Scandal
Social & Finance

Comment l’Iran a détourné les sanctions économique grâce aux Crypto-monnaies


Une importante société d’analyse des cryptos a publié un nouveau rapport suggérant que la République islamique a été en mesure de surmonter avec succès la tempête de sanctions de l’ère Trump de ces dernières années, en générant jusqu’à un milliard de dollars par an grâce au minage de crypto-monnaies.

Le minage c’est le procédé par lequel les transactions Bitcoin sont sécurisées. On appelle “fermes de minage” les lieux dans lesquels plusieurs ordinateurs et serveurs sont couplés pour réaliser des activités de minage d’une ou de plusieurs cryptomonnaies.

La société d’analyse blockchain Elliptic a conclu qu’un énorme 4,5 % de tout le minage mondial de bitcoins a lieu en Iran seulement.

Le gouvernement iranien lui-même a reconnu ces tentatives pour battre l’embargo économique quasi total sur le pays, qui est en vigueur et s’est progressivement intensifié depuis que Trump s’est retiré de l’accord nucléaire JCPOA de l’ère Obama en mai 2018.

“Les chiffres mentionnés en janvier par les responsables iraniens ne sont pas très éloignés de cette estimation”, indique Reuters en citant le rapport. “Le gouvernement a déclaré que le minage annuel de crypto-monnaies s’élève à 660 millions de dollars par an” – bien que là encore, les données d’analyse indépendantes suggèrent un chiffre nettement plus élevé que les rapports précédents.

Selon le rapport, l’étude de la société Elliptic souligne que-


“L’Iran a reconnu que le minage de bitcoins représente une opportunité attrayante pour une économie frappée par les sanctions et souffrant d’une pénurie d’argent liquide, mais avec un excédent de pétrole et de gaz naturel“, indique l’étude.

L’électricité utilisée par les mineurs en Iran nécessiterait l’équivalent d’environ 10 millions de barils de pétrole brut chaque année pour être produite, soit environ 4 % des exportations totales de pétrole iranien en 2020, selon l’étude.

“L’État iranien vend donc effectivement ses réserves énergétiques sur les marchés mondiaux, en utilisant le processus de minage de bitcoins pour contourner les embargos commerciaux“, peut-on lire dans l’étude.

La nouvelle étude conclut en outre que “les mineurs basés en Iran sont payés directement en bitcoins, qui peuvent ensuite être utilisés pour payer les importations – ce qui permet de contourner les sanctions sur les paiements par l’intermédiaire des institutions financières iraniennes.”

Tout en admettant la difficulté d’arriver à des chiffres exacts en termes de prises de bénéfices totales depuis 2018, les estimations sont en partie basées sur la société de production d’électricité contrôlée par l’État iranien mettant ses propres données qui ont reconnu jusqu’à 500-600 mégawatts d’électricité par mois utilisés à l’échelle nationale par les mineurs – ce qui entraîne parfois des pannes et une ponction nationale sur l’approvisionnement en énergie.

La connexion avec la Chine est également intéressante, comme le détaille le rapport :


La perspective d’une énergie bon marché pour le minage du bitcoin a attiré d’importants investissements étrangers, en particulier de la Chine, un leader de l’industrie.


Plusieurs entreprises chinoises ont obtenu des licences d’exploitation minière et ont établi des opérations dans le pays. Ces entreprises ont décrit l’établissement de bonnes relations avec “l’armée iranienne”, et une installation particulièrement importante dans la zone économique spéciale de Rafsanjan aurait été construite en collaboration avec une “organisation militaire”.

Dans un effort créatif pour contourner les sanctions, la République islamique a, ces dernières années, permis aux entités d’acheter des importations autorisées en utilisant des crypto-monnaies extraites dans le pays et alimentées par des ressources iraniennes.


Aube Digitale


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci




Sélection de livres

































1scandal.com © elishean/2009-2021