Social & Finance

Comment la France prépare son verrouillage…

Plusieurs manifestations ont eu lieu en France après l’annonce de la réelection d’Emmanuel Macron.

A Rennes, Paris ou Toulouse, plusieurs centaines de manifestants, principalement des jeunes « antifascistes » et « anticapitalistes », ont protesté contre le résultat des élections, et des incidents avec les forces de l’ordre ont été signalés.

Dans le centre de Paris, 250 à 300 manifestants « antifas » ont manifesté aux cris notamment de « Macron dégage », se heurtant par moments à la police qui chargeait.

Violents affrontements du 1er mai à Paris

Des milliers de manifestants ont envahi les rues de Paris dimanche pour marquer le 1er mai, une journée annuelle de manifestation des socialistes et des syndicats.

Avec des anarchistes « black bloc » masqués parmi la foule, la violence et le vandalisme ont rapidement suivi.


Au moins 5 000 policiers ont été déployés dans les rues de la capitale française, appuyés par des véhicules blindés et des canons à eau. Les manifestations de cette année ont eu lieu une semaine après la réélection du président français Emmanuel Macron, et avec environ 250 manifestations prévues dans la seule ville, le patron du syndicat Philippe Martinez a appelé les citoyens à « descendre dans la rue » et à rendre les manifestations « aussi massives que possible ». possible. »

Le dirigeant de gauche Jean-Luc Melenchon a appelé ses partisans à s’opposer aux réformes des retraites prévues par Macron, et les marcheurs brandissaient des banderoles dénonçant les projets du président centriste de relever l’âge de la retraite à 65 ans.

Au milieu des foules de manifestants pacifiques, des groupes vêtus de noir et portant des masques se sont rapidement heurtés à la police.

Des gaz lacrymogènes ont été tirés et des séquences vidéo ont montré des officiers taclant des suspects au sol, tandis qu’un autre clip montrait un groupe d’officiers lourdement blindés chargeant des manifestants qui les bombardaient de projectiles.


Les émeutiers ont détruit un McDonald’s, avant que la police n’arrive pour protéger le restaurant, et d’autres entreprises – dont des banques, des compagnies d’assurance et au moins une agence immobilière – ont également été ciblées.

Les manifestants ont empilé des matériaux de construction et des ordures dans les rues, avant de mettre le feu à ces barricades. Certains des incendies ont envoyé des nuages ​​étouffants de fumée noire dans l’air.

On ne sait pas combien de personnes ont été arrêtées jusqu’à présent. Des manifestations ont également eu lieu dans plusieurs villes françaises, dont Lille, Nantes, Toulouse et Marseille.

Tout ceci n’est que la préparation pour l’instauration d’une sorte de Loi Martiale qui va précéder la mise en place de l’identité numérique… Quand les antifas sont là, c’est toujours pour favoriser les plans de l’état profond…


Que pensez-vous de cet article ? Partagez autant que possible. L'info doit circuler.

Veuillez aider à soutenir les médias alternatifs. Nous suivons la vérité, où qu'elle mène. Votre aide est importante... Merci


1scandal.com © elishean/2009-2022

Articles connexes